Hôpital de Montceau – Le CODEF n’est pas dupe

Communiqué du CODEF – 

Cérémonie à l’hôpital…

Tout “vœux” tout flamme ?

Cérémonie des voeux à l’hôpital vendredi dernier.

Pas sûr ! En tout état de cause le Codef n’est pas dupe des discours lénifiants du Directeur Délégué et de la Directrice du Groupement Hospitalier de Territoire qui voudraient nous laisser croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes de la santé. La réalité cruelle est tout autre. Et comme il a été dit lors de cette cérémonie des vœux, notre hôpital est sur la corde raide tant sur le plan financier que sur l’offre de soins qu’il tente de proposer.

Sur le premier point rappelons que la fermeture de la chirurgie qui devait rétablir l’équilibre financier n’a fait que l’aggraver : en décembre le dernier chiffre connu du déficit 2018 était de l’ordre de 8 Millions d’€. Apparemment ce montant n’était pas définitif
puisque nous venons d’apprendre qu’il se monte à 9 Millions d’€ ! Et ce n’est pas la suppression de 12 lits en Cardiologie qui va générer des recettes nouvelles et qui va être de nature à attirer les cardiologues que nous avons tant de mal à recruter.

Quant à l’offre de soins elle obéit aux règles comptables édictées par le Copermo et nous pouvons craindre le pire quant aux mesures qui seront prises pour rétablir ce sacro-saint équilibre financier. Madame Hungerer nous a refait le couplet sur le SSR en addictologie, le seul pour la Saône et Loire nous dit-elle, comme s’il constituait la panacée et répondait aux besoins vitaux de la population de notre bassin de vie.

Par ailleurs, nous sommes sidérés par le fait que les organisations syndicales du Centre Hospitalier ne soient pas associées à l’élaboration du projet médical et nous partageons les éléments de leur analyse et leurs craintes rapportés par les médias
locaux.

Car toutes les mesures prises ont gravement entamé l’attractivité de notre hôpital qui n’a plus les moyens d’assurer son rôle de service public. Hélas comme l’ensemble des hôpitaux du territoire national.

Au point que 13 organisations syndicales et/ou professionnelles appellent à une journée de grève et de manifestation le 14 février prochain.

Nous proposerons prochainement leur tribune unitaire pour la défense de l’hôpital public.
Nous ne saurions conclure ce communiqué sans mettre en exergue LA bonne nouvelle !

L’héliport de Montceau-les-Mines est enfin opérationnel de nuit. Pour en arriver là il aura fallu que le Codef bataille pendant 2 ans sans relâche, la moindre petite faille, le moindre prétexte plus ou moins fallacieux étant utilisés pour retarder le projet et pourquoi pas l’abandonner, si nous avions baissé la garde. Cette bonne nouvelle restera peut-être en travers de la gorge de monsieur Pribile, Directeur Général de l’ARS Bourgogne Franche-Comté qui n’a fait que colporter de fausses informations pour nuire à l’avancée du projet.

Nous sommes particulièrement heureux pour le personnel du service des urgences qui disposera là d’une infrastructure pour sauver des vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *