Macron et le nucléaire – Un fiasco industriel et financier pour les Verts

La fuite en avant du nucléaire : le pari perdant

Communiqué – En préparant la France à dépenser des milliards d‘euros d’argent public dans le nucléaire pour multiplier les réacteurs, M. le candidat-président de la République, Emmanuel Macron, s’entête dans un choix stratégique irresponsable : celui du fiasco industriel et financier.

Ce faisant, le président de la République, et c’est peut-être le plus affolant, omet de donner un signal clair à la sobriété et aux économies d’énergies. Actuellement, beaucoup trop de retard est pris pour la rénovation thermique des logements pour respecter les objectifs climatiques et surtout lutter contre la précarité énergétique, ce qui ne semble pas être la priorité du gouvernement.
C’est pourtant la meilleure façon de redonner du pouvoir de vivre à celles et ceux qui la subissent.

Les économies d’énergie et les énergies renouvelables sont des sources d’emplois immédiates pour accélérer la sortie progressive du nucléaire.
Alors que le nucléaire représente une part infime dans la production d’électricité mondiale, et que les énergies renouvelables sont plus sûres et plus compétitives, le président renonce à engager la France vers un mix énergétique gagnant-gagnant pour les emplois et la production locale d’énergie propre.

La filière nucléaire à Belfort, au Creusot, dans les grands groupes comme chez leurs sous-traitants, est riche de savoir-faire et de talents qu’il faut dès à présent recentrer sur la maintenance, la sécurité, le traitement des déchets et le démantèlement.

Notre groupe « Écologistes & Solidaires » au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté déplore ces choix qui entrainent la France dans une voie dangereuse car les déchets toxiques s’accumulent et cette technologie suscite des interrogations. Les moyens financiers doivent être réorientés pour accélérer une politique de sobriété énergétique et de déploiement des énergies renouvelables.
A travers notre mandat au Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, nous nous engageons résolument en faveur d’une politique de transition énergétique, construite avec les citoyens, sans condamner les générations futures.

Claire Mallard, présidente de groupe Écologistes & Solidaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.