Histoire – Claude Gauthier : « Cet homme était un juste »

Lionel Gauthier a eu pour grand-père paternel Claude Gauthier « que d’anciens mineurs ont connu et côtoyé » dit-il. Il a souhaité que les gens puisse connaitre  » son histoire « . La voici de sa plume.

« CLAUDE GAUTHIER disparu en 1980 à l’âge de 62 ans ( il repose avec sa femme au Bois Roulot à Montceau-Les-Mines ).

Le centre de santé qui était situé rue Lamartine portait son nom . Depuis que le centre a rejoint les Equipages son identité à disparu.

Humaniste aux idées sociales généreuses et d’avant garde et dont le nom a été donné au Centre de Santé Médical Spécialisé en 1984 .
Syndicaliste tolérant , contre toute démagogie, il a imposé sa stature de président tout au long de ses mandats de la Sécurité Sociale Minière et de l’Union Régionale Centre Est .
C’était un homme de la génération des chrétiens progressistes de l’après-guerre .
Venant des Jeunesses Ouvrières Chrétiennes ( JOC ), il adhère à la CGT jusqu’à sa mort .
Beaucoup d’affiliés du régime minier et autres régimes qui se rendent de Santé Médical Spécialisé ne connaissent PAS LA VIE de ce syndicaliste et homme de conviction. Grand défenseur de la médecine minière dont le principe existe toujours et des problèmes de santé en général .
– Précurseur de la venue des prêtres ouvriers et des filles de la Mission de France dans le bassin minier, sa demeure était souvent un lieu de rencontre fraternelle .
– Militant dans l’association << Économie et Humanité >> avec les Chrétiens progressistes .
– Militant dans l’association de l’aide aux mères et aux familles nombreuses du bassin minier .
– Précurseur des soin à domicile : idée combattue à l’époque par un administrateur CGT de la caisse autonome nationale .
– Précurseur de la création de la Maison Médicale du Bois-Du-Verne en 1976 avec cabinets médicaux , cabinet dentaire, pharmacie, soins infirmiers et aide soignantes. Initiative reprise plus de 15 ans après : appelée Maison médicale Paul Dut .
Son nom n’a pas été cité lors de la pose de la première pierre  de l’inauguration de cette construction et de la cérémonie de la dénomination Paul Dut en hommage à cet autre grand militant, le grand délégué mineur reconnu de tous .
Oublié !

Ceci dans un oubli et une omission volontaire , inadmissible de la part de certains responsables syndicaux .
Sans cette idée première, cette construction n’aurait jamais eu lieu . Il a été le pilier, le coordinateur, l’animateur du lancement de la médecine minière actuelle vers les années 1960 avec la construction des dispensaires.
Le président de l’époque n’ayant pas la capacité de maîtriser cette situation qui était l’ouverture vers la future médecine minière du Bassin Minier, c’est CLAUDE GAUTHIER qui a pris ses responsabilités.
Appartenant au syndicat majoritaire : la CGT , ceux qui se sont opposés pendant plusieurs mandats à son élection à la présidence, l’ont fait pour des considérations syndicales et non contre l’homme lui-même .
Il a été régulièrement évincé à la présidence de la Caisse et Union avec 7, 8 et 9 sièges , sur 18 au Conseil . En 1963, confronté à une situation d’équilibre des forces en présence, la proposition de nommer un doyen d’âge de circonstance a fait capituler les représentants exploitants ( 6 sièges ) et les autres syndicats alliés contre la CGT .
CLAUDE GAUTHIER a présidé la Sécurité Sociale Minière de 1963 à 1980 à sa disparition .

Un centre médico-social

Aujourd’hui et depuis quelques années, il n’y a plus d’enjeu ou de contestation pour cette fonction de la part des autres syndicats et exploitants.
Par leur profession de foi en novembre 1955, l’ensemble des syndicats ouvriers s’est prononcé pour l’installation de la médecine forfaitaire, à temps plein pour son application en 1960 après la construction des dispensaires , pharmacies , cabinets dentaires , et le Centre Médico Social et pour des raisons d’intérêts pour les affiliés : aucune avance d’argent : médecine gratuite .
Seul un syndicat par la voix de ses dirigeants s’est opposé à cette future médecine << totalitaire >> et pour ce qui est du projet de construction du Centre Médico Social dénoncé comme une sorte de << valse des millions >> destinée à de futurs profiteurs ( les spécialistes ). Jugement excessif et partisan de l’époque qui aujourd’hui ferait bondir d’indignation l’ensemble de personnel de ce Centre de Santé Médical Spécialisée si utile pour les usagers .
L’avenir a démontré que la médecine minière a été et reste valable dans son principe et de son organisation .
Le Centre de Santé Médical Spécialisé dés l’origine sous la responsabilité du docteur Trocmé, cardiologue a rendu de grands services à la population minière et autres et doit continuer à exister et à servir .

Mineur et humaniste

Bien sûr il y’a le problème de santé et le problème de gestion financière confrontés dans une société orientée vers une gestion rigoureuse .
CLAUDE GAUTHIER était sur ce point le plus crédible pour défendre les grandes idées philosophiques , sociales et morales en matières de santé . Mineur de fond
CLAUDE JOSEPH GAUTHIER connu dans le bassin minier sous son diminutif << Zé >> était père de famille nombreuse .
Il a connu des difficultés matérielles, des moments difficiles avec sa santé et a souffert d’une certaine ingratitude à son égard mais sans jamais se plaindre .
Grand lecteur, cherchant à savoir, à s’informer, se cultiver, ayant lu la plupart des grands écrivains, il a analysé et essayé de comprendre les grands philosophes de notre temps .
Aussi aucun discours, aucune allocution n’était préparée à l’avance ou rédigés tant au Conseil de la Société de Secours, de l’Union Régionale du Comité d’entreprise, des différentes commissions ou du Comité de Gestion au Centre Médical .
CLAUDE GAUTHIER improvise sur le champ avec une aisance naturelle, sans effets de mots superflus, tout avec la raison et le cœur jusqu’à l’émotion, lui l’ancien mineur avec son seul certificat d’étude en poche.
On aimait l’écouter tant il arrivait à attirer et captiver l’attention par ses discours, ses analyses, sa capacité de persuader .
Lorsqu’il s’exprimait il était le Président de tous .
Sous une certaine apparence bourrue, il avait un fond de bonté, de générosité, de dévouement .
Il était avec Paul Dut , Roger Becquet ceux qui ont marqué leur temps, par leurs pensées, leurs réflexions, leurs actions après la guerre, pendant des années au travers des mutations de notre société . Il serait injuste d’oublier la vie, le rôle des femmes des grands militants dont Mme GAUTHIER SIMONNE épouse du président qui l’a rejoint le 9 août 2015 .
En participant à décrire une partie de sa vie on ne peux qu’être qu’ému et avoir une peine profonde pour ce grand militant et humaniste .

Le témoignage du Dr Trocmé

J’ai fait la connaissance de CLAUDE GAUTHIER voici presque 40 ans , un jour de juillet 1959 alors qu’achevait de se préparer l’ouverture du Centre de Médecine spécialisée de la rue Lamartine dont je devais assurer la responsabilité médicale . J’avais été frappé par la personnalité attachante de ce syndicaliste qui s’efforçait de lancer une expérience de médecine salariée dont aucun exemple régional n’existait . Puis les années ont passé et notre collaboration a continué, marquée par une grande franchise dans nos rapports et par la remarquable lucidité des vues de CLAUDE GAUTHIER sur le principe et le fonctionnement du Centre . Malheureusement, ses dernières années ont été assombries par des querelles subalternes qui n’honoraient pas ceux qui en étaient responsables, mais pour nous, médecins, CLAUDE GAUTHIER restait << le président >> à qui nous étions très attachés .
À la sortie de ses obsèques , l’un de nous a résumé l’appréciation générale :
<< Cet homme était un juste >> . Peut-on rêver une plus belle conclusion à cette vie de militantisme et de dévouement aux autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *