Montceau – Conseil municipal : « Sur le chemin de l’attractivité »

Le conseil municipal a respecté un temps symbolique d’union et d’affection collective au peuple ukrainien. Ce lundi soir au conseil municipal de Montceau-les-Mines, les propos liminaires de madame le maire, Marie-Claude Jarrot.  La piste cyclable boulevard des Alouettes sera retiré dès le mois d’avril et mise en place d’une nouvelle chartre pour les cérémonies de mariage.

Quelques propos comme à l’accoutumée pour démarrer ce conseil principalement consacré au débat d’orientation budgétaire, après que ce rendez-vous a été reporté pour les raisons que vous connaissez.

 

Dès à présent je veux remercier l’ensemble des femmes et des hommes qui composent les services de la Ville, sous l’autorité de Monsieur le DGS, pour la justesse de leur travail d’élaboration de la session budgétaire de ce soir et de celle qui s’ensuivra d’ici 15 jours.

 

Un travail mené de concert avec Khalid Otmani et Lionel Duparay avec lequel je présenterai ce Rapport sur les grandes orientations budgétaires pour 2022 et au-delà, dans un contexte financier contraint, après 7 années consécutives de diminution des dotations de l’État qui oblige notre majorité, et c’est une opportunité, à intensifier ses efforts et respecter la règle de stabilité des dépenses de fonctionnement.

 

C’est aussi ce qui donne du sens à notre action.

 

J’ai participé hier à une séquence autour de la Journée des Droits des Femmes qui nous a permis de mettre en avant des femmes engagées « au service de », cette communauté de femmes, souvent anonymes et pourtant non anodines, qui disaient tout le sens qu’elles donnaient à leur vie au service des autres.

 

Nous, élus de la majorité, nous sommes cette communauté d’acteurs engagés pour la transition de notre territoire à travers une dynamique collective en direction d’une ville plus durable et toujours plus solidaire et plus attractive.

 

Une ville que nous aimons et pour laquelle nous allons continuer à faire communauté et à faire ressources.

 

Faire ressources, je le dis souvent, c’est se donner les moyens de mettre les bonnes ressources humaines au bon endroit. L’organigramme que l’opposition nous a demandé est d’ailleurs en ligne sur le site de la Ville.

 

C’est en tous cas ce que nous faisons depuis 2014 avec une vraie politique de proposition et de conduite du changement. Et cela continue. Parce que l’on ne construit pas aujourd’hui un dossier de demande de subvention comme on le faisait ou on ne le faisait pas d’ailleurs il y a 20 ans ou même 10 ans. Parce que les critères administratifs, juridiques et d’éligibilité se sont complexifiés.

 

Parce que les attentes et les besoins des Montcelliennes et des Montcelliens ont évolué.

 

Ce sont ces nouveaux profils dont nous avons besoin et qui, aujourd’hui, montrent, au sein d’une équipe enrichie tout en conservant le même niveau de dépenses de fonctionnement, leur appétence et leur formation à aller chercher les moyens de la co construction et du co financement.

 

C’est cela faire ressources pour avancer, ensemble, tout en déployant une ingénierie à l’échelle notre ambition à l’échelle de notre territoire qui bénéficie certes d’un capital immatériel fort, ses habitants, ses forces vives, mais qui doit être porté sur le chemin d’une nouvelle attractivité.

 

Faire ressources je disais et puis faire communauté. Cette communauté de force et de moyens pour parvenir à un but.

 

En choisissant de racheter les différents bâtiments de la Carmi, en choisissant de renégocier nos emprunts pour faire des économies de 450 000 à 480 000 euros par an, en répondant par des investissements forts au retard pris dans la rénovation de nos bâtiments, en projetant un nouveau centre de loisirs, en posant très vite la première du nouveau cinéma, nous faisons communauté et nous conduisons la transition.

 

Et si le rapport d’orientation budgétaire qui sera soumis à débat ce soir va dans ce sens, les délibérations importantes qui vont être proposées l’empruntent aussi.

 

Avec un plan d’embellissement de la ville, une offre de logements sociaux par l’accompagnement des bailleurs sociaux à la restructuration de leur foncier bâti, c’est un pas en avant dans la bonne direction.

 

Avec le début de la transformation du quartier du Magny, à travers un budget annexe, avec la mise en place d’un lotissement communal nous permettant de faire un appel d’air pour ce quartier qui doit bouger absolument avec un appel à manifestation d’intérêt par le biais d’un opérateur, c’est aussi cela avancer sur le chemin de l’attractivité.

 

Avec l’évolution Pôle associatif dont nous connaissons tous l’état, notamment parce qu’il est une passoire énergétique mais aussi parce qu’il ne permet pas d’accueillir les associations, nous allons dans le bon sens.

 

Avec la signature d’un avenant permettant l’extension du réseau Moncia pour alimenter notre hôpital, c’est là aussi une démarche vertueuse en matière de transition énergétique.

 

Un hôpital pour l’évolution duquel je forme de nouveau des vœux plus optimistes alors que nous avons accueilli, et je n’y suis pas étrangère, le 1er mars un nouveau directeur du GHT en la personne de Philippe Collange Campana avec qui j’ai eu de nombreux échanges à l’issue desquels je pense que nous allons enfin trouver les moyens de modifier le sens de cette spirale infernale qui a si longtemps porté notre hôpital et ses personnels sur des chemins d’« infortune ».

 

D’une part à travers les sommes prévues dans le Plan de relance et d’autre part sur la base d’un travail commun entre la CME et les instances syndicales, nous sommes en mesure, et de concert avec Monsieur le Directeur général de l’ARS, d’avoir une vision aujourd’hui plus pragmatique et plus efficiente répondant aux besoins de nos populations.

 

De toutes façons, si ce n’est pas maintenant, ce ne sera jamais. Mais je crois que nous n’avons jamais été aussi proches de trouver les moyens d’une issue favorable.

 

Je faisais allusion à l’hôpital je veux en profiter, mais nous le ferons d’une manière plus affirmée dans quelques jours, pour dire à toutes celles et tous ceux qui ont fait vivre les deux différents centres de vaccination, en salle Bourdelle puis au BDV, la gratitude des élus et des habitants de notre territoire, de ces 50 817 personnes qui ont pu bénéficier des services mis en place par la Municipalité.

 

Merci aux élus, Montcelliens et alentours, aux bénévoles, aux personnels médicaux et paramédicaux qui ont su prévoir un accueil et un accompagnement à la hauteur des enjeux.

 

Je reviens à l’attractivité de notre ville et je veux évoquer deux délibérations qui seront proposées au prochain conseil et qui concernent la poursuite de la restructuration de l’offre scolaire avec, pour ce qui est de la carte scolaire 2022 proposée par le DASEN, 5 retraits d’emplois (3 retraits à l’école Schumann Rostand, 1 retrait à l’école Suzanne Valadon et 1 retrait à l’école Anatole France-Jules Verne).

 

Et, sur ces 5 retraits, 4 qui sont redéployés comme suit : un emploi à l’élémentaire Jean Jaurès, un emploi à l’élémentaire Louis Aragon, un emploi à l’élémentaire Jacques Prévert et 1 dernier emploi à la maternelle Niki de Saint Phalle.

 

Ces retraits de poste nous imposent la fermeture de deux écoles : la maternelle Suzanne Valadon et la primaire Clara Schuman Jean Rostand.

 

Aujourd’hui, nous avons la photographie pérenne des écoles à l’exception du BDV pour laquelle nous passons dans la phase d’avant-projet détaillé. Le calendrier étant le suivant : la mise en place de la base de vie en décembre, le début des travaux en janvier 2023 pour une durée d’un an avec une remise de chantier début 2024.

 

Pour ce qui concerne la restauration scolaire et sociale, l’actuel marché prend fin en aout 2022. Il s’agit de relancer un nouveau marché à partir de septembre à l’occasion duquel la Ville va adhérer à un groupement de commandes avec Le Creusot, Saint Sernin, Sanvignes et Montchanin.

 

Je parlais du Creusot, de Saint Sernin, de Sanvignes et de Montchanin, j’évoque maintenant, dans un autre ordre d’idées, Sanvignes, Saint Vallier et Montceau au moment de nous réjouir de pouvoir vivre le jeudi 26 mai prochain des instants olympiques forts, tels que nous les avons vécus en 2016, avec l’allumage du flambeau en Mairie organisé par le Comité Départemental Olympique et Sportif. Un flambeau qui sera transmis et relayé jusqu’au stade jean Bouveri pour allumer la vasque olympique.

 

Voilà encore un message fort de « Montceau, terre de jeux ».

 

  • Autre preuve, s’il en était besoin, de la montée en puissance de l’attractivité de la ville, c’est le projet « réseau des écoles et du wifi public », avec la mise en œuvre d’une première phase de déploiement d’un réseau privé pour les écoles avec un accès internet sécurisé et contrôlé. Et, conjointement, le socle de départ des points de raccordement du réseau wifi public.
  • Après quelques difficultés rencontrées par notre prestataire Orange quant au déploiement de l’ensemble des sites, le wifi public a été déployé aux abords de la mairie (rue piétonne et parking, devant l’Embarcadère et skate-park et une partie du port de plaisance.

 

  • Le changement de l’ancien réseau wifi du port de plaisance et de la place de l’église est en cours et sera opérationnel pour la réouverture du port.

 

Quelques difficultés rencontrées aussi, mais nous n’y sommes pour rien, avec les essais de pistes cyclables mises en place par la CUCM.

 

Je tiens à vous préciser que celle du Boulevard des Alouettes sera retirée dès le mois d’avril.

 

Dernier point que je souhaite évoquer, il est d’importance parce qu’il a créé l’émoi, et sans doute à juste titre, c’est celui qui concerne le bon déroulement des cérémonies de mariages ou de PACS, avec la mise en place d’une nouvelle charte comportant un certain nombre de règles, civilités et protocoles de manière à ce que les cérémonies et cortèges concilient convivialité, solennité de l’évènement, respect des lieux et règles de sécurité et de tranquillité publique à l’extérieur de l’Hôtel de Ville.

 

Cette charte prévoit que tous débordements, atteintes à la sécurité, à la tranquillité et aux troubles du voisinage, toute obstruction à la circulation urbaine, toute mise en danger de la vie d’autrui pourra entraîner des moyens coercitifs nécessaires à la cessation de l’infraction.

 

Quelques nouveautés comme un maximum de deux, au lieu de 5 véhicules qui pourront stationner devant l’entrée principale de l’Hôtel de Ville, comme le nombre d’invités qui devra être communiqué lors de l’enregistrement du dossier de demande de cérémonie ou encore le décalage voire l’annulation des cérémonies dont les participants arriveront avec un retard de trente minutes.

 

++++++++

 

Voilà chers collègues les deux ou trois choses que je souhaitais vous dire avant de commencer ce conseil, après bien sûr que je vous ai montré, comme à chaque fois, les chiffres de l’emploi, et surtout après que j’ai prononcé en votre nom à tous j’imagine des paroles de bienveillance et de soutien en direction du peuple ukrainien.

 

Les premières mesures ont été prises avec les associations et les Montcelliens qui ont témoigné leur souhait large de participer à ce chemin de solidarité.

 

La majorité vous proposera un vœu en fin de conseil et je vous inviterai à nous rendre d’ici quelques minutes sur le parvis de l’Hôtel de ville pour respecter un temps symbolique d’union et d’affection collective.

 

10 commentaires :

  1. extrait interessant, enfin une bonne nouvelle

    pistes cyclables mises en place par la CUCM.

    Je tiens à vous préciser que celle du Boulevard des Alouettes sera retirée dès le mois d’avril.

  2. je trouve dommage que ces décisions soient binaires: soit on garde, soit on supprime. Il y a très surement un aménagement intelligent possible, qui contenterait automobilistes et cyclistes (qui sont souvent à la fois l’un ou l’autre) et qui permettrait d’arriver petit à petit de permettre en toute sécurité des déplacements plus doux, et plus respectueux de l’environnement. Je suis à la fois tantôt automobiliste, tantôt piéton, tantôt cycliste, tantôt motard; j’utilise mon vélo plusieurs fois par semaine, et très franchement sur les grands axes démunis de pistes cyclables, je me sens réellement en insécurité, ce qui m’incite à rouler sur les trottoirs, ce qui peut créer, je le conçois, un sentiment d’insécurité envers les piétons. Pour en revenir aux alouettes, je pense très sincèrement qu’un aménagement réfléchi des abords existants est tout à fait possible, en préservant les intérêts de tous les types d’usagers.

    • Bravo Madame JARROT, nous allons pouvoir rouler à nouveau à fond la caisse sur les alouettes. Merci d’avoir donné satisfaction aux automobilistes qui veulent que rien ne change et de laisser des aménagements routiers d’un autre siècle. Le règne de la bagnole toute puissante est préservé, les modes doux c’est pour les villes qui évoluent et bougent, pas pour Montceau les ruines. Tout va bien, le cadre de vie est parfait.

  3. Vous t il encore laissé s installer les gens du voyage aux Magny, comme ils laissent faire depuis plusieurs années au mois de mars ? Et sa jusqu en août ? Après leurs avoirs installer un point d eau, pourquoi ils ce priverait ? ils vous également fermé les yeux pour éviter qu il s installent vers le centre ville ! C est donc sa le projet du Magny? n hésitez pas à répondre à mes appels et mails !

  4. Vite! Vite ! Au vote ! Car d’un Conseil au suivant des millions s’ajoutent ! Et les emprunts … ça se rembourse ! ( même par une population en déclin )
    Et , compte tenu de la situation internationale , quand il faudra prendre en compte les inévitables charges imprévues , énergétiques , économiques solidaires et sociales … nous nous sentirons coupables d’avoir dansé sur un volcan !

    • Tout est là : https://www.montceaulesmines.fr/comptes-rendus-des-conseils-municipaux
      Rédigé avec moult détails bienvenus dans le Rapport sur les orientations budgétaires 2022. Il est à saluer d’avoir rendu ce document public (et magnifiquement réalisé, rédigé et sourcé, et d’une grande clarté)
      (seulement quelques chapitres sont un peu « creux » et usent des mots passe-partout mais l’immense majorité de ce document fondamental est tout de même à saluer pour ses précisions concrètes, on sent là une bien belle évolution)
      Les pages 20 à 24 sont très instructives ainsi que les pages 30 à 33 enfin assumées. Bonne lecture.
      (pages 25 et 26 se trouvent les projets incontournables de la transition énergétique……)
      (pages 38-39 pour la renégociation bienvenue des emprunts)
      Gardons-nous néanmoins toujours un bout de vigilance sur l’habitude humaine de faire une petite différence entre les annonces et les réalisations. Et n’oublions jamais que la Démocratie est lente et est un effort permanent : Elle se mérite. Patience et Compréhension mutuelle saupoudrée de Justice et d’Équilibre seront ses meilleures alliées.

  5. enfin une bonne nouvelle …… rassurez moi les voies de bus vont être retirées ?
    vous savez la voie ou il y a 18 bus qui montent et descendent le bois du verne dans une journée
    pour les vélos ben perso je n’en vois pas

  6. La route se partage, le respect s ‘ applique.
    Pourquoi on n’ arrive pas à cela… 🤔🚴
    Toujours s opposer, se dresser les uns contre les autres..
    Dialoguer c est un partage pas une faiblesse !
    Et rouler à vélo cela va se démocratiser vous allez voir…
    Le carburant augmente et ce n’est pas fini..
    Soyons conciliant, ouvert..
    Partageons cette espace routier dans la citoyenneté, dans la cohésion, dans la diversité des moyens de transport… Si même à ce niveau là on y arrive pas…
    C est foutu 🥴🤪🤔

    • Le bassin minier doit réussir ces pistes cyclables, c’est indiscutable. Son manque de maturité sur ce sujet a engendré trop de déceptions, il faut reconnaitre ses erreurs et rechercher les compétences là ou elles sont.
      Est-ce qu’une agglomération conçue pour la circulation des 4 roues peut se transformer facilement pour accueillir les 2 roues??
      Imprégnons nous du savoir de La Rochelle qui depuis 1974 a développé ces pistes cyclables qui sont une réussite, je peux en témoigner pour les pratiquer très régulièrement.
      Travailleurs, touristes, sportifs, hommes, femmes, jeunes ou séniors empruntent au quotidien ces pistes et tout se passe bien sans importuner les automobilistes.
      Alors un petit effort à tous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.