Lycée Haigneré – Le maintien à domicile passe aussi par la domotique

Se faciliter la vie surtout chez les personnes âgées qui tiennent à rester chez elles malgré parfois le handicap de l’âge n’est plus une utopie. Le maintien à domicile évite ainsi le déracinement de nos aînés qui ne trouvent pas toujours la même douceur de vivre dans des structures souvent onéreuses.

Rester chez soi est donc possible mais tout le monde ne le sait pas nécessairement, c’est pourquoi l’association AILES (association inter-entreprises locale d’entraide sociale), installée à Autun depuis 2013, sillonne les communes avec son camion domotique pour initié la population à vivre v(m)ieux chez soi en toute sécurité.

Ce camion qui se transforme en appartement témoin de la domotique a cependant fait une halte dans la cour du lycée Haigneré à Blanzy où des élèves de la section Accompagnement Soin Service à la Personne option structure et domicile ou encore de l’IFAS (Institut de Formation Aide-Soignant) et de 1ère année de l’IFSI ( Institut de Formation en Soins Infirmiers) et encore en CAP ATMFC (Assistant Technique en Milieux Familial et Collectif), se sont familiarisés avec les aménagements possibles.

Car qui mieux que ces jeunes étudiants pourront appréhender ce besoin du maintien à domicile. Dans cet appartement témoin, outre la domotique, c’est également l’ergonomie qui est mis en avant pour des personnes en perte d’autonomie ou avec un handicap, un fauteuil roulant par exemple. Evidemment, les aménagements ont un coût. Un plan de travail dans la cuisine qui s’adapte en hauteur coûte entre 8 à 10 000 €. Des aides sont disponibles selon les revenus. Combien par mois dans un EHPAD ?

Le maintien à domicile des personnes âgées n’est pas une gageure mais bien un pari sur l’avenir… aussi proche que possible.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.