Le Creusot – David Marti : « Nous restons résolument offensifs et mobilisés »

David Marti, maire du Creusot, a présenté ses voeux vendredi soir en live sur le Facebook de la ville. Nous les publions ci-dessous. 

Mesdames et Messieurs les élu(e)s,

Mesdames et Messieurs représentant les forces vives, 

Chères Creusotines et chers Creusotins, 

Chers amis, 

J’aurais tellement aimé vous dire lors de cette cérémonie de vœux réinventée, qu’après avoir traversé bien des épreuves le meilleur est devant nous. 

La réalité m’oblige au contraire à vous exprimer un sentiment différent car il nous faudra, durant cette année, relever encore bien des défis. 

La crise sanitaire fait toujours partie de notre quotidien et même si nous avons appris à vivre différemment, force est de constater que nous attendons avec impatience une vie normale retrouvée. 

Avant que ce temps-là n’arrive, nous devons collectivement, coûte que coûte, préserver l’essentiel par tous les moyens en puisant dans nos ressources, nos valeurs et notre volonté acharnée à vaincre ce fléau qui mutation après mutation cherche à nous détruire. 

Et puis, comme si cela ne suffisait pas en cette période qui oblige à la responsabilité, certaines et certains, sous prétexte de candidatures à l’élection présidentielle, tiennent des propos irresponsables qui rappellent des heures sombres de notre histoire. 

Pour quelles raisons ? A quelles fins ? 

Si ce n’est de diviser notre société alors que notre pays a besoin d’unité. 

Pointer du doigt l’autre, celui qui n’est pas d’ici, l’étranger responsable de tous les maux. De quel droit s’arrogent-ils cette légitimité ? 

Ceux-là même qui ont oublié d’où ils viennent allant jusqu’à nier leur propre histoire, celle de leurs parents et grands-parents.

L’immigration fait partie de notre histoire commune, elle a toujours été une chance pour notre pays quand la France a su accueillir ces femmes, ces enfants, ces hommes venus d’ailleurs. 

C’est bien en agissant comme cela qu’un pays se grandit et s’honore pour bâtir une nation riche de sa diversité et forte de sa capacité à s’ouvrir aux autres. 

Comment peut-on dire que c’est en laissant mourir, à nos frontières d’Europe, des femmes et des enfants que les problèmes se régleront ?

 Ces discours abjects ne font qu’attiser la peur sur laquelle le terreau du populisme prospère. 

Le populisme qui conduit, l’histoire l’a toujours démontré, à l’avilissement et au déclin mais jamais à la paix et la prospérité. 

En cautionnant de tels discours, c’est un autre fléau qui nous anéantira… Celui de la « Peste Brune » si bien décrite par Albert Camus.

Le Président de la République a dit récemment qu’il ne laissera pas la Manche devenir un cimetière. Alors, il faut agir vite sinon la Manche comme la Méditerranée deviendra bien un cimetière. 

Peut-être que naïvement, je veux encore croire en notre capacité de résilience pour mettre un terme à l’inacceptable et retenir cette phrase de Jaurès

 « Il n’y a qu’une seule race : l’humanité ».

Malgré les difficultés, la fin d’année a été agrémentée de couleurs et de lumières grâce au travail des services de la Ville et de la Communauté urbaine, mais aussi, grâce à la mobilisation de nos associations. 

Illuminations, marchés, trains et fééries de Noël ont rythmé les fêtes de fin d’année pour que le plus grand nombre d’entre nous trouve un peu de bonheur et de joie.

Les plus démunis, les plus fragiles n’ont pas été oubliés à l’occasion de ces fêtes pendant lesquelles la solidarité, d’une manière ou d’une autre, a joué son rôle au plus près de celles et ceux qui en ont eu besoin. 

C’est à ces personnes que je pense avant tout en ce début d’année, en leur adressant un message de soutien. Comme à celles et ceux qui ont eu la douleur de perdre un de leurs proches. 

Je salue très respectueusement toutes les personnes qui s’impliquent et travaillent quotidiennement pour soigner, vacciner, mais aussi atténuer les effets et dégâts que cette crise entraîne. 

Sans trop m’attarder sur l’année écoulée, juste rappeler en quelques mots les éléments marquants pour notre ville. 

Comment ne pas revenir sur deux grands évènements majeurs : la magnifique étape du Tour de France qui a réuni des milliers de spectateurs autour des valeurs universelles du sport et le festival des Beaux Bagages qui, comme depuis sa création, a su capter l’attention d’un public de plus en plus large et enthousiaste.

Parce que le patrimoine est un marqueur fort de notre identité, nous avons réalisé, à l’image de ce que nous avons fait sur d’autres monuments, la restauration du « Petit théâtre de la verrerie ». Ce petit joyau, situé au cœur du château, est à présent mis en valeur de la plus belle des manières.

Dans le domaine de la santé, nous avons mis des moyens financiers conséquents pour attirer des praticiens qui manquent cruellement dans des territoires comme le nôtre. 

Nous avons agi sur plusieurs fronts en activant tous nos réseaux mais aussi ceux des professionnels. Avec le département, afin que notre antenne devienne centre départemental, avec l’Hôtel-Dieu, en nouant un partenariat qui fixe des objectifs communs et avec un cabinet spécialisé dans le recrutement de généralistes. 

Nos efforts donnent des résultats qui se sont traduits par l’installation de plusieurs praticiens et nous poursuivons ce travail afin que l’offre sanitaire soit adaptée aux besoins de notre bassin de population. 

Le monde sportif n’a pas été oublié en termes d’investissements avec la rénovation du stade Jean Garnier. Après la nouvelle piste d’athlétisme qui porte désormais le nom de « Joseph Gallo », les sanitaires et le local de presse ont été réaménagés pour offrir des conditions d’accueil répondant aux attentes de chacun. 

Cette réhabilitation n’est pas terminée et se poursuivra dans les mois qui suivent. 

Autres travaux importants : la mise aux normes du Parc des Sports et la construction des vestiaires sur ce site, permettant à présent d’accueillir le public nombreux et les sportifs dans de très bonnes conditions. 

Et puis, parce que l’éducation est au cœur de nos priorités, je terminerai par l’un des derniers investissements de l’année écoulée : le restaurant scolaire à l’école Charles de Gaulle. 

Un travail que nous avons mené en lien avec l’équipe pédagogique et qui permet aux élèves de bénéficier de la restauration sans avoir à se déplacer en dehors de l’enceinte de l’établissement. 

Pour les étudiants de plus en plus nombreux à faire confiance à notre antenne universitaire, c’est une toute nouvelle résidence étudiante qui a vu le jour au cœur même de notre campus. Un investissement réalisé par l’OPAC de Saône et Loire.

J’arrête là ce petit retour en arrière, qui n’est qu’une partie de ce qui a été fait, pour me projeter sur cette année qui sera également riche en évènements et investissements.

Sur le plan urbain, notre ville poursuit sa transformation avec des projets phares portés par la Communauté urbaine.

Les aménagements autour du Marteau Pilon mettent particulièrement bien en valeur l’emblème de notre ville.

 Il est un atout patrimonial et touristique dorénavant plus accessible.

La phase opérationnelle des travaux de l’axe Foch / Verdun sera bientôt effective. Nous savons combien ce projet est stratégique en termes d’attractivité particulièrement pour le commerce et l’habitat. 

 Ce sont plusieurs millions d’euros qui seront investis sur ce secteur de ville dans les mois et les années qui viennent.

Le site technopolitain sera, quant à lui, en fonctionnement, si tout va bien, cette fin d’année.

 Ce lieu dédié à l’innovation sera à n’en pas douter un levier stratégique pour la recherche, le développement et la création de nouvelles « startup » dédiées à l’industrie. 

Tout à proximité, la démolition de « la barre Jaurès » laissera la place à un espace disponible qui accueillera, dans les années qui viennent, un nouveau quartier d’habitat moderne respectueux de l’environnement. 

Toujours sur ce secteur de ville, c’est un projet privé qui verra le jour : la résidence services seniors Domitys en lieu et place de l’école Pierre Curie. 

Une construction qui s’intègrera parfaitement dans ce quartier en pleine mutation dont notre ville a besoin et qui viendra compléter l’offre déjà existante. 

2022 marquera le lancement de la nouvelle « Ecolo Crèche » recentrée sur Mach2. 

A terme, cet équipement neuf saura répondre aux attentes des parents dont les besoins évoluent légitimement avec le temps. 

Parallèlement, nous irons vers l’ouverture d’un portail numérique unique pour tout ce qui relève des politiques familles en simplifiant les formalités et les inscriptions. 

Puisque nous sommes sur Mach2, je ne peux passer sous silence le nouveau complexe cinématographique qui a pris bien du retard mais qui n’est pas remis en cause.

Le monde cinématographique a été sévèrement touché et tous les projets, partout en France, en subissent les impacts. 

Les contacts rapprochés que nous avons avec les investisseurs nous laissent espérer un début de chantier dans les mois qui viennent. 

Les travaux de la maison des associations à Jouffroy sont toujours en cours mais on devine déjà ce que sera ce nouvel équipement au service du monde associatif si précieux pour notre cohésion et le « vivre-ensemble ».

Vous aurez constaté que la démocratie participative a franchi un nouveau cap avec la mise en place du budget participatif dont vous découvrirez les projets en lice le mois prochain

Afin d’élargir la participation citoyenne, dès le plus jeune âge, nous lançons cette année conformément à nos engagements : le conseil municipal des enfants.

Dans le domaine de la tranquillité et de la sécurité publique nous améliorons les dispositifs, particulièrement sur notre domaine de compétence qu’est la prévention.  

Nous avons adapté nos services, police municipale et médiation, pour être plus efficaces encore et nous avons également décidé d’équiper de caméras un autre secteur de la ville en étroite collaboration avec le parquet et le commissariat de police.

En effet, après Le Tennis, ce sera le quartier Molette élargi qui bénéficiera de ce nouvel équipement.

 L’occasion pour moi, de rappeler qu’une collaboration étroite entre la Communauté et France Urbaine se traduit par la tenue sur notre territoire, ici au Creusot, des « Assises de la Sécurité ». 

Cet évènement d’envergure national se déroulera le 3 mars. 

A cette occasion les candidates et les candidats à la présidentielle se verront remettre les propositions de France Urbaine sur ce sujet de la sécurité qui est l’une des premières préoccupations des français. 

Après ce que je viens de développer ce soir, vous aurez compris qu’ici, au Creusot et sur le territoire de la Communauté urbaine, nous revendiquons la nécessité d’avoir un service public fort, innovant, dynamique, adapté aux réalités du quotidien tout en se projetant vers l’avenir.

Une conception qui est à contrecourant de certains discours que nous entendons de plus en plus régulièrement de la part de certains postulants à l’élection suprême. 

C’est à celle ou celui qui supprimera le plus d’emplois publics tout en expliquant qu’il faut le renforcer. 

Comme si la variable d’ajustement des équilibres budgétaires passait irrémédiablement par le sacrifice du service public. 

Leur mémoire est bien courte ou alors ils n’ont rien compris à ce qui s’est passé depuis deux ans. Qui a été présent partout et tout le temps durant cette période ? Le service public. 

Des élus et des agents de l’Etat et des collectivités mobilisés chaque jour, chaque minute et chaque seconde, au péril de leur santé. 

Je vous le dis sans détour, je suis profondément écœuré par ces propos populistes qui en réalité traduisent une stigmatisation inacceptable du travail de celles et ceux dont le quotidien est de servir l’intérêt général.

A l’heure de faire un choix, il faudra bien réfléchir. Quand on affaiblit le service public c’est tout le pays que l’on affaiblit. Les conséquences seront dommageables de manière durable et profonde.

Malgré tout, mon équipe et moi-même, ainsi que tous les agents qui œuvrent à nos côtés, restons résolument offensifs et mobilisés en étant au plus près de nos concitoyens et des forces vives.

Nous misons sur une année 2022 du renouveau, à l’image de nos nouveaux logos, chartes graphiques, slogans et réseaux sociaux qui nous offrent la possibilité d’être plus visibles et de donner l’image d’une ville et d’un territoire qui portent une ambition et un projet pour l’avenir. 

Je tiens à remercier tous nos partenaires institutionnels qui nous accompagnent dans nos projets et évènements : l’Etat, la Région, le Département, la CAF, les bailleurs sociaux ainsi que les acteurs associatifs qui agissent dans le domaine de l’insertion ou du logement. 

Arrivé au terme de mon propos, il me reste à présent, comme il est de tradition, et avec une profonde sincérité, à vous souhaiter au nom de toute mon équipe et du Conseil municipal :

une année belle et heureuse, remplie de joie, de petits et grands bonheurs, de réussite dans vos projets et ce qui me paraît indispensable…

une année empreinte de Solidarité et d’Humanité.

Prenez bien soin de vous et de tout un chacun.

Je vous remercie 

2 commentaires :

  1. à lire notre maire, je comprends mieux qu’il soutienne la Parisienne Hidalgo socialiste pour pas dire hidalgoïste, dormez tranquille Creusotin.
    demain avec la casquette de Président CCM que va-t-il osé dire aux « petites communes » : tout va bien? si,si 41 ans après son inauguration et un mort pour rien, coriolis va s’ouvrir complètement aux entreprises, 10 ans que Monsieur LANDRE tire la sonnette, les bouchons de cire d’ oreilles auraient-ils sauté? wait and see.
    GZO3

  2. QUAND J AI REGARDE CETTE CEREMONIE DE VOEUX , JE ME SUIS DEMANDE A QUELLE ENTERREMENT J ASSISTAIS…..QUELLE TRISTESSE,FRANCHEMENT SI DES CITOYENS AVAIENT ENVIS DE VENIR S INSTALLER AU CREUSOT ET BIEN C EST SUR C EST PAS AVEC CA QUE L ON VA LES ATTIRER……!!!! D AILLEURRS LES DERNIERS CHIFFRES DE L INSEE SUR LES PERTES D HABITANTS SONT CLAIRS….LE CREUSOT ET LA CCM DANS SONT ENSEMBLE REPRESENTENT PRESQUE 70 % DES PERTES D HABITANTS DE LA SOANE ET LOIRE….
    …!!!…RENDEZ VOUS COMPTE 93000 HABITANTS ALORS QUE LES PREVISIONS DES ANNEES 80 / 85 PREVOYAIENT PAS MOINS DE 130000 HABITANTS…..ET TOUJOURS DIRIGE OAR LA COHALITION SOCIALO COMMUNISTE ….UN SACRE BILAN……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.