Industrie – Le futur n’attend pas chez ATS, c’est déjà aujourd’hui

Dans le business aujourd’hui, vous avez ceux qui proposent et vendent leurs services, ça prend ou ça ne prend pas. Et puis vous en avez d’autres qui développent la même science mais devancent l’appel pour améliorer les services et en créer de nouveaux, ce que le client attend pour demain.

Chez ATS ingénierie outre accompagner ses clients de la phase d’étude à l’exploitation, c’est également l’innovation qui est au centre des préoccupations de l’entreprise basée à Montchanin. Elle vient justement de lancer son Lab Innovation. « C’est une avancée stratégique pour écouter nos clients, les donneurs d’ordres, nous sommes là pour les accompagner quitte à se tromper mais justement, on a le droit comme on a le droit de se mettre en danger. Nous sommes intégrateur et développeur » explique le Pgd Rodolphe Roy.

Avec ATS on entre directement dans la 4e révolution industrielle, dans la réalité augmentée. Même sans être là vous y êtes. La réalité dépasse la fiction et dans la série NCIS, ils peuvent venir prendre cours chez ATS. « La transformation digitale a donné aux entreprises l’accès à une quasi-infinité de données sur leurs clients (le fameux big data) qui, pour peu qu’il soit utilisé intelligemment, constitue une mine d’or pour optimiser son business model » peut-on lire dans une revue spécialisée. Elle ajoute:  » Il est préférable de procéder ainsi que de rester prisonnier de l’héritage d’hier ».

Trente embauches dans l’année

C’est le sens même de ce Lab Innovation que David Marti, président de la communauté urbaine et Jean-Claude Lagrange, vice-président de la Région ont inauguré dans les locaux de Montchanin.

L’occasion de visiter les installations, de se rendre compte combien ATS est présent dans le développement de sociétés comme SEB, les chantiers de Saint-Nazaire et la construction des cheminées des paquebots MSC comme le Bellissima. Pour la friteuse TEFAL sans huile ou presque, trois ans de développement ont été nécessaires.

ATS a donc son siège à Montchanin et dispose d’unités également à Dijon, Nantes et à Porto au Portugal et compte 190 personnes. Une société performante, innovante et en plein développement, »cette année nous allons recruter 30 personnes, technicien, dessinateurs, projeteurs, assistant technique spécialisé » annonce son Pdg.

« Sur notre territoire il existe des pépites que les habitants ne connaissent pas comme ATS. Il faut qu’ils se rendent compte de ces petits trésors » souligne David Marti. « Ici, nous avons l’audace celle d’avoir su innover et investir dans une période économique pourtant compliquée. C’est toute la différence entre une vision industrielle et une vision financière », expose-t-il.

« L’industrie, c’est de la très haute technologie et chez ATS, vous avez une imagination perpétuelle pour l’usine du futur 4.0 » déclare à son tour Jean-Claude Lagrange.

Quand vous passerez devant le 25A route du Pont Jane Rose à MOntchanin, jetez un oeil. Votre frite aura un goût bien différent. Meilleur.

Jean Bernard

 

2 commentaires

  1. Étrange article, bourré de formules choc genre marketing, véhiculant un sentiment positif, mais absence totale de toute information… Qui peut dire ce que fait réellement ATS ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *