Montceau – Conseil municipal : après le charbon, place au soleil

Au rythme de la hausse du prix de l’essence et en particulier du gazole, la voiture électrique semble ou du moins veut-on nous le faire croire, la solution d’avenir. Mais nous ne voulons plus de centrale nucléaire, alors l’électricité ne va pas tomber du ciel, d’où ces dernières années un intérêt tout particulier aux centrales photovoltaïques Une énergie renouvelable qui a le vent en poupe.

Une centrale sur la commune d’Ecuisses, Sanvignes a son projet, Montchanin le sien et, aujourd’hui Montceau-les-Mines.

Voilà le sujet sur lequel le conseil municipal de ce mercredi soir va plancher, du moins pour mettre à disposition un terrain  à la société ENGIE GREEN, société qui a sollicité la Communauté Urbaine Le Creusot Montceau-les-Mines (CUCM) et de la ville de Montceau-les-Mines, au sujet de la friche industrielle de Lucy, et notamment sur sa reconversion en une centrale solaire. Cette friche appartient à la CUCM, pour 18 hectares et la ville de Montceau-les-Mines, pour 4 hectares.
Il est indiqué dans le rapport que la société ENGIE GREEN France a le projet de construire et d’exploiter une centrale
photovoltaïque au sol d’une puissance comprise entre 15 et 25 MWc sur une surface totale d’environ 22 hectares.

Hier Montceau-les-Mines, demain Montceau-le-Soleil. Les temps changent, les énergies aussi. L’image ancestrale d’une commune recouverte encore de poussière sera cette fois-ci totalement obsolète.

Jean Bernard

Conseil municipal ce mercredi 24 octobre 2018 à partir de 18h30 à l’hôtel de ville de Montceau-les-Mines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *