Hôpital – Thierry Mallot, le Don Quichotte de la santé

Saint-Vallier, son bourg, son église et son conseil municipal.

Saint-Vallier, son conseil municipal, son maire et son équipe.

Son conseil municipal, son opposition et la très improbable commission santé.

La commission santé et, à l’origine, le conseiller de l’opposition du parti socialiste, Thierry Mallot.

Et au milieu, coule le CODEF.

Le 3 octobre dernier, au conseil municipal de Saint-Vallier, s’ajoute à l’ordre du jour, la mise en place de la commission santé. Un serpent de mer dont on sait d’avance, que ladite commission n’a aucune chance de se frayer un chemin jusqu’à son adoption. En effet, la majorité rejette la mise en place de cette commission santé, ouvrant simplement la porte à un groupe de travail. Thierry Mallot est renvoyé dans ses 22.

« Nous portons notre confiance au CODEF pour faire revenir la chirurgie ambulatoire et la maternité » assène Richard Taiclet, premier adjoint, en direction de l’opposant PS. La messe est dite, la commission santé est mort-née. Inutile de passer par les urgences, c’est direct le cimetière des éléphants.

A quoi aurait pu servir cette commission santé au sein du conseil municipal de Saint-Vallier ? « Elle avait pour objectif d’apporter des éléments innovants pour contribuer à l’offres de soins du centre hospitalier Jean Bouveri sur les thématiques non prises en compte par le mode de fonctionnement actuel. Ce groupe de travail aurait pu constituer un lien entre le CH de Montceau, l’ARS (agence régionale de santé), la municipalité valloirienne et les élus du bassin de vie » rappelle Thierry Mallot.

Le retour de la chirurgie est impossible

Dépité, il l’a été, résigné, sûrement pas. L’élu socialiste est concerné non seulement à titre de conseiller municipal et à titre professionnel, n’est-il pas ingénieur biomédical et, à ce titre, il s’occupe des équipements médicaux et de la sécurité sur le GHT (groupement hospitalier nord) dont dépend le CH de Montceau. Ce qui lui fait dire : « Il est impensable de ramener la maternité et la chirurgie à Montceau ».

Il explique. « En chirurgie, il faut atteindre le haut niveau d’exigence. Or, la rouvrir, ce n’est pas possible, même à coup de millions », dit-il. D’où ses divergences avec le CODEF (lire par ailleurs). « Nous ne devons pas donner tout le pouvoir au CODEF avec, parfois, ses propos délétères et inefficaces qui entraînent le personnel dans l’idée de ramener la chirurgie. Tout est basé sur des critères de sécurité. Et là, le CODEF n’y comprend rien. Il fait de l’esbroufe même si, je le reconnais, il a le courage de faire ce qu’il fait ».

La commission de santé, Thierry Mallot a fait une croix dessus. Il est autorisé à former un groupe de travail. Mais avec qui ? A la seule réunion pour sa mise en place, ils sont deux. Thierry Mallot et Denis Beaudot (opposition de droite).

Aller voir ailleurs

Lui a été reproché au dernier conseil municipal, de ne pas avoir pris rendez-vous avec le maire, Alain Philibert pour, apparemment, en débattre. Alors effectivement, Thierry Mallot n’a pas pris rendez-vous en trois exemplaires avec accusé de réception. « Mais j’ai bien sollicité un rendez-vous avec Philibert, par mail, le 29 juillet et le 16 août derniers. Je n’ai eu aucune réponse » avance-t-il.

Toutefois, il annonce : « Il m’a été proposé un rendez-vous en mairie le 5 novembre prochain. Avec qui ? La raison ? L’objet ? » s’interroge Thierry Mallot qui compte bien aller voir ailleurs, dans le Bassin minier, pour prêcher sa bonne parole et mettre en place cette commission santé. « J’ai eu un contact avec Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau ».

L’idée fait son chemin mais à quelques mois des municipales, il lui faudra sans doute attendre le printemps pour fleurir à nouveau. Encore faut-il que Thierry Mallot puisse-t-il être élu…

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Mr Malot
    Pourquoi ce réveil soudain pour la défense de notre hôpital et ce à quelques mois des municipales………
    Cet engouement me parait plus être un cheval de bataille électorale qu’une réelle volonté de se battre pour notre CH.
    Et l ingénieur biomédical que vous êtes, avec tout le respect que j ‘ai pour votre métier, ne peut pas dire qu il est impensable de ramener chirurgie et maternité dans notre hôpital.
    Leur disparition a-t-elle généré les millions d’économie annoncés : NON
    La santé est devenue purement comptable et nous ne pouvons l’accepter;
    Nous avons besoin , au même titre que les grandes agglomérations, de notre hôpital de proximité . Vos déclarations montrent que vous ne semblez pas vous battre dans ce sens.
    Le CODEF occupe le terrain depuis plusieurs années, avec beaucoup de pugnacité et un dossier qui me semble bien documenté, il me parait bien indécent de les démolir comme vous le faites.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *