Michelin – Bonne nouvelle pour Blanzy, très mauvaise à Troyes

L’atelier Z à Troyes va fermer progressivement et sa production de mélanges de gomme va augmenter de 30% celle du site de Blanzy avec à la clé de nouveaux emplois. 

Michelin Blanzy va mettre la gomme malheureusement au détriment de l’usine de Troyes où, d’après le communiqué  de Sud Michelin (lire ci-dessous) va fermer sa production  Z, c’est-à-dire, les mélanges de gomme pour les pneus.

C’est donc en premier lieu une très mauvaise nouvelle pour les salariés de Troyes et, dans un second temps, une excellente pour Blanzy qui va absorber la production de l’usine dans l’Aube.

Sur trois ans, Troyes va perdre 114 emplois avec la fermeture de l’atelier Z mais conserve la production des pneus agricoles que « Michelin s’est engagé à développer » précise Jean-Alexis Dionnet, secrétaire général Sud Michelin à Blanzy. « Rendre l’atelier Z compétitif à Troyes aurait coûté 24 M € » tant les installations sont obsolètes.

En fin de compte, sans doute est-il plus judicieux de voir le « pneu à moitié gonflé » que dégonflé puisque Michelin Blanzy va ainsi augmenter sa production de son atelier Z, « ce qui représente une hausse de 30% » souligne Jean-Alexis Dionnet. « Nous avons d’ailleurs une capacité de 180 000 tonnes par an et nous ne sommes aujourd’hui qu’à 90 000 tonnes sur Blanzy » ajoute-t-il.

Le malheur des uns fait donc le bonheur des autres et Michelin Blanzy va donc embaucher « environ 30 salariés » dans les mois à venir pour absorber le Z de Troyes.

D’un autre côté, la direction Michelin aurait très bien pu choisir une unité Z dans un pays de l’Est. Au final, c’est Blanzy qui va monter en puissance. Le site du Bassin minier qui vient de fêtes ses 50 ans est et reste un site de référence comme l’indiquait  Gabriel Samuel, responsable des opérations pneus de spécialité chez Michelin. « Nous devons devenir le meilleur choix de nos clients, être le partenaire privilégié et Blanzy est un site de référence pour la région et pour la France ».

Ceci dit, Sud Michelin Blanzy dénonce néanmoins cette fermeture programmée qui s’ajoute à la suppression de 2300 postes sur trois ans en France, annoncée en janvier dernier.

Il y avait un Z de trop chez Michelin.

Jean Bernard

 

5 commentaires

  1. +30 emplois sur Blanzy -114 sur Troyes = moins 84 emplois en France.
    Et pire, au fond on en arrive à se réjouir de ne pas avoir tout perdu au prétexte que Michelin aurait pu délocaliser en Chine. Réveillez vous…

    • Il serait aussi possible de remercier Michelin pour avoir créé du travail en France et si des usines ont été installées à l’étranger, avait il vraiment le choix ?
      Rien n’est jamais figé en la matière et l’emploi eternel n’est peut être plus possible, simplement parce que nous n’avons plus les richesses ni les quasi monopoles internationaux.
      Réveillez vous ? Oui, totalement d’accord !!!
      Et créez vos sociétés car être salarié, dans nombre de métiers, c’est mettre son corps et son cerveau à la disposition d’un employeur, avec quelques réserves, quoi que ….
      Choquante cette approche ? Et pourtant….
      D’un point de vue humain, l’opération sur Poitiers se ferait sans licenciement et sans départ contraint. … explique Nicolas Jaunet, directeur de l’usine de Troyes.
      A suivre ?

  2. C’est vrai que c’est mieux de prendre ses heures de délégation pour des congés que de défendre les collègues , Mais bon c’est c’est comme ça maintenant .

  3. Bonjour,Réveillez vous! ! Vous étiez où quand les salariés Michelin défendaient leur outil de travail, surtout lors de la fermeture de l’atelier tourisme? Étiez vous dans les manifs à Paris, Clermont avec les charges de CRS et leur escorte pour nous faire sortir de la ville ,avec à la clé le licenciement de 5 salariés sur le champ en guise d’avertissement pour les autres .Étiez vous dans les grosses manifs a Paris ( 1 million de personnes pour défendre la Sécurité Sociale) ,l’école ,les retraites avec à chaque fois plusieurs milliers de manifestants. Étiez vous à Roanne où des milliers de manifestants sont venus de toute la France pour empêcher la condamnation des 5 militants CGT qui refusaient que l’on prenne leur ADN pour avoir collé des affiches ou distribué des tracts.Et on peut citer de nombreux autres endroits.Dijon,St Etienne,Lyon ,Besançon ,partout où l’on s’en est pris à l’enseignement, la santé,les libertés syndicales, l’emploi ,etc. Nous, nous y étions et c’est bien dommage pour vous,vous n’avez pas eu la satisfaction de vivre cette solidarité,de remporter certaines victoires et d’avoir empêché ce recul social, qui plus de 30 ans après est en train de se mettre en place dans une indifférence totale.

  4. est-ce que les autres usines Michelin se sont réveillées quand à Blanzy supprimait 377 postes ( le tourisme) non et bien oui ,çà fait 30 postes de plus pour Blanzy une bonne chose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *