Hôpital – Entre les mains du ministre de la Santé

La présidence de la république répond au Codef.

Michel Prieur.

Monsieur François-Xavier LAUCH, chef de cabinet du Président de la République, nous a fait parvenir un courrier (voir encadré).
Il s’agit d’une réponse à notre lettre à E. Macron dans laquelle nous lui demandions d’intervenir auprès du directeur de l’ARS et dont nous rappelons le passage suivant :

“Jusqu’alors monsieur Pribile (directeur de l’ARS ndlr) n’a eu de cesse de nous opposer sa suffisance, son mépris. Voilà plus d’un mois qu’avec les maires de Montceau, Saint-Vallier, Sanvignes, Blanzy, nous lui demandons une entrevue pour débattre du retour de la chirurgie ambulatoire dans notre centre hospitalier. Sans résultat à l’heure où nous rédigeons la présente.
Monsieur le Président, à
l’heure où vous lancez ce débat
national, nous vous demandons
d’intervenir auprès du directeur
de l’ARS de Bourgogne Franche
Comté pour qu’il cesse sa
besogne de démantèlement du
système de santé de notre
région. Qu’il respecte les élus et
les représentants des usagers
des hôpitaux et accepte de
dialoguer avec eux. Qu’il arrête
son mode de fonctionnement
autoritaire sans possibilité réelle
de discussion qui le conduit à
imposer ses vues purement
comptables au détriment de
l’offre de soins.”

Le dossier est donc entre
les mains de madame BUZIN à qui
« il est demandé une étude
attentive et de nous tenir
directement informé de la suite
qui y sera réservée ». Sachant
qu’elle n’a jamais répondu à la dizaine de lettres, aux milliers de cartes postales que nous lui avons fait parvenir en 2018, nous
sommes plus que dubitatifs sur … a suite. Gardons tout de même espoir !
En tout état de cause nous aurons là un cas concret sur l’état de notre démocratie et l’exercice de la citoyenneté.

Michel Prieur
Président du Codef
Le 4 Mars 2019

2 commentaires

  1. … Lettre circulaire toute sèche de non intérêt. Il ne reste plus aux maires du bassin minier et à tous les membres du Codef, qu’à rejoindre les Gilets jaunes…

  2. ils ne vont pas rejoindre les gilets jaunes ils y sont déja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *