•  

Légion d’honneur – Nadine Michaud, digne ambassadrice de la Légion des chevaliers de la santé

« J’ai été la première étonnée » dit-elle. « Je n’étais pas au courant » ajoute encore Nadine Michaud, directrice des soins à l’hôpital de La Guiche et à l’EHPAD de Mont-Saint-Vincent.

En effet, par décret du Président de la République en date du 31 décembre 2020, Nadine Michaud a été nommée au grade de chevalier de la Légion d’honneur. « Quand le comité m’a appelée, j’étais sur le point de lui dire : mais vous vous êtes trompé ». Pas de doute pourtant, le ministère des solidarités et de la santé n’a pas fait d’erreur, il a bien pris en compte la demande de Christine Ungerer, directrice du Groupement Hospitalier du Territoire.

Cette reconnaissance, Nadine Michaud, originaire de Montceau-les-Mines, l’a mérite amplement. Voilà quarante ans que les murs de cet hôpital à La Guiche croisent son ombre. Madame est discrète autant qu’elle est efficace. C’est bien là toute la qualité de cette directrice qui fonde sa réussite sur les équipes qui l’entourent. « On parle toujours des soignants mais moi je n’oublie pas les cuisiniers, le personnel technique, l’administratif, toutes ces personnes qui oeuvrent au bon fonctionnement de l’établissement ».

Nadine Michaud, à son arrivée à La Guiche en janvier 1981, a débuté infirmière en moyen séjour (le SSR aujourd’hui). C’est en 1999 qu’elle commence à gravir les échelons, « j’ai fait un remplacement de cadre de santé ».

La covid pèse très fort sur le personnel

Cadre de santé elle en la fonction avant de le devenir et, en juillet 2011, elle est nommée directrice des soins. Elle cumule même le titre de responsable de la qualité qui certifie l’établissement en catégorie A, le top du top.

Bien évidemment, avec l’arrivée surprise de la covid voilà un an et de la première vague, Nadine Michaud ne cesse de se remettre en question et, surtout, « soutenir les équipes. Les gens sont fatigués, excédés d’être sous pression à cause de ce virus, que ce soit à l’hôpital ou dans leur vie privée. On ne sait jamais quand la covid va vous toucher » résume-t-elle.

C’est difficile. D’ailleurs depuis le 15 janvier, l’hôpital de La Guiche compte une dizaine de cas covid, autant dans le personnel. « Ils sont en arrêt » précise la directrice des soins. « Nous avons l’impression de ne pas en voir le bout » lâche-t-elle. Mais il faut tenir.

Ses heures, elle ne les compte pas, surtout en ce moment. Heureusement, Nadine Michaud habite à Mary, à cheval sur l’EPHAD au Mont-Saint-Vincent où elle se rend une demi-journée par semaine et La Guiche « où je n’ai pas encore pris de lit » sourit-elle.

La Légion d’honneur, même si elle vient couronner 40 ans au service de la santé, est surtout l’opportunité de mettre en exergue le travail des cadres de santé au milieu de la crise sanitaire. Toutes et tous, à l’hôpital et les EHPAD, méritent un coup  de chapeau. Ici, sur la région, Nadine Michaud les représente idéalement. C’est la Légion des chevaliers de la santé.

Jean Bernard



Josiane Bérard, chevalier de la Légion d’honneur 

Autre nomination au grade de chevalier de la Légion d’honneur, celle de Josiane Bérard, adjointe au maire à Montceau-les-Mines chargée de la santé et de la petite enfance.

Josiane Bérard a été sage-femme, elle est présidente du conseil départemental de l’ordre des sages-femmes.

2 commentaires

  1. Félicitation à ces 2 femmes qui ont toujours déployé leur savoir au service des autres. Les générations futures doivent s’en imprégner et prendre modèle sur Nadine et Josianne.

  2. Sincères Félicitations! A mon souvenir cette distinction est largement méritée!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *