Le 1er mai – Forcément pas comme les autres même à Montceau

Ce 1er mai 2020 ne ressemble à aucun autre. Pas de vente de muguet dans les rues, pas de défilé des organisations syndicales, en somme un jour presque ordinaire, banal voire totalement ignoré.

A Paris, des membres du parti communiste ont offert des brins de muguet au personnel soignant. Dans des communes, malgré l’interdiction de commémorer ce jour de la fête du travail, des maires, dans la plus stricte intimité, ont néanmoins déposé une gerbe de fleurs au pied d’un monument.

A Montceau-les-Mines, Marie-Claude Jarrot et Gérard Gronfier accompagnés de deux agents de la police municipale se sont recueillis devant le monument aux morts des mineurs, « ces travailleurs qui ont construit l’industrie française », rappelait madame le maire. « Car ici, nous sommes sur une terre industrielle, une terre courageuse ».

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *