Mine de talent – Palmarès édition 2019 (suite)

Atelier du coin

L’Association Arc En Ciel – Atelier du Coin, association de loi 1901 représentée par son président, Georges SIMON, est une structure d’insertion par l’activité économique. Agréé atelier chantier d’insertion, l’Atelier du Coin se caractérise par la conception et la fabrication d’œuvres et d’objets singuliers, à l’aide de techniques artisanales, dans les domaines de l’imprimerie, de la céramique et de la menuiserie.

Chaque année, l’Association accueille une trentaine de salariés rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi sur le bassin de vie de Montceau-les-Mines et de la Communauté Urbaine Le Creusot Montceau. Dans un espace communautaire adapté, par un accompagnement social et technique, l’Atelier leur permet la réappropriation des mécanismes de travail et d’apprentissage afin qu’ils retrouvent le chemin de l’emploi ou de la formation.

L’Association a à cœur de développer son activité économique en privilégiant un ancrage local important et des actions de coopération de proximité. Au gré des diverses orientations de ses activités, elle a su tisser des liens forts avec de nombreux partenaires locaux : collectivités, établissements scolaires et médico-sociaux, structures culturelles, entreprises, particuliers… Par cette ouverture élargie sur le territoire avec des activités proposant le partage de son savoir-faire, l’Association a démontré la force et la richesse de son utilité sociale.

L’Association bénéficie également de soutiens institutionnels : Fonds Social Européen, Conseil Départemental 71, DIRECCTE, AGEFIPH, ainsi que de collectivités locales.

Elle a été lauréate régionale du Crédit Agricole en 2017 (Concours « Like ton projet ») et de la MACIF en 2019 (Concours Territoires Solidaires Pôle Nord-Est).

L’Atelier du Coin commercialise ses productions dans sa Boutique située rue Saint-Eloi à Montceau. Il s’adapte également aux besoins de ses clients en proposant la fabrication de produits sur mesure, ainsi que l’animation d’ateliers adaptés à tous les publics.

Les trophées offerts ce soir ont d’ailleurs été fabriqués par l’Atelier du Coin.

 

Philippe Bedert et Laurent Proia (lycée Parriat)

C’est en 2012 que Philippe BEDERT  et Laurent PROIA se sont lancés dans une politique d’ouverture européenne au travers d’échanges européens dans plusieurs objectifs :

– favoriser la mobilité des jeunes élèves du lycée H. Parriat suite au diagnostique du manque de mobilité des jeunes du bassin minier afin de faire de nouvelles rencontres et lier des amitiés.

– Donner vie à la citoyenneté européenne

– Découverte des modes de vie et de cultures différentes qui font la richesse de l’Europe

– Favoriser les compétences linguistiques et notamment la pratique de l’anglais

Depuis cette date, plusieurs échanges se sont déroulés et perdurent avec :

* le lycée Jan Néruda de Prague en République Tchèque (9ème échanges cette année) ouvert aux classes de Secondes.

*le lycée Poljane et Ledina de Ljubjana en Slovénie (4 échanges dont cette année et 1 réalisé l’an dernier avec le lycée Ledina) ouvert aux classes de 1ères et Terminales

* Le lycée San giovanni Bosco de Sienne et le lycée Papareschi de Rome en Italie ouverts à toutes les classes du lycée.

*en 2020, un nouvel échange avec l’Italie sera ouvert à toutes les classes du lycée :

-Tarente avec le lycée Ginnasio Aristosseno

Au cours de ces 17 échanges depuis 2012, ce sont 403 élèves qui ont pu participer à au moins un échange ce qui a permis à environ 500 élèves européens de venir à Montceau- les-Mines.

Le déroulement est toujours le même avec une semaine de réception à Montceau-les-Mines, puis un retour en République Tchèque, Slovénie et Italie (ces voyages se faisant toujours sur les vacances scolaires pour ne pas perdre de cours).

 

Marine Da Eira et Ludivine Lequin (Montceau triathlon)

MARINE DA EIRA – 14 ans – Minime 1ère année

Elle a participé à de nombreuses participations aux épreuves régionales en :

  • Bike and Run
  • Aquathlon (natation 500m / course à pied 2.5 km),
  • Duathlon (course à pied 2.5 km/ vélo 10km / course à pied 1.250km)
  • Triathlon (natation 400m / vélo 10 km / course à pied 2.5km).

Ses Résultats :

En individuelle :

1ère minime fille au Championnat Départemental de triathlon

28e minime fille et qualifiée pour les Championnats de France jeunes à la ½ finale des Championnats de France de triathlon (Epreuve transformée en duathlon car eau trop froide)

102e en 45’10 à la Finale des Championnats de France jeunes de Triathlon – 1ère participation à une finale Nationale

En équipe :

2e avec sa co-équipière Juliette au Challenge Régional de Bike and Run

10e par équipe (avec ses co-équipiers Marius, Antoine et Marie) à la Coupe de France de Triathlon

LUDIVINE LEQUIN – 19 ans – Junior 2e année

Elle a participé également à de nombreuses épreuves régionales en :

  • Aquathlon (natation 1km / course à pied 5 km)
  • Duathlon (course à pied 5 km/ vélo 20km / course à pied 2.5)
  • Triathlon (natation 750m / vélo 20 km / course à pied 5km)

Ses Résultats : 

En individuelle :

1ère junior fille au Championnat Départemental de triathlon

9e junior fille  et qualifiée pour les Championnats de France jeunes à la ½ finale  des Championnats de France de triathlon

80e en 1h30  à la Finale des Championnats de France jeunes de Triathlon 

En équipe : (avec ses co-équipières Marion, Marylène, Aude)

3e à la ½ finale des championnats de France D3

16ème à la finale des Championnats de France D3

21ème à la Coupe de France de Triathlon

 

Montceau commerces

L’association a été créée en 1994. A ce jour, elle compte 12 membres au Comité Directeur ainsi que 90 adhérents.

Son objectif est de regrouper les commerçants, les artisans, les industriels et les professions libérales de Montceau pour défendre leurs intérêts, et de créer une dynamique au centre-ville de Montceau-les-Mines.

Ainsi, elle organise diverses animations sur l’année :

* BRADERIE D’HIVER

* CARNAVAL

* OPERATION PAQUES

* FETE DES MERES

* FETE DES PERES

* NUIT DES SOLDES

* BRADERIE D’ETE

* SPECIAL RENTREE

* DEFILE DE MODE

* RENDEZ-VOUS NATURE

* JOURNEES COMMERCIALES

* NOEL

* PARTENARIAT AVEC LE FCMB

* PARTENARIAT AVEC LE RCMB

 

Musée d’école

Le musée de la Maison d’École à Montceau-les-Mines se situe dans une ancienne école construite en 1882.

Monument historique depuis 1996, ce musée de l’école primaire (Musée de France) présente deux salles de classe entièrement reconstituées, l’une vers 1900 et l’autre 1960. Elles racontent l’évolution de l’enseignement primaire, des lois Jules Ferry à nos jours. Préau d’entrée avec exposition de photos sur les écoles des mines, écoles publiques en 1900 et photos de fêtes d’école – Parcours de 17 vitrines montrant des objets, une salle d’expositions temporaires et une salle de classe d’animation pour une activité écriture à la plume proposée aux visiteurs enfants, scolaires ou adultes.

Cette année, le projet a été de présenter l’exposition « Mômes et Instits du Centenaire : 1918, l’espoir d’une paix universelle ! Période 1918-1939 ».

Elle fut doublée de l’exposition nationale du MUNAE de Rouen « Les enfants de la Patrie. Petits français n’oubliez jamais ! »

Deux expositions tinérantes ont également sillonné le département : « De l’école aux tranchées » et « Dulac le bâtisseur d’école ».

Le Musée d’école a eu un fort partenariat, notamment avec les circonscriptions scolaires de Montceau-les-Mines et du Creusot en proposant une visite pour les professeurs volontaires et en finançant la venue de leur classe au musée, comme ce fut le cas en  2014 avec l’exposition « Quand tu seras soldat ! Période 1870-1914 » et en 2015 avec l’exposition « Défendre la Patrie ! Période 1914-1918 ».

À ce jour, l’exposition itinérante « De l’école aux tranchées » qui est proposée aux communes depuis le 20 septembre, a déjà été vue par 25 classes d’élémentaire, de collège et de lycée. Elle est dès lors réservée jusqu’en décembre.

Dans le cadre des projets commémoratifs qui est mené depuis 4 ans, le rôle du Musée de France est de proposer les clés de lecture nécessaires à l’appréhension de cette période, notamment pour le jeune public.  Les expositions du Centenaire ont été l’occasion, depuis le 11 novembre 2014 jusqu’à la semaine passée, de recevoir 220 classes (primaires et secondaires) soit 5500 scolaires sur les 8932 visites de la période.

Si la période 14-18 s’est un peu éloignée des actions du Musée d’école, il en est d’autres qui d’ores et déjà  ont pris place pour 2019/2020 :

  • L’exposition du MUNAE : « L’école en Algérie, l’Algérie à l’école de 1830 à nos jours ». Parallèlement, en partenariat avec l’AVNP71 (Amicale de l’Ecole Normale) et grâce aux archives, une exposition sur la place des « indigènes » et des colonies dans les manuels scolaires.
  • Un travail historique sur les enfants réfugiés de la guerre d’Espagne : « Libertad : de Saragosse à l’école de Navilly ».
  • L’inauguration le 25 octobre 2019 d’une exposition dans le cadre des 100 ans de l’immigration polonaise dans le Bassin minier : « Les écoles polonaises dans le Bassin minier entre les deux guerres ».

 

Stéphane Martinet (sport auto)

Stéphane Martinet a souhaité s’inscrire au championnat de France de la montagne par défi de participer pour la première fois à ces épreuves – Ce fut pour lui, une réussite et une formidable expérience.

Cette aventure humaine et sportive lui a permis de rencontrer énormément de personnes, et l’a enrichi au niveau de son pilotage sur ces tracés longs et techniques.

Il a participé à 9 courses de côtes du championnat de France de la montagne et 1 du championnat d ‘Europe reparti sur toute la France.

Résultat : 9 podiums dont 5 victoires.

Grâce à ces belles performances, Stéphane Martinet a obtenu le titre de champion de France de la classe A3 open.

Tout cela fut possible grâce à ses partenaires et ses amis présents à ses cotés.

 

Le Bon Boeuf

La boucherie/traiteur du Bon Bœuf situé rue de la Coudraie à Montceau-les-Mines  participe tout au long de l’année  à de nombreux événements municipaux tant culturels que sportifs ou associatifs dans le cadre de ses activités de métier de bouche.

L’histoire du “Bon bœuf” remonte au début des années 2000, au sortir de la crise de la vache folle. Alors que la filière toute entière était durement ébranlée, la profession cherchait des idées pour regagner la confiance des consommateurs. Six éleveurs ont alors décidé d’acheter l’enseigne au Bois du Verne. Avec les conseils d’un expert-comptable, ils ont étudié quelle structure juridique conviendrait le mieux. C’est la SARL qui a été retenue. Depuis sa création, la société compte six actionnaires qui sont tous éleveurs.

La boucherie qui existait déjà a été reprise telle quelle avec ses deux salariés : une serveuse et un boucher.

Les premières années n’ont pas été des plus faciles. Au bout de 18 mois de fonctionnement, il a fallu faire face au départ en retraite du boucher. Les éleveurs actionnaires ne sont pas parvenus à recruter le successeur idéal du premier coup. Heureusement, la perle rare a fini par arriver. Il s’agit de Bernard Longueville qui fait le bonheur de la clientèle depuis huit ans et demi. Sylvie Meunier, la serveuse qui était déjà présente avant la reprise, occupe ce poste depuis 24 ans ! La maison emploie également un cuisinier-traiteur à temps partiel, métier indispensable pour « assurer la marge et valoriser les bas morceaux grâce à la charcuterie ». Quelques apprentis viennent aussi en formation.

Si l’idée de départ de ces éleveurs était avant tout la vente directe, l’achat de ce fond de commerce les a forcés à se convertir au métier de la boucherie traditionnelle et à s’adapter à la clientèle fidèle à l’enseigne. Dans cette boucherie de ville, la clientèle préfère le détail et l’activité charcuterie-traiteur est obligatoire. Faites maison, comme la plupart de la charcuterie, les saucisses et autres chairs à farces sont un excellent moyen de valoriser les pot-au-feu et autres bas morceaux moins prisés que les arrières. La clientèle de l’enseigne aime venir dans sa boucherie. Elle est très attachée à son boucher dont elle apprécie à la fois le savoir-faire, le conseil, mais aussi l’accueil chaleureux.

Depuis quelques années, les gérants constatent que la clientèle s’est significativement rajeunie, signe d’un changement dans les habitudes de consommation. Ce succès, les propriétaires l’expliquent par la confiance que viennent chercher les clients. Les produits du “Bon bœuf” sont meilleurs que des produits industriels. Les prix ne sont souvent pas plus chers qu’ailleurs.

Pour les six éleveurs actionnaires, le succès de cette boucherie est une véritable satisfaction. “Le bon bœuf” écoule entre 2,5 et 3 bêtes par mois. La viande provient quasi exclusivement des élevages des six actionnaires.

Pour assurer la soudure et garantir la continuité des approvisionnements à l’année, l’enseigne est obligée de se fournir aussi auprès de Charolais Viande à Paray-le-Monial. Néanmoins, la boucherie permet à chaque éleveur d’écouler entre 5 et 10 bêtes par an. Ce sont les meilleures que produisent ces élevages. De « bonnes » génisses ou jeunes vaches ayant effectué un vêlage (420-430 kg de poids de carcasse).

La boucherie “Le bon bœuf” a atteint sa vitesse de croisière et elle est aujourd’hui parfaitement intégrée dans le paysage économique montcellien.

 

Equipe DN1 et équipe 10 – 13 ans (Montceau Gym)

A l’heure olympique…

C’est à Saint Quentin en Yvelines – au cœur du futur vélodrome Olympique – que l’équipe Division Nationale 1 devait en découdre pour cette finale du championnat de France.

Face à des équipes largement renforcées par la présence de gymnastes de très haut niveau – comme Strasbourg avec Arthur DALALOYAN vice champion du monde 2019 du concours général – les protégés de Philippe Dumoux ont réalisé le match quasi parfait.

Emmenés par un Kevin CARVALHO de gala – meilleur total de point de la compétition – et avec un Brandon PROST retrouvé, les montcelliens ont -agrès après agrès – récité leur gymnastique.

Alors qu’un match à 4 équipes s’engageait après les deux premières rotations, c’est tour à tour Strasbourg puis Lyon qui craquaient….. Seul Bourges pouvait suivre le rythme des Montcelliens.

C’est lors de la dernière rotation que les Berruyers (312.950pts)  prendront finalement l’ascendant pour 0.55pts.

Au terme de cette très belle finale, les gymnastes montcelliens sont donc Vice Champion de France en Division Nationale 1 synonyme de montée en TOP 12. Ils pouvaient donc laisser éclater leur joie et communier avec les nombreux supporteurs venus en bus pour encourager les équipes du club.

Sur les traces de leurs aînés…

Tout juste remis de ces très belles émotions, les plus jeunes avaient rendez-vous à Valenciennes pour le championnat de France qui leur était réservé. Trois équipes du club se sont donc mêlées à cette compétition, véritable révélateur de futurs talents.

Parmi eux, l’équipe 10-13 ans composé d’Alexis VAL – Archibald BERTHELON – Mattéo CARTIER et Pablo AYUSO était qualifiée pour la finale A1 – le plus haut niveau de pratique pour cette catégorie d’âge.

Alors qu’ils ont survolé les étapes qualificatives en devenant champions Départemental – Inter Départemental et Régional avec une trentaine de points d’avance sur leurs dauphins, l’équipe arrivait diminuée et avec quelques incertitudes en raison de la blessure de Pablo qui l’a contraint à déclarer forfait pour les championnats de France Elite et à ne pouvoir passer que sur 4 agrès.

Malgré tout, et avec un état d’esprit irréprochable, les Montcelliens ont réalisé une superbe compétition avec des rotations maîtrisées à tous les agrès. Les performances récentes – titre de vice champion de France individuel d’Alexis VAL –  et leur force collective a permis à cette très belle équipe de devenir vice championne de France 2 ans après avoir conquis le bronze en 10-11 ans.

BRAVO à Baptiste ROBERTET, Alexis CHAROLLAIS, Bastien ELOY, Kevin CARVALHO, Fabio BARZASI, Brandon PROST, Alexis VAL, Archibald BERTHELON, Mattéo CARTIER, Pablo AYUSO mais aussi au staff Philippe DUMOUX, Fabio BARZASI les coachs, Ludovic BLANCHARD et Dimitri GAUTHIER les juges et Blandine DE SOUSA kinésithérapeute.

Un commentaire

  1. on pourrez rappeler a l’association des commerçants que les décision doive être prix par le commîtes directeur pas par 4 personne du bureau avec ordre du jour de réunion et comtrandu c’est les statue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *