Formation – Cédric Perrenot, il débarque de sa Réunion natale à l’AFPA Montceau

Il est encore un peu timide, un brin réservé. Derrière son écran, Cédric Perrenot, en stage formation à l’AFPA Montceau apprend son nouveau métier, il veut être comptable et s’acclimate à sa nouvelle vie.

Il y a huit jours, il débarquait de La Réunion où il est né voici 23 ans. Il a tout quitté, parents, sa soeur et son frère plus jeunes que lui pour venir en métropole.

Chez lui, sur son île, il prenait le chemin de l’agroalimentaire et de l’environnement. « J’étais en troisième année de licence » dit-il avant de se rendre compte qu’il faisait fausse route. Les études de chimie ne lui convenaient pas.

Il se remet en question et cherche sa voie grâce à pôle emploi. Tous les indicateurs lui prédisent un avenir dans la comptabilité, une filière où les entreprises embauchent. « J’ai eu une opportunité avec LADOM, une structure qui finance des formations en métropole » explique-t-il.

Cédric Perrenot n’hésite pas. Les AFPA ne manquent pas. On lui demande de choisir une région et comme « j’ai de la famille à Lyon, j’ai postulé sur plusieurs centres de formation et ma candidature a été acceptée à l’AFPA Montceau » où il est interne.

Rester en métropole, c’est plus facile pour trouver un travail 

L’étang du Plessis et le canal du Centre ne remplacent pas l’océan Indien, « même le temps est différent » sourit il mais le voilà avec son destin en main. Pendant six mois, il va suivre sa formation à Montceau pour apprendre les bases, sortir avec un niveau Bac comptabilité assistant et « je veux poursuivre en BTS car je veux rester en métropole. Ici, j’ai plus d’opportunités à trouver du travail qu’à la Réunion ». Il va découvrir par la même occasion une culture différente de la sienne, ce qui n’est pas pour lui déplaire.

Montceau-les-Mines, il ne connaît pas encore à part la grande surface pas loin de l’AFPA. Mais déjà il l’affirme, « ici, les gens sont sympathiques ».

Etrangement, Cédric Perrenot est le seul en formation comptabilité à l’AFPA Montceau. Peu lui importe. Sa formation est rémunérée, 700 € par mois. « Je peux payer mon internat et ma nourriture ».

Ce jeudi, il a vu défiler du monde devant son bureau dans le cadre des journées portes ouvertes où les personnes intéressées pouvaient se renseigner sur les formations proposées à Montceau, dans le bâtiment, la maintenance industrielle ou encore les métiers de l’informatique, « notamment des techniciens supérieurs de réseau qui installent et surveillent les réseaux informatiques dans les entreprises » indique Marie-Anne Gonot, directrice du centre montcellien.

Cédric Perrenot replonge son regard dans l’écran. De la compatibilité, il a tout à apprendre et veut réussir.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.