Montceau – Faire toute la lumière sur l’installation d’une centrale photovoltaïque

Communiqué.

Enquête publique du 4 novembre au 6 décembre.

L’enquête publique relative à l’installation d’une centrale photovoltaïque à Montceau-les-Mines (sur la friche industrielle de Lucy) se déroulera du 4 novembre au 6 décembre 2019. Le dossier d’enquête sera tenu à disposition du public pour qu’il puisse en prendre connaissance sur place et sans déplacement de pièces sur cette période. Les observations éventuelles seront consignées dans le registre ouvert à compter du 4 novembre 2019.

Calendrier des permanences publiques du commissaire-enquêteur, Place Beaubernard, Salle Services techniques :

  • Jeudi 7 novembre de 9h à 12h
  • Mercredi 13 novembre de 14h à 17h
  • Samedi 23 novembre de 9h à 12h
  • Mardi 26 novembre de 14h à 17h
  • Vendredi 6 décembre de 14h à 17h

6 commentaires

  1. J’ai l’impression qu’on ne nous dit pas tout, surtout quand il y a beaucoup d’argent en jeu.
    Une étude montrerait la création d’ilots de chaleur autour de fermes PV et, par rapport à un parking donc déjà une surface « chauffante », on en serait à +2.5°C en journée:
    https://www.nature.com/articles/srep35070/figures/3
    ILOT DE CHALEUR PV.PNG
    Comme les panneaux ne convertissent que 12 à 15% maxi de l’anergie absorbée, le reste est converti en chaleur. Et des mesures auraient été effectuées qui semblent confirmer :
    https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-los-angeles-peint-ses-chaussees-en-blanc-contre-la-chaleur_2326829.html
    Dans les zones traitées à L.A., la température aurait baissé d’environ 2,5°. Même la nuit, ce procédé permettrait les économies car les sols absorberaient moins la lumière, ce qui autoriserait une baisse de la puissance des lampes……
    « Chez nous » : Sur le toit d’un centre commercial de Quimper par exemple, les 7 000 m2 de toiture repeints en blanc ont permis de réduire de 6 degrés la chaleur sous les toits. Au total : 20 000 euros d’électricité ont été économisés, et l’émission de 4 tonnes de CO2 a pu être évitée par an »
    Alors a quoi bon utiliser des P.V, panneaux fabriqués en Chine à partir de centrales pour la plupart à charbon pulvérisé s’il créent des ilots de chaleur tout en ne fournissant même pas l’équivalent, loin s’en faut, de l’anergie transformée en chaleur , surtout si nous gardons à l’esprit qu’un climatiseur rejettera plus d’air chauffé qu’il n’en enlève dans les bâtiments !
    Peut être suis je dans l’erreur mais j’en ai un peu marre de tout ce qui nous est présenté comme des progrès et qui, en fait, n’a qu’une finalité, le profit financier.

  2. Ces histoires d’îlots de chaleur autour des ppv sont une sottise. Le rayonnement qui n’est pas transformer en électricité par le ppv est soit réfléchi vers le ciel soit absorbé et traverse le panneau sous forme d’IR pour finalement être absorbé par le sol un mètre plus bas.
    S’il n’y avait pas les panneaux ce serait la totalité de ce qui est reçu par la surface au sol equivalente à celle du ppv qui serait absorbée sous forme D’IR. Mais au passage, le PPV prélevé une partie de l’énergie qui n’atteint donc pas le sol pour la transformer en électricité.
    Serge Rochain

    • Merci M. Rochain.
      Vous pouvez citer des études publiées car apparemment ce que j’ai trouvé, ce sont des mesures physiques ?
      La couleur noire serait, si j’ai bien compris, liée au fait que tout le rayonnement est absorbé. C’est ce que j’ai conclu d’un article de S et V sur la fabrication du noir absolu.
      Les panneaux solaires, de couleur très foncée vont absorber plus de rayonnement qu’un sol naturel, donc présenter un bilan thermique supérieur, et ce serait mis en évidence, entre autre par les mesures effectuées à L.A.
      S’il fallait une preuve que les panneaux augmentent la chaleur au sol :
      https://www.linkedin.com/pulse/pourquoi-carrefour-peint-en-blanc-sous-ses-panneaux-%C3%A0-horellou
      Laisser arriver le rayonnement solaire sur des végétaux ayant un albédo inférieur au PPV, c’est dégager moins de chaleur mais aussi leur faire libérer de l’oxygène et de la vapeur d’eau qui va refroidir l’environnement. Particulièrement remarquable en forêt.
      La cas de Quimper est intéressant puisqu’il semblerait démontrer qu’il y a mieux à faire que de produire beaucoup de chaleur pour un peu d’électricité.
      Si le danger actuel est l’élévation de la température, n’est il pas plus opportun de peindre les surfaces artificielle en couleur claire et de végétaliser les friches avec des espèces choisies ?

  3. on ne pourrait pas équiper tous les bâtiments publics avant d’utiliser des surfaces naturelles?? voir combrailles durables

  4. Peut-on connaître les caractéristiques du projet, physiques, hypothèses de fonctionnement et surtout l’économie (termes du businessplan) du montage….
    Du solaire à Montceau, ça ressemble à une blague, comme de l’éolien à St-Romain…

  5. Bonjour Curieux,
    Le noir absolu est un concept théorique qui n’existe donc pas en réalité.
    La propriété du corps noir et d’absorber ou émettre dans toutes les longueurs d’onde, des plus grandes aux plus courtes, et le modèle physique le plus approchant est une étoile. Une étoile émet dans toutes les longueurs d’ondes mais selon sa température de surface l’abondance de chaque longueur d’onde est variable. Plus elle est chaude plus l’abondance est élevée dans les courtes longueurs d’onde et plus elle est froide, plus les grandes longueurs d’onde sont abondantes. La courbe du corps noir appelé aussi courbe de Planck ressemble à un chapeau de gendarme asymétrique car s’étendant plus loin vers les grandes ondes que vers les courtes qui sont rapidement limités aux rayons gamma de très haute énergie.
    Les cellules photos réceptrice des PPV sont capables d’interagir dans une certaine plage de l’longueur d’onde qui est sensiblement (pour l’instant) celle de notre rétine. Inutile donc de les abreuver de longueur d’onde en dehors de cette largeur du spectre qui s’étend de 400 à 800 nm à peu près, elles n’en produiraient pas plus d’électricité.
    Je vois des échanges relatifs à l’installation de PPV sur les toitures de certains supermarchés concomitamment à l’opération de peinture en blanc de ces toitures. S’il ne s’agit pas de circonstances fortuites, il n’y a pas de rapport non plus entre le rendement des PPV et la nouvelle blancheur du toit dont les PPV sont indifférents à la couleur de ce dernier. Il s’agit généralement d’une prise de conscience écologique qui a fait rechercher les mille moyens de faire des économies d’énergie. Dans la liste il se trouve plusieurs paramètres qui peuvent être amélioré notamment la décision de produire sa propre énergie électrique et celle d’améliorer l’isolation du bâtiment. Le premier poste débouche souvent sur une installation de capture photovoltaïque et la seconde par la moins chère des méthodes d’isolation qui consiste simplement à peindre les surfaces extérieures, notamment de toiture en blanc. Comparé à des surfaces sombres, notamment noirs, l’effet et double. Le blanc étant le négatif (le contraire) du noir, il réfléchit « presque » toutes les longueurs d’onde et par conséquent n’en absorbe « presque » aucune. En été il fait donc obstacle au rayonnement solaire en le réfléchissant ce qui évite sa pénétration dans le bâtiment et en hiver, lorsque le bâtiment est chauffé de l’intérieur, il évite que par rayonnement la toiture ne dissipe les calories qui seraient pompées dans l’intérieur du bâtiment.
    Retenez que les PPV ne produisent pas eux-mêmes d’énergie, ils en réfléchissent une partie vers le ciel, en absorbent une autre partie qu’ils retransmettent en IR coté verso du PPV après l’avoir traversé, donc vers les tuiles sur lesquelles ils sont posées (s’ils ne sont pas au sol), et une autre partie de l’ordre de 15 à 20% est transmise sous forme d’un courant électrique dans les conducteurs vers les dispositifs consommateurs. Le même toit de tuiles sans PPV réfléchirait aussi une partie vers le ciel mais le reste serait intégralement transmis aux tuiles sous forme d’IR. Dans ce cas, la toiture est donc plus chaude que si elle est protégée des ardeurs du Soleil par la présence des PPV.
    Malheureusement de nombreuses fakes news encombrent les forums et répandent leur venin contre les PPV comme contre les éoliennes et tous ce qui fait de l’ombre aux réacteurs nucléaires avec les encouragements à l’ignorance du service marketing et communication d’ORANO-AREVA-EDF
    Cordialement
    Serge Rochain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *