Montceau – Buffalo Grill retire son permis de construire sur la zone Jardiland

Il n’y aura pas de Buffalo Grill sur cet emplacement appelé  la zone Jardiland.

Finalement la raison l’a emporté. Il n’y aura pas de restaurant Buffalo Grill sur la zone Jardiland à Montceau-les-Mines. La direction des projets immobiliers de l’enseigne l’a fait savoir dans un courrier adressé au service de l’urbanisme de la ville : « Nous souhaitons aujourd’hui retirer le permis de construire ».

La ville de Montceau obtient donc gain de cause alors qu’elle avait toujours fait part de son hostilité à l’implantation d’un restaurant sur cette zone commerciale.  « Il a été convenu avec monsieur Muffat (le promoteur), d’implanter des enseignes qui ne feraient pas concurrence avec celles du centre-ville et que, par ailleurs, nous étions opposés à l’arrivée d’un restaurant » rappelait madame le maire en décembre dernier au cours de la réunion de quartier au Bois Roulot.

De son côté, Guy Souvigny, adjoint à l’économie et au commerce, n’a pas ménagé ses efforts pour faire entendre raison à Jean-Luc Muffat dans le but de défendre les restaurateurs du centre-ville.

Mais qui ne tente rien n’a rien. Buffalo Grill souhaitait revenir sur Montceau-les-Mines et les dirigeants ont saisi l’opportunité qui s’offrait à eux.

Un espace vert à la place

Quand bien même le permis de construire qui est toujours à l’instruction du côté de la communauté urbaine, aurait obtenu le feu vert, le projet aurait eu du mal à sortir de terre. En effet, Jean-Luc Muffat qui a obtenu pour l’ensemble de son projet l’autorisation  de la CNAC (qui est l’instance de recours des commissions départementales d’aménagement commercial (CDAC),  devait répondre à certaines contraintes environnementales comme installer des bassins de rétention, des parkings evergreen qui permettent l’absorption des eaux pluviales ou encore aménager des panneaux photovoltaïques sur les terrasses des cellules commerciales. A ce jour, ce n’est pas le cas. Or, la CNAC a pour mission de constater si les aménagements prévus ont été réalisés, « c’est là-dessus que nous nous battrons » signifiait Marie-Claude Jarrot devant les habitants du Bois Roulot.

L’affaire est donc réglée et Buffalo Grill devra trouver un autre emplacement sur Montceau-les-Mines.

Jean-Luc Muffat n’a certainement pas dit son dernier mot. L’homme regorge d’idées et, pour l’heure, ses idées ont pris forme sur la rue de Marigny avec l’arrivée de la FNAC, V&B dont le succès impressionne, Boulanger et très prochainement des cuisines Schmidt. Il reste en revanche une cellule vide entre l’enseigne d’électroménager et de boissons.

Qui ? Seule certitude, ce ne sera pas un restaurant.

Et que va devenir le terrain qui devait accueillir le Buffalo Grill ? Probablement un espace vert.

Jean Bernard

25 commentaires :

  1. il n’a qu’a venir a Blanzy, il y a de la place et c’est a coté , ça comblera les vides ici!!!

  2. Buffalo avait un restaurant le long du canal, pourquoi le céder pour vouloir s’installer à quelques hectometres ???

  3. Buffalo donne pas suite, normal?
    L’enseigne n’à pas trouvé de candidat pour la franchise à Montceau-les-Mines.

  4. Super ! un magnifique espace vert comme l’allée centrale du boulevard de lattre de Tassigny, on va pouvoir se rouler dans l’herbe ou crottes de chien ! Et quelle création d’emplois de plus
    Voilà comme le lavoir on nous l’impose et un Buffalo on nous l’interdit, les montceliens peuvent choisir où ils mangent ?
    Non ?
    Ah non c’est vrai on ferme notre bouche et on paye nos impôts

  5. zone de magasins à montceau qu elle tristesse faites un tour Fnac, jardiland ou ailleurs mais vous voulez un café ou pause pipi impossible .montceau pas question de ça vous devrez reprendre votre voiture pour le centre ville alors beaucoup de personnes choisiront de continuer d aller ailleurs…….

  6. «  » Buffalo Grill devra trouver un autre emplacement sur Montceau-les-Mines. » »
    Pourquoi sur Montceau ?
    Et s’ils allaient s’installer ailleurs ?

  7. buffalo grill pourrait s implanter sur la zone st élisabeth qui est maintenant une zone morte a part confo , but , mondial textile

  8. s’est bien dommage
    la petite zone redevenait bien sympathique
    a l’entée de Montceau
    vu les manifestations autour de la mairie un petit îlot aurait pu être bien venue
    le centre ville est a fuir
    vive le marché et les petites zones autour du centre ville

  9. Buffalo grill peut venir à blanzy puisque montceau n’en veut pas. Il y à un joli emplacement sur la zone de la fiolle vers le nouveau rond-point a proximité de la RCEA. IL profiterait en même temps des gens de passages sur la route express.

  10. Ce qui manque à Montceau c’est une cafeteria genre Flunch! C’est a dire un restaurant « intermediaire »

  11. Une mauvaise nouvelle , cela confirme la non attractivité de Montceau….et une bonne cela arrange les autres restaurants……mais en conclusion la ville ne sort pas grandie dans cette affaire…!!!!

    • Et oui jp C est montceau maintenant mortel au centre ville qui n attire plus et zone commerciale bien sûr mais pas convivial Grace a l interdiction d avoir un point café c est je redis mortel…..merci

  12. Il faut arrêter avec les zones commerciales dans une ville de 18000 habitants et bientôt moins ! Déjà le KFC, la Fnac étaient des aberrations avec des doublons qui forcément mangent les parts des petits commerces. On ferait mieux de nous remettre des librairies de quartier, des petits casinos, au lieu d’un leclerc surdimensionné et des fast foodsqui étouffent tout le reste, certes ça amène du monde alentours, mais la ville y gagne quoi concrètement ?

  13. Montceau ville morte et qu’on veut garder morte! A chaque fois qu’un brin de modernité veut venir, ça fait tâche. On attend quoi pour faire en sorte que se soit une ville qui bouge? (…)

    • 1ère étape : faire le listing complet de ce qu’il faudrait pour une ville « dynamique »
      2ème étape : hiérarchiser
      3 ème : voir si le financement en face est possible
      4ème : vérifier et cocher
      5 : considérer que les besoins de chacun ne sont pas les mêmes que les besoins de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.