Montceau – Fabienne Thibeault, une douce heure québécoise

Fabienne Thibeault à Montceau-les-Mines, c’est de la même veine qu’Adamo au prochain Tango Swing et Bretelles. De grands artistes avec une grande carrière derrière eux mais dont la passion pour leur métier n’est pas prête de s’éteindre. La scène est leur domaine, la musique, la composition et l’écriture, une drogue.

L’artiste Quebécoise qui a participé au premier salon du livre à Toulon-sur-Arroux _ elle est l’auteure de deux ouvrages, Mon Starmania par la serveuse automate et La fille du Saint Laurent, un livre autobiographique _ a fait la connaissance de Christiane Mathos. Le lendemain, c’est-à-dire lundi, Fabienne Thibeault trônait au beau milieu du restaurant la Douce heure antillaise nullement dépaysée puisque son mari, Christian, est Martiniquais qui lui-même a travaillé avec la compagnie Créole, si chère à Christiane Mathos. Comme quoi le monde est petit.

Très petit même quand Fabienne Thibeault évoque son actualité. « Je travaille sur création musicale avec Richard Bonnot ».

Richard Bonnot ? Mais bien sûr, un ancien des Charlots qui est né à Montceau-les-Mines, a été professeur de musique au collège Copernic à Saint-Vallier. « Richard est un très bon chanteur, un très bon compositeur » souligne la Franco-Canadienne.

Ensemble, depuis déjà trois ans, ils bossent sur une comédie musicale. « Moi j’ai écrit l’histoire et les textes (des chansons), Richard compose la musique » précise Fabienne Thibeault avec son incomparable accent québécois.

Ce n’est pas La belle au bois dormant mais bien une histoire de princesse qui parle d’une région, d’un fleuve, la Loire, « côté Val de Loire » note-t-elle. Le titre de la comédie : Princesse Loire au pays des six rivières. « C’est un conte musicale historico-fantaisiste ».

« Quand Richard _ encore un !_ Cocciante a composé Notre Dame de Paris, tout le monde a rigolé. Quand le succès est arrivé, tout le monde a trouvé ça merveilleux » ironise Fabienne Thibeault qui s’empresse alors de montrer sur son smartphone un teaser de sept minutes sur Princesse Loire.

Cette comédie musicale est sur le point d’aboutir. « Nous espérons la jouer sur scène l’année prochaine », dit elle.

Après Adamo en 2021, Fabienne Thibeault en 2022 à l’Embarcadère. Forcément avec Christiane Mathos, l’idée fait son chemin. Princesse Loire pourrait fort bien accoster au port de Montceau-les-Mines.

C’est juste une hypothèse.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. C’est juste une hypothèse.

    J’ai envie de dire Chiche !

  2. J’aime bien mais si on veut attirer la jeunesse faut revoir la copie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *