•  

Les communistes en marche contre la loi sécurité globale

  membre du Parti de la Gauche Européenne-Section Bassin minier.

«Sécurité globale» : mobilisation générale – Samedi 16 janvier

Pour le Parti communiste français, la sécurité est un droit fondamental et l’une des conditions essentielles de l’exercice des libertés individuelles et collectives. Ce droit est indissociable de la réalisation d’une République sociale et démocratique.

Contre la loi de Sécurité Globale et tous les textes liberticides. Des manifestations se tiendront partout en France ce même jour pour le retrait des articles 21, 22 et 24 de la proposition de loi dite « Sécurité globale », le retrait du Schéma national du maintien de l’ordre (SNMO) et de toute autre disposition élargissant la surveillance de masse ou faisant reculer le droit à l’information.

Le PCF demande, en particulier, le retrait de l’article 24 qui menace directement la liberté d’information et de communication pour lutter contre les violences policières. La protection des policiers et des gendarmes est une absolue nécessité. Ils accomplissent des missions essentielles pour la protection des biens et des personnes. Nos parlementaires ne cessent de demander un renforcement en termes de recrutement, de formation, de matériels, pour permettre aux forces intérieures de sécurité publique d’accomplir leur travail dans de meilleures conditions.

Le PCF soutient les mobilisations des associations et des syndicats, en très grand nombre, qui dénoncent à la fois l’article 24 et d’autres dispositions ce texte qui, une nouvelle fois, cible le droit constitutionnel de manifester et de participer en toute tranquillité à des mouvements sociaux.

Le PCF dénonce aussi la volonté de la majorité de privatiser la sécurité de nos concitoyens. Plus que jamais, dans un contexte de menaces terroristes, de crise sanitaire inédite, de crise sociale aggravée, l’État de droit doit être conforté. En la matière, cette proposition de loi franchit une nouvelle étape dans une gestion autoritaire et ouverte au privé. Avec la proposition d’un élargissement des missions des polices municipales et des entreprises privées de sécurité, au nom d’un « continuum de sécurité », ce texte encourage un désengagement de l’État sur ses missions régaliennes de sécurité sur l’ensemble du territoire de la République. Si des coopérations en matière de sécurité avec différents acteurs sont nécessaires, elles doivent se faire dans un cadre strictement limité et encadré, sous le contrôle de l’Etat qui doit conserver un rôle essentiel.

Alors que l’opposition au projet dit de « Sécurité globale » trouve un très large écho dans le pays et que les insupportables violences policières provoquent une lame de fond d’indignation et de colère, le président de la République et le gouvernement, confrontés à une véritable crise politique, ne peuvent se contenter de déclarations. Aujourd’hui, seul le retrait pur et simple du texte dit de « Sécurité globale » est en mesure de répondre à la situation et à un climat particulièrement préoccupant et dangereux.

En lien avec les syndicats, partis politiques, associations, nous appelons à participer au rassemblement devant la Mairie de Montceau-les-Mines :

Samedi 16 janvier à 9h30

3 commentaires

  1. Loi sécurité globale : comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même , j’ai pris le temps de lire les articles de cette loi , ce qui prend un certain temps je vous l’accorde et l’interprétation de certains n’est pas forcément celle des autres.
    Expérimentation pendant 3 ans des polices municipales de plus de 20 agents qui vont voir leur champ d’investigation augmenté : si l’on augmente leur champ d’investigation , on va augmenter leur charge de travail donc on va mécaniquement augmenter le nombre d’agent (plus d’emplois , c’est pas mal par les temps qui courent) L’armement de ces agents n’est pas dans le projet de loi.
    Création d’une police municipale à PARIS : Qui a-t-il de choquant à cet article ? En rien cela ne menace les libertés individuelles de chaque citoyen.
    Sécurité privé : Article permettant de contrôler les agences de sécurité privé notamment en cas de dérapage donc pour prévenir les « bavures » ; en rien cela ne menace les libertés individuelles de chaque citoyen.
    Caméra piéton pour les policiers et les gendarmes : A l’heure ou les opposants à cette loi crient au scandale des « bavures policières » , cet outil protègera aussi bien les agents de police que les citoyens ; en rien cela ne menace les libertés individuelles de chaque citoyen.
    Utilisation de drones : Lors de manifestations ; et après information des publics concernés de la mise en œuvre de ces drones, elle permettra probablement de détecter les fameux « blacks-blocks » pour aider à leur arrestation et donc permettre aux manifestations de mieux se dérouler ; non ?
    Réductions de peine : On entend perpétuellement que la justice est laxiste mais pour ne fois que l’on veut durcir un peu les peines pour des infractions commises à l’encontre d’élus, de militaires, d’agents de la police et de la gendarmerie et des pompiers , n’est-il pas normal de protéger un peu plus ces catégories ; peut-être que c’est le fait de protéger les élus de la République qui gêne certains.
    Port de l’arme de service : Est-ce bien un article qui dérange ? Peut-être le fait d’autoriser de porter leur arme dans un lieu public, mais pour moi un agent assermenté est garant de la sécurité.
    Règles assouplies pour les militaires de Sentinelle : La protection de la population est une prérogative de Sentinelle, il me parait surprenant que ces règles n’est pas été mises en œuvre plus tôt, un terroriste vient pour détruire la République en « agressant « ou « tuant » des français.
    Mortiers d’artifices : C’est la « nouvelle » arme contre les forces de l’ordre ; pas de menaces pour les libertés individuelles.
    Pénalisation des images des forces de l’ordre : C’est visiblement l’article qui fait débat mais dans quelle mesure peut-on laisser sur les réseaux sociaux diffuser les noms et les adresses des membres des FDO ; cet article sera revu.
    En conclusion, comme d’habitude ; la critique perpétuelle, alors que dans cette loi on voit plutôt la protection des français que le fait d’être liberticide.

    • bravo pour votre commentaire. Mais ces gens sont devenus ingérables……’est le contre tout……pour résumé en un mot la gauche de notre beau pays

      le poing levé est leur image…..plus facile qu’un outil à la main!!!

  2. C’est bien pour les personnes âgées, la marche facilite le transit intestinal !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *