Le Creusot – Quartier du Tennis : « Ils sont entrés chez moi avec le chien, ont fouillé mon fils »

C’est une vaste opération de police, _ pas moins de 120 hommes des forces de l’ordre dont le RAID _ qui a eu lieu ce matin dès 6h au quartier du Tennis au Creusot.

« C’est la première fois que je vois ça » raconte en fin de matinée un des habitants au pied de la tour M. « Vous savez très bien pourquoi ils sont venus, c’est depuis les fusillades ».

« C’était comme dans un film » ajoute un de ses copains. « Ils ont fouillé partout, forcé les portes de sept ou dix appartements dans trois immeubles différents ».

Selon nos confrères de France 3, la police a procédé à quatre interpellations dans le quartier. Assurément, cette opération préparée avec minutie avait surtout pour but de mettre la main sur des personnages en lien direct avec le trafic de stupéfiants qui gangrène  le quartier depuis des années.

Vers 6h, les force de l’ordre sont entrés en action. Dans la tour M, dite de l’OPAC qui a quitté les lieux depuis les premiers coups de feu en février dernier, près de la moitié des appartements sont vides. Enfin, pas exactement.

« Ils servent de cachette aux jeunes qui vendent de la drogue. Dès qu’une voiture de police arrive dans le coin, les gamins donnent l’alerte et tout le monde se planque dans ces appartements », explique une locataire.

Cette fois-ci, les policiers ont employé les grands moyens et les portes de ces appartements ont été enfoncées.

Les appartements étaient ciblés, de toute évidence. Une locataire qui dormait à l’arrivée des policiers a ouvert sa porte. « Ils sont entrés avec leur chien, il est allé partout, dans la salle de bains, les toilettes. Ils ont même fouillé mon fils » dit-elle. « J’ai eu très peur, je tremblais de partout. Au début avec tout ce bruit dans l’immeuble, j’ai cru que c’était une embrouille entre les jeunes », ajoute-t-elle.

« Ici, au Tennis, c’était devenu le bazar. Heureusement que la police est là, sinon, on serait tous morts. Moi, je vois bien ce qui se passe. Ce sont des gens qu’on n’a pas l’habitude de voir dans le quartier. Ce sont tous des Parisiens et ils emploient des gamins pour faire le guet. Ils leur donnent 80 à 100 € pour la nuit » raconte une voisine.

Depuis le début de l’année et les fusillades à répétitions, l’immeuble se vide. « Les gens partent. Moi aussi j’ai demandé à partir » explique une maman. « La descente de police ce matin, c’est un grand soulagement, mais ça va revenir. Vous savez, ici, nous n’avons plus de vie. A partir de 18h, nous restons cloîtré chez nous. Nous avons peur de sortir la nuit ».

Opération policière d’envergure donc ce matin au Tennis pour essentiellement appréhender des individus. Quant à la came, rien. Où se trouve-t-elle ?

Jean Bernard

 

Trafic de drogue – Le marché juteux du Creusot qui fait des envieux

8 commentaires

  1. Bien joué bravo au raid à la police il faut répéter ces actions régulièrement dehors la vermine, leurs enlever le droit du sol la carte d identité (…) cette racaille gangrène la région et le pays😜😜😜😋😋

  2. Sans vouloir faire offense à nos forces de l’ordre, mais ces opérations me font penser à la prohibition aux U.S.
    Elles devraient donner le même résultat ?
    Regardons autour de nous, notre société craque de partout.
    Ce qui s’est passé à Paris (entre autres) est révélateur de notre impuissance non ?

  3. Je suis d accord avec vous cher curieux mais dès que vous vous exprimé sur ce genre d individus vous passez pour des racistes mais eux sont plus racistes que nous. Si nous avions une police à qui l ‘on donne les moyens de se débarrasser de cette racaille au usa ou dans d’ autres pays du monde ses individus seraient vite calmé mais en France cela fait plus de trente ans que les politiques font du sociale et ferme les yeux, attendez vous à rencontré de plus en plus des clients comme ceux de la citée du tennis

  4. Très bonne nouvelle pour les locaux qui vont être obligés d embaucher ; plus de concurence: que demander de mieux ….Et comme à Montceau au Plessis :on ne touche pas aux locaux

  5. L avenir pour nous et nos enfants et petits enfants est pas brillant mon cher jeremy

  6. Certes, ces interventions sont les bienvenues.
     .
    Mais pourquoi les faire systématiquement à 6 heures du matin (première heure légale d’intervention), lorsque tout le monde (ou presque) dort, y compris les trafiquants et toute leur « clique » ?
     .
    Lorsqu’ils ont eu largement le temps de planquer leur « marchandise » ?
     .
    Pourquoi ne pas intervenir aux heures où le trafic bat son plein ?
     .
    Ah oui, après 22 heures, c’est plus légal : Ça pourrait être ça ?
     .
    Ou alors, ponctuellement, il faudrait beaucoup plus d’effectifs.
     .
    Aux autorités de répondre …

  7. 120 policiers de mobilisés pour un résultat mitigé………sans prise de drogue !!!………Sans doute que les trafiquants ont des sources de renseignements qui les informent sur les descentes de Police !!!…………Il arrive un moment ou il faut se poser les bonnes questions !!!

  8. Très bonne initiative qui n’est pas assez renouveler, il faudrait le faire et le refaire en permanence avec la fermeté qu’il faut. Je trouve étonnant que les journalistes soient au courant à l’heure exacte, les fuites ont dues être les mêmes auprès des truands c’est certain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *