•  

La Ferme de Saint-Vallier – Hubert Beaudot passe le témoin à Fabienne Antheaume

« Le vieux en a marre » lance-t-il à la cantonade. Hubert Beaudot est parfois pince-sans-rire mais il retrouve très vite son sérieux, une façon d’être qui le caractérise. Il est plutôt gentleman farmer lui le plus charolais des agriculteurs de Saint-Vallier.

Mais que le temps passe vite et que la vie s’écoule avec volupté mais non sans contraintes. Hubert Beaudot n’ignore rien des difficultés du monde paysan, un monde dont il a fait sien depuis 1981 quand il a rejoint son père à la ferme en plein coeur de la cité valloirienne.

Aujourd’hui, « j’ai 66 ans de vie », dit-il alors sans tambour ni trompette mais avec l’élégance due à son rang, il se retire de la société la Ferme de Saint-Vallier mais un temps encore, « je vais accompagner Fabienne, lui donner un coup de main ». Ensemble, ils partiront sur les routes, une tournée d’adieu auprès des principaux clients que compte La Ferme de Saint-Vallier sur le territoire, de Paris à Lyon en passant par les Alpes.

L’histoire a commencé voilà 35 ans quand Denis Beaudot, le frère d’Hubert, a rallié la ferme avant qu’un beau jour, après quatre ans comme stagiaire, Denis Giraud, la Grande Gueule sur RMC, ne vienne élargir le duo en trio. Hubert, Denis et Didier devenaient les mousquetaires fermiers.

Arrive la crise de la vache folle, la viande ne fait plus recette, « alors pour davantage de traçabilité et proposer une viande de qualité, nous décidons de la vendre directement aux clients » raconte Hubert. Ainsi est née la Ferme de Saint-Vallier et très vite, il est apparu évident qu’une seule et même personne devait en prendre la gestion. « Il n’était pas possible d’avoir plusieurs casseroles sur le feu, être au champ et promouvoir notre viande, alors je me suis spécialisé dans la vente et la commercialisation » poursuit Hubert Beaudot.

Fabienne, tout l’intéresse et elle s’intéresse à tout

La retraite, il y pensait mais qui pourrait bien intégrer la SARL La Ferme de Saint-Vallier et poursuivre sur le chemin tracé par le trio ?

Les belles rencontres comme dans les contes surviennent quand on s’y attend le moins. Fabienne Antheaume débarque en Saône-et-Loire. La belle a rendez-vous avec Didier Giraud. Elle ne savait il y a encore un an qu’elle succéderait à Hubert Beaudot. L’opportunité s’est présentée et Fabienne l’a saisie.

Originaire de la région parisienne et après des études d’ingénieur à Rennes , Fabienne a toujours été proche du monde agricole. Elle a travaillé chez les Jeunes Agriculteurs, déjà en Saône-et-Loire, partagé son temps avec Clermont-Ferrand toujours en lien avec le monde paysan notamment la FNSEA pour finalement s’établir à Ciry-le-Noble avec Didier Giraud.

Promouvoir la viande de la Ferme de Saint-Vallier, ce job lui tendait les bras et comme Fabienne a cette capacité de s’adapter, s’intéresser à tout car tout l’intéresse, succéder à Hubert est devenue une évidence.

« Je vais poursuivre le travail en apportant des idées nouvelles » dit-elle. Les livraisons grandes distances vont voyager par colis. « Les clients pourront commander quand ils veulent et la quantité qu’ils souhaitent ». D’autres tâches l’attendent comme alimenter la page Facebook, gérer le site internet et, par la force des choses, développer le carnet d’adresses. « Et bien évidemment consolider le consommer local » promet-elle.

Continuer également les rendez-vous à la Ferme dont le prochain est programmé le 15 janvier.

Pas de temps à perdre. Pas de panique, Hubert n’est jamais loin.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *