Montceau – Christiane Mathos, une reconnaissance au plus haut niveau

Montceau invitée à Matignon le 15 novembre.

La ville de Montceau, co-fondatrice de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, est, en la personne de sa représentante, Christiane Mathos, invitée par le Premier ministre à Matignon le 15 novembre prochain.

Il s’agira de la cérémonie de signature de la convention de partenariat entre l’Etat et la Fondation. On sait la part active prise par la Ville de Montceau, son maire et surtout Christiane Mathos dans le domaine de la création de la Fondation. Montceau a été, à l’unanimité de son conseil municipal, l’une des deux villes partenaires dès les premiers instants de préfiguration de la fondation. Cette invitation et la présence de la ville dans les membres fondateur prouve la reconnaissance de l’action menée depuis deux décennies.

Cet instant privilégié réunira le Premier ministre, le Président du groupement de préfiguration de la Fondation et ancien Premier ministre, Jean Marc Ayrault.

La signature à Matignon, par le Premier ministre lui-même, situe l’importance de l’événement et de l’attention portée par l’Etat lui-même.

C’est un grand moment pour la mémoire de l’esclavage, pour celle de l’abolition de ce fléau institutionnel et pour Christiane Mathos avec les Amis des Antilles qui œuvrent depuis 20 ans pour qu’une telle prise de conscience et de tels actes voient le jour.

En Saône-et-Loire, le Département est et doit être un partenaire naturel pour traduire sur le terrain cette reconnaissance d’état et le travail effectué par l’association et les maires de La Route des Abolitions de Saône-et-Loire.

La présence à Matignon de la représentante de la ville de Montceau, présidente de l’association des Amis des Antilles, est un gage de pérennisation de cette route qu’un balisage par le Conseil Départemental amènera à une reconnaissance nationale, elle aussi.

Cette cérémonie coïncide avec la préparation du 11ème Festival Outre mer en Bourgogne qui sera consacré à l’inauguration de la Route des Abolitions de Saône-et -oire avec point de départ Paray-le-Monial.

Les écoles, le Lycée Haigneré de Blanzy, l’éducation nationale, les villes de la Route des Abolitions, partenaires essentiels du festival sont à pied d’œuvre pour préparer un festival de très haute tenue.

Le salon des Maires et des collectivités locales dès le mardi 19 novembre prochain à la porte de Versailles va permettre aux édiles de la Route des Abolitions et à leurs partenaires ultramarins de se rencontrer, d’ailleurs à la suite de ces rencontres les élus de Schœlcher vont venir à Montceau dans le cadre de la préparation du Festival OMB.

Donc le 15 novembre prochain Montceau est à l’honneur à Matignon.

OMB

4 commentaires

  1. Bonjour,

    En tant que contribuable de Montceau, puis-je connaître qui va prendre en charge les billets TGV de Mme Mathos ainsi que son hébergement à Paris ?

    Merci.

    Cordialement.

    M. Bonnot

  2. Ras le bol de s’entendre culpabiliser pour des faits qui remontent à plus de 200 ans. On oublie un peu trop que l’esclavage au moyen âge était surtout le fait des maures qui semaient la terreur sur les côtes méditerranéennes. Il est sûr que ces faits sont à déplorer mais cette traite des populations d’Afrique n’est pas le seul fait des marchands d’esclaves blancs qui sans la complicité des chefs de tribus qui n’avais aucuns scrupules à vendre leur jeunesse au plus offrant aurait peut-être eu moins d’importance en nombre . Voir un peu ce qui se passe de nos jours

  3. Bien d accord avec les commentaires précédents
    Il me semble que notre société a bien d ‘autres problèmes à régler et que l ‘argent du contribuable pourrait être utilisé à d’ autres fins.
    N’oublions pas notre histoire mais faisons le de façon moins dispendieuse… par le biais des manuels scolaires par exemple.
    Mais cela est de bon dans l inteligencia française
    Bonjour à Édouard Me Mathos😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *