•  

Hôpital – Le directeur de la Guiche est le nouveau directeur délégué du centre hospitalier de Montceau

C’est une véritable secousse tellurique qui a frappé de plein fouet le centre hospitalier Jean Bouveri de Montceau en fin de semaine dernière, le 10 avril très précisément et ce, en pleine crise du coronavirus.

En effet, sans être dans le secret des dieux, le maintien d’Alexandre Leroux nommé en juillet 2019 au poste de directeur délégué du CH de Montceau, ne tenait qu’un un fil. De sérieuses divergences prirent naissances bien avant l’arrivée du covid-19 entre le directeur délégué et Christine Ungerer, directrice générale du groupement hospitalier du territoire (GHT) Saônet-et-Loire-Bresse-Morvan.

Le 10 avril au matin,Christine Ungerer débarquait Alexandre Leroux et, dans le même temps, suspendait Myriam Roullot, directrice des soins. Peu avant, Henri Boadé, directeur du pôle gériatrie quittait via une rupture conventionnelle, son poste.

« Dans ces temps difficiles, l’intérêt général des patients et des agents de l’hôpital demande, encore plus qu’en temps ordinaires, une infaillible cohésion, un maximum d’échanges, de transparence, de confiance et de liens entre établissements », notait Christine Ungerer.

9 décès aux EHPAD du CH de Montceau

Alexandre Leroux licencié, très vite la directrice du GHT lui a trouvé un remplaçant qui est arrivé mardi au centre hospitalier Jean Bouveri. Elle n’ a pas eu besoin d’aller chercher bien loin. Il s’agit de Jean-Michel Suignard lequel était à la direction du centre hospitalier de La Guiche où il avait pris ses fonctions en janvier dernier.

Parallèlement à ces prises de décisions « après une situation compliquée » avouait Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines et présidente de conseil de surveillance de l’hôpital, cette dernière, au cours d’un point presse ce vendredi après-midi où plusieurs sujets furent abordés (nous y reviendrons), espère que « les mesures prises ont apaisé le personnel de l’hôpital ».

« J’ai demandé à madame Ungerer qu’elle soit présente à Montceau et, aussi, que l’ensemble du personnel (environ 650 personnes) bénéficient d’un dépistage du covid-19. J’ai également réclamé la tenue rapide d’un conseil de surveillance » annonce Marie-Claude Jarrot.

Qu’en est-il aussi du nombre de décès dans les EHPAD (Lys et Glycines) rattachés au centre hospitalier de Montceau ? La semaine dernière, nous étions à six décès, « aujourd’hui nous sommes à 9 » précise madame le maire. Signalons que les résidents malades sont regroupés dans une seule unité, les Glycines, afin d’éviter les contaminations.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *