Le projet à 80 M € du lavoir des Chavannes – Qui est l’homme d’affaires international afghan ?

Il y a un mois, jour pour jour, L’informateur de Bourgogne apportait des précisions sur le projet d’un homme d’affaires afghan de transformer le lavoir des Chavannes en hôtel de luxe avec toutes les composantes pour en faire un lieu exceptionnel destiné à accueillir les grandes fortunes de ce monde. Une transformation au prix de 80 M €.

Si des échanges eurent lieu entre l’Afghan et l’Etat, après de plus amples vérifications, cet homme d’affaires, président directeur général de CEFE Group International, ne présentait pas toutes les garanties financières.

Aujourd’hui, son nom n’est plus un secret puisque même Laurent Selvez, conseiller municipal PS de l’opposition, a parcouru les courriers échangés entre Zabihullah Ziarmal, la ville de Montceau-les-Mines et les autorités françaises.

Début septembre, nous n’avions pas encore totalement soldé nos recherches qui sont l’oeuvre d’un certain Alain Sinez (un nom d’emprunt) qui d’ailleurs début août a poussé ses investigations avant d’alerter les acteurs concernés. On nage en plein roman d’espionnage dont Ian Fleming, le créateur de 007, le célèbre James Bond, aurait très bien pu s’inspirer.

Pourtant, à regarder le pedigree de Zabihullah Ziarmal, l’homme apparaît comme un personnage très respectueux :

D’ailleurs en juin 2021, l’Autorité nationale afghane de normalisation a tenu une réunion conjointe pour la coopération bilatérale entre l’agence de coordination et de coopération de la République islamique de Turquie TIKA où en tant que directeur général de l’ANSA, M. Ziarmal a parlé des relations historiques, économiques, sociales et amicales de longue date entre l’Afghanistan et la Turquie, et a ajouté que la Turquie a toujours coopéré avec l’Afghanistan dans divers domaines. Cette information est parue sur le site de l’ANSA.

On retrouve cependant la trace de Zabihullah Ziarmal bien avant. Rappelez-vous, fin 1979, les troupes soviétiques interviennent en Afghanistan. Une guerre oppose les soviétiques et les forces communistes afghanes aux Moudjahidines. En 1987, Mohammad Najibullah devient président de la République Démocratique d’Afghanistan.

En décembre 1987, le nouvel homme fort d’Afghanistan fait adopter la nouvelle constitution. Le journal Kabul New Times publie un article sur cet événement dans lequel on apprend que Mohammad Najibullah nomme Zabihullah Ziarmal, président du département des affaires politiques de l’armée. On est loin du commerce international.

Mais la politique du président Najibullah échoue, il est renversé en 1992 avant d’être exécuté en 1996, pendu comme son frère par le Talibans après la prise de la capitale. « Tous ceux de près ou de loin qui ont servi le dernier président afghan, ont été éliminés sauf Zabihullah Ziarmal » fait savoir notre enquêteur.

Qui l’a tiré d’affaire ? A-t-il eu les faveurs de l’Union Soviétique dans un premier temps puis la Russie par la suite et pourquoi pas des Etats-Unis venus soutenir les Moudjahidines ? Pour Alain Sinez, l’actuel président directeur général de CEFE Group International « aurait été un agent double ».

L’homme d’affaires refait son apparition en Afghanistan en 2012 dans une enquête de TOLOnews qui porte sur la faillite de la banque Afghanistan Commercial Bank. Trois investisseurs dont Zabihullah Ziarmal ont fait une proposition à la Banque Centrale en 2015 pour acheter les actions de l’ Afghanistan Commercial Bank. La proposition est rejetée et notre homme disparaît. A quel dessein ?

Après les affres de la guerre, Zabihullah Ziarmal a donc su naviguer avec habilité dans les méandres afghano-politoco- américano-soviétique alors qu’aujourd’hui, les Talibans sont de retour en Afghanistan.

Dans les affaires financières, il est loin de connaître une réussite totale, « il en réussi certaines, il en rate d’autres » confie un de ses compatriotes. Se pose néanmoins une question, pourquoi a-t-il jeté son dévolu sur le lavoir des Chavannes et ce projet invraisemblable que tout bon expert lui aurait déconseillé, assure un proche du dossier sachant que les négociations avec les représentants de l’Etat ont duré une bonne année.

A Montceau-les-Mines,  Zabihullah Ziarmal effectuait ses premiers pas sur le sol français. Avec sa stature d’homme d’affaires international, aussi pensait-il s’introduire sans bruit auprès des personnages politiques. Il aurait pu aller n’importe où mais il a choisi Montceau. Le Dubaï du Bassin minier.

Jean Bernard

Montceau – Le lavoir des Chavannes transformé en hôtel de luxe, le rêve tombe en ruine – L’infoRmateur de Bourgogne (linformateurdebourgogne.com)

 

 

9 commentaires

  1. c’est une plaisanterie, ou on est le 1er avril ?
    Après on se demande pourquoi Zemmour est au 2ème tour avant d’être candidat ??

  2. Les histoires « à dormir debout » , c’est pour le soir avant « dodo » , et « 007 » est quand même plus accrocheur et plus … crédible !
    Encore que ? Imaginons qu’un richissime homme d’affaires , oriental de préférence ( la mode n’est plus au milliardaire américain ) se penche sur l’avenir de Montceau et nous propose un parapluie géant pour protéger le gymnase Salengro des inondations les jours de pluie , ou de construire un magnifique parquet pour les basketteurs au lavoir des Chavannes , ou d’équiper le Musée d’Ecole de WC rutilants , d’un ascenseur et d’une salle d’archives dignes d’un palace aux Emirats !!! On pourrait quand même examiner la proposition ! Non ? … On peut rêver , c’est dimanche !

  3. On peut savoir qui est son représentant sur le bassin minier ?

  4. Merci pour cette enquête
    Totues proportions gardées, nos politiciens sont ils plus crédibles ?

    • Comment peut on écrire un tel projet pour Montceau les ruines Qui fréquentera cet hôtel de luxe.Il y a bien des médias qui n ont rien à faire qu écrire une telle ineptie et notre municipalité aussi

  5. Si c était faisable demandez donc une aide aussi pour notre cimetiere du bois roulot ou on veut faire pousser du gazon sur des cailloux……..ça vaut une visite dans diverses allées de qui se moque t on?
    Idée d ecolo bobo plus qu à racheter des litres de vinaigre pour rétablir la netteté mais montceau les Chavannes en friche les rues idem et sales.ce n est pas les émirats.🙀😿😾

  6. Soda et popcorn, très bon spectacle, j’adore 🙂

  7. Dans quel nid à de guêpes est prête à se fourrer la Mairie de Montceau les Mines ?? Il serait temps de retrouver la raison ! Ce lavoir a vécu et eu son heure de gloire. Maintenant il est grand temps de tourner la page.

  8. Pourquoi Mme Jarrot n à pas proposé le site pour le projet Montceau coeur de ville ? Au fait s en est ou ?Ça avance guère !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *