Montceau – Eric Dubreuil, un hommage appuyé mérité

C’est un moment fort. Ces instants de la vie qui remuent le passé qu’on garde très présent à l’esprit. Le 7 octobre 2015, Eric Dubreuil partait pour ne plus revenir. Médecin généraliste, il a laissé plus que l’image d’un homme fort, c’était un homme déterminé, un humaniste, un homme engagé.

« Nous allons parler de lui au présent car il est toujours là », déclare avec émotion Marie-Claude Jarrot avant que sa fille, ne dévoile la plaque commémorative au nom de son papa sur ce bâtiment qui abrite depuis bientôt un an, le centre départemental de santé et depuis peu le club coeur et santé rue de Bourgogne.

Parce que la santé pour ce médecin, conseiller municipal, conseiller départemental, il en avait fait son cheval de bataille. « Je veux trente personnes au pôle santé » se souvient madame le maire quand Eric Dubreuil, « avec ses accents lyriques » lui en fait la demande. « Il était exigent » ajoute-t-elle.

Parce que cet homme, qui « piquait des colères à la hauteur de sa gentillesse », a posé avec exactitude un diagnostic pour l’accompagnement de la santé, du handicap et de la prévention. Le pôle santé voyait le jour et il ne faut pas aller chercher bien loin, non plus, l’idée du Département de lancer les maisons de santé.

« Eric disait, la santé n’est ni de droite ni de gauche. Ce n’est pas de la politique, c’est du bon sens » aime à redire Marie-Claude Jarrot. Avant de partir, Eric Dubreuil  » a fixé le cap à suivre devant la désertification médicale ».

Homme engagé, il fut président de l’Amicale gaulliste de Saône-et-Loire, « il avait cette passion des autres. Discrètement, il allait à la rencontre des plus fragiles. Il était l’âme des Montcelliennes et des Montcelliens ».

Marie, sa fille, Andrée la maman d’Eric, écoutent. Personne n’a oublié le personnage. Eric Dubreuil, Montceau-les-Mines ne l’oubliera pas.

Jean Bernard

Un commentaire

  1. En juillet 2014, suite à une première rencontre entre le CODEF et la municipalité de Montceau les Mines conduite par Maurice GAGNARD fin avril, une délégation du CODEF, dont j’étais président, avait été reçue à la mairie par le docteur DUBREUIL, Maire-adjoint délégué au territoire de santé de la municipalité de Montceau-les-Mines. Monsieur DUBREUIL nous avait fait part de son attachement à la défense du service public de santé dans notre Bassin minier, en particulier du Centre Hospitalier de Montceau. Il avait précisé qu’il était important pour lui de travailler en étroite collaboration avec le CODEF. Après avoir rappelé que la situation financière de notre Centre Hospitalier était toujours très alarmante et que le fonctionnement de celui-ci était préoccupant en ce qui concerne l’instabilité des praticiens, donc des équipes médicales et chirurgicales. Il nous avait fait part des démarches qu’il avait effectuées, notamment un entretien avec le directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne. Les propos plutôt rassurants sur l’intention du directeur de l’ARS concernant le développement de certains services comme la chirurgie ambulatoire, l’utilisation plus fréquente du bloc opératoire, voir même du retour « hypothétique » de la chirurgie viscérale à Montceau-les-Mines (avec la maternité et la pédiatrie) et le maintien des urgences la nuit, restaient à confirmer dans la réalité.

    J’ai une pensée particulière et reconnaissante pour le docteur DUBREUIL.
    Bruno SILLA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *