La bouche d’incendie enflamme les regards

Au quartier du Magny, on est très attentif à ce qui s’y passe. Nous vous avions relaté cette bouche d’incendie recouverte de ronce, à peine visible dans sa tenue de camouflage.

Aujourd’hui, on va dire plutôt hier, une coupe de printemps est venue rafraîchir cette tête rouge. C’est beaucoup plus propre, plus esthétique même si une bouche d’incendie n’a jamais mis le feu à une vente aux enchères d’art contemporain. Encore que…

Alors qui est l’auteur de cette coupe printanière ? Probablement le service des espaces verts de Montceau-les-Mines. Une parfaite exécution.

J.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *