Le MERCOSUR, grosse source d’inquiétudes pour Rémy Rebeyrotte

Les Jeunes agriculteurs de Saône-et-Loire dénoncent l’accord commercial entre l’UE et le MERCOSUR. Entre la viande aux hormones et celle à la qualité gustative, c’est toute une économie qui est menacée.

Communiqué de Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire.

Oui au CETA,

Non à tout accord avec le MERCOSUR,

J’ai voté la ratification du CETA, traité négocié sous Nicolas SARKOZY et signé par François HOLLANDE.

L’Accord Economique et Commercial Global entre le Canada et l’Union européenne est exigeant : il corrige les effets d’un commerce non régulé et a d’ores et déjà démontré son intérêt puisqu’il est en fonctionnement depuis plus d’un an, ayant été signé le 30 octobre 2016. Par ailleurs, depuis 2 ans, notre Majorité a renforcé encore les dispositifs de contrôle et de sécurisation : les Indications Géographiques Protégées (IGP) et les Appellations d’Origine Protégées (AOP) sont particulièrement respectées et l’accord favorise la traçabilité et la qualité.

Depuis son entrée en expérimentation, le CETA s’est avéré globalement bon pour les deux économies : la France est d’ailleurs bénéficiaire de plus de plus de 6 milliards d’euros, plus ou moins selon les filières; le Canada, pays démocratique et ami, y gagne une plus grande indépendance vis-à-vis de son voisin américain.

Rien à voir avec le MERCOSUR qui n’offre aucune garantie, ni en terme démocratique, ni en terme de sécurité. Il tourne le dos aux Accords de Paris sur le climat et la transition écologique, ce qui n’est pas le cas du CETA.

Concernant la filière bovine française, je saisirai à la rentée le Bureau de l’Assemblée Nationale d’une demande de Mission ou de Commission d’enquête sur l’organisation et les dysfonctionnements de la filière qui est l’une des rares à ne pas saisir les opportunités de la loi EGALIM au bénéfice des producteurs, en l’occurrence des éleveurs. Au-delà des crises successives, les difficultés viennent de là, et il faut urgemment regarder les mécanismes en œuvre qui empêchent de saisir les opportunités au plan national, européen et international, par exemple vis-à-vis de la Chine.

Rémy REBEYROTTE

Député de Saône-et-Loire

remy.rebeyrotte@assemblee-nationale.fr

 03 85 79 13 30

Un commentaire

  1. D’accord Monsieur Remy Je vous demande : Pourquoi vous n’avez rien dit quand l’ancien Ministre de l’Agriculture – Stéphane Travert – était venu dans une réunion au Creusot lors d’une tournée de politique politicienne dans la région ? Ceci quand le public a posé des questions sur les traités avec le Mercosur à M. Travert ? Pourquoi subitement vous découvrez maintenant qu’il existe un problème avec ce traité ?
    Monsieur Jean-Claude Juncker laisse en héritage pour les générations futures un monde rempli de désolation et des canicules étant donné l’imposition de ces traités aux populations européennes. C’était son dernier traité signé mais aussi celui que fera le plus de mal à l’environnement car le déboisement de l’Amazonie s’est déjà accéléré d’une manière exponentiel avec la marionnette du neo Bolsonaro.
    Il faut expliquer aux français que le bétail et les plantations de soja OGM qu’ils veulent nous faire manger, ont besoin des pâturages ainsi que des terres soi-disant agricoles. Ces terres appartenant aux ancêtres des premiers habitants du Brésil seront soi-disant « mises en valeur » suite au déboisement d’arbres centenaires voire millénaires. Mais il est connu aussi que ces nouvelles terres ne sont pas adéquates pour l’élevage et encore moins pour planter du soja. M. Juncker n’a pas seulement aidé à l’évasion fiscales des multinationales du Luxembourg quand il était Premier Ministre mais sinon il a aussi signé la presque fin de la biodiversité sur terre. Donc, vraiment la seul chose écologiste pour la Planète qui pourrait faire notre Président Macron, c’est de ne pas signer cet accord. Mais il faudra ne pas le signer pour de « vrai » sans aucune arrière-pensée car le citoyen est fatigué des discours politiques de même que les générations futures qui nous suivent sur Terre et que surtout ont besoin de VIVRE ! Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *