Fonctionnaires – Dix jours de repos s’envolent, la CGT crie au scandale

Photo illustration.

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

Vol des RTT et des congés des fonctionnaires

Le Conseil d’État a validé le vol des congés annuels et les jours de RTT des agents publics d’État et des collectivités locales.
Alors que les agents, dans les services publics, sont particulièrement mobilisés pour faire face à la crise sanitaire, le gouvernement a choisi le bras de fer en leur volant 10 jours de repos ! Sous le prétexte de la continuité du service public à la sortie de la crise, le gouvernement entend bien priver ses agents de leur droit au repos pourtant bien mérité !
Sans aucune consultation des organisations syndicales représentatives, sans aucune négociation, le gouvernement a une façon toute particulière de remercier les agents publics.
C’est pourquoi la CGT avait décidé de saisir le Conseil d’État, pour faire suspendre cette ordonnance injuste et scandaleuse.
Nos arguments juridiques étaient pourtant nombreux et sérieux. Ainsi, il était avancé que le gouvernement avait dépassé le cadre d’habilitation de la loi d’état d’urgence qui ne lui permettait pas de toucher aux congés annuels. De plus, contrairement, au principe constitutionnel qui impose que les travailleurs soient consultés par l’intermédiaire de leurs représentants, cette
ordonnance est imposée unilatéralement, sans consultation des travailleur-euse-s.
Enfin, cette ordonnance entraine d’importantes discriminations et d’inégalités de traitement entre les agents ! Ainsi, on comprend mal pourquoi les agents en télétravail se voient imposer des jours de repos forcés, le télétravail étant tout autant du travail que lorsqu’il s’effectue en présentiel ! Par ailleurs, les femmes – majoritaires dans la Fonction publique – et les personnes vulnérables ont été massivement mises en autorisation d’absence ; c’est donc encore à elles de payer une réduction drastique de leurs jours de repos !
Balayant d’un revers de main ces arguments, le juge du référé du Conseil d’État a validé l’ensemble du dispositif gouvernemental, au prétexte de la crainte d’un départ massif des agents en congés après le confinement. Or, il aurait été tout à fait possible d’étaler les congés des agents, sans les leur supprimer. La pandémie est, encore une fois, un prétexte bien utile pour
rogner les droits des travailleur-euse-s, alors que d’autres solutions étaient envisageables.
Une fois de plus, le Conseil d’État s’illustre par une malheureuse acrobatie juridique pour sauver le gouvernement ! Pour la CGT, la lutte reste donc entière pour exiger l’abrogation de cette ordonnance injuste et de l’ensemble des ordonnances dérogatoires particulièrement attentatoires aux droits fondamentaux des salarié.e.s !
Le jour d’après vu du côté gouvernemental déconfine très mal !

50 commentaires

  1. Personne n’en parle de cette info !
    Ce sont peut-être des repos pour offrir aux soignants ?

    • Non non ce sont des jours supprimés du contingent des agents et qui ne seront utilisés par personne. Les 10 jours ne sont décomptés que pour une personne à temps plein qui est restée en autorisation d’absence durant toute la durée du confinement. Si la personne a travaillé partiellement, ou si elle est en temps partiel habituellement, les jours décomptés sont proratisés. Je suis moi-même concernée, à 80% et aillant télétravaillé une semaine sur 2 on m’enlèvera 4 jours. Je ne trouve pas ça énorme sachant que j’ai perçu mon traitement plein, que j’ai pu rester chez moi et garder mon enfant pendant 2 mois.

    • Chaque fonctionnaire frappé par cette mesure aura à l esprit la décision du Conseil d État qui semble depuis quelques années être avoir perdu sa neutralité ,ouvrant la porte de l atteinte aux droits durement acquis au prix parfois du sang, de faire une large application des dispositions de l article 57 et suivant de la loi du 26 janvier 1984, c est à dire des congés pour maladie, une manière de récupérer ce qui leur aurait été volé avec la bénédiction du Conseil d État. Cela s appelle la résistance face à un pouvoir qui usé des extrêmes et rogne sur les acquis et qui fait payer ses erreurs au peuple , à celles et ceux qui font fonctionner et vivre le pays par leur travail. La maladie un remède à utilisé sans modération, normal après l effort vient la fatigue morale et physique….

  2. Déjà c est pas dix jours mais six au maximum.
    Ce qu il faut savoir à la grande différence du secteur privé qui ont été mis en chômage partiel nos cher fonctionnaires ont été confinés en touchant leur salaire à 100% sans obligations de rattraper leurs heures.. cela s appelle les autorisations d absence.
    Mais ça la CGT n en parle pas.

    • Vous vous trompez Jean, il s’agit bien de 10 jours : 5 ARTT + 5 congés annuels. Le plafond de 6 jours ne concerne que ceux qui ont un module horaire qui n’ouvre pas de droits à ARTT.
      Informez-vous avant d’avancer des fakes. L’ordonnance est facilement trouvable.
      J’ajoute que si le sort des fonctionnaires est si enviable, les concours sont ouverts à tous…

      • Excusez mais j ai une trop haute opinion du travail pour ne pas m abaisser a passer un concours bidon . Vous savez dans le prive , le concours c est tous les jours !

        • Ou peut-être que vous n’êtes pas capable de le réussir…J’ai exercé dans le public et dans le privé. C’est dans ce dernier que j’ai constaté le plus grand nombre de carences (incapacité de respecter les délais, manque de respect envers les clients, pratiques douteuses et j’en passe)

      • Percevoir leur salaire sans travailler ,c’est déjà le cas pour certains tout le reste de l’année…dans le privé beaucoup de salariés ont été obligé de poser des cp,donc pourquoi pas dans le public.

        • Toujours les fonctionnaires, venez travailler avec moi dès semaines de plus de 70 heures, des heures supplémentaires jamais payées et jamais récupérées. Mon cet est plein 60 jours. Il ne faut pas confondre et mélanger toutes les catégories. Vous pouvez consulter les salaires sur internet dans les différentes grilles indiciaires et les différentes catégories À, B, C.
          Alors arrêté de toujours critiquer les fonctionnaires.
          Merci.

          • Bien résumé. 41 ans de service, travail en 3/8 , 7 jours sur 7, ferries y compris, un week en d sur 8 de repos, une pension de 1200 euros, perte mensuelle 1000 euros de revenus…Ce gouvernement roule dans la farine autant le privé que le public sauf à ne pas vouloir ouvrir les yeux et pendant que Cigale et ses cigalons feront bombance a s en faire péter la panse sous les ors de la république au son des tambours , des fifres, les fourmis du privé et du public vont trimer pour redresser le pays et payer la facture des erreurs de la Cigale.

    • Et on a bosser aussi ca non plus vs en parlez pas

      • Mais ceux qui ont bossé ne sont pas concernés… Les jours repris sont proratisés si besoin, voire inexistants pour un fonctionnaire qui aurait travaillé durant toute la durée du confinement.

    • Monsieur; votre propos est totalement tendancieux et relève d’un total mépris des fonctionnaires dont beaucoup étaient au travail dans les trois fonctions publiques et ce sans la moindre protection alors que nombre de salariés du privé étaient effectivement confinés chez eux à l’abri du danger!

      • Cher Monsieur, vous croyez que le personnel soignants est resté confiné ??

      • C est bizarre on entend jamais les plombiers ,les couvreurs,les maçons .les caissières payé royalement.qui se font pourrir par les clients..les manuels qui finissent avec des couleurs partout..emmerder le monde….c est vrais qu ils ont des retraites.en or…de gros avantages….alors les fonctionnaires arrêtez de faire c… le monde….allez voir ailleurs comme ça se passe….et arrêtez de râler le ventre plein …

    • Déjà c’est pas 6 maximum, c’est 5 pour le premier mois de confinement et 5 autres pour le 2ème mois, donc ça fait bien 10. Quand on ne sait pas il vaut mieux se taire au lieu de raconter n’importe quoi pour faire croire encore que les fonctionnaires sont privilégiés ! A tous ceux qui sont jaloux, les concours pour intégrer la fonction publique sont ouverts à tous. Alors ne vous gênez pas, tentez donc votre chance ! Pour info, de nombreux fonctionnaires ont été réquisitionnés pendant le confinement pour faire tourner les services de l’état. Alors pourquoi leur volerait-on leurs congés ?

    • Gilles Pellissier

      Désoler c’est bien 10 jours . On me prends de fois 5 jours ..

    • Si c’est 10 jours pris suis fonctionnaire d’état et une circulaire nous a été transmise pour ces congés déduits

    • Bonjour,
      Avant de venir critiquer informez vous!!! Qu’on enlève des jours de congés aux personnes qui n’ont pas travaillé ok. Mais qu’ont viennent pomper les jours de congés des personnes qui on bossé désolés je trouve sa bien injuste.

      Merci.

    • Les soignants des hôpitaux publics vont apprécier votre remarque, car ils sont aussi des fonctionnaires pour la plupart, mais peut-être l’ignorez-vous puisque vous ne vous êtes manifestement pas informé avant de cracher votre venin.

    • Salut l’ignorant,
      Non monsieur c’est 10jours.
      Pour ce qui est de rattrapper les jours, je peux vous dire que nous allons le payer très cher par la suite. Travaillant dans un établissement scolaire (lycée) je peux vous dire que les conditions de reprise du travail vont être plus que compliquées pour ne pas dire impossible, la gestion de l’entretien et du nettoyage et désinfection des locaux …
      Tout cela pour que vos enfants soient tant faire ce peut en « sécurité ». Sachez monsieur que si problème il y a le fonctionnaire risque son travail, contrairement à ce que vous raconte l’immense majorité des médias avec leurs pseudo spécialiste.
      Tout comme les salariés du secteur privé nous avons été exposé au covid 19
      Alors monsieur de grâce arrêté d’opposer le secteur privé à Celui du public.
      Avec le secteur hospitalier vous avez pu vous rendre compte de l’investissement et du dévouement du secteur public.
      Une hospitalière m’a raconté avoir effectué 21 heures de travail pour une seule journée…
      ( Hôpital de la région grand est.
      (…)

    • C’est injuste sous couvert de l’appliquer dans le privé le Medef veux faire passer la pilule en l’appliquant aux fonctionnaires le tout pour permettre tout le monde au travail pour produire les richesses qui vont profiter aux actionnaires et aux banquiers sans soccyper des risque covid
      Scandaleux

    • Opposer public/privé c’est se tirer une balle dans le pieds. Si on trouve que les fonctionnaires auraient trop d’avantages (en tous les cas pas la paie), et bien, que les salariés du privé avec leurs syndicats exigent les mêmes. Je rappelle que le confinement n’était pas des vacances et que les fonctionnaires, quels qu’ils soient, en prenant des risques, ont joué un rôle irremplaçable dans la continuité du service public. Ils ont été bien utile à la vie des citoyens. On a redécouvert l’intérêt des services publics et leur efficacité. Au lieu de se diviser public et privé, ciblons les responsables de nos maux actuels. En quoi ça gêne que des travailleurs gardent leurs congés puisqu’ils seront étalés ? ça ne peut que gêner les puissances d’argent et Macron à leur service qui ne rêvent que d’enfoncer des clous dans les droits de tous, et je dis bien de tous les travailleurs.

  3. Personne n a rien demandé…..le rester chez soi a été imposé….de plus combien st tombés malade apres avoir été exposés aux municipales alors que le virus été déjà présent en France….rien que pr cela ils devraient ns lâcher les baskets. En réalité ils font ce qu ils veulent avec le peuple…masque pas de masque rtt pas de rtt 6 jrs 10jrs…..
    Scandaleux.

  4. En tout état de cause il vaut mieux discuter avec d’autres syndicats puisqu’avec la cgt, elle fait descendre les gens dans la rue avant même de parler…tout ça pour dire non non à la fin. Merci aux syndicats democrates.

    • Je ne comprends rien à ce que vous dites.
      Par contre, je comprends parfaitement bien ce que dit la CGT. Là, on nous annonce que nous devons encore payer pour une situation indépendante de notre volonté, malgré les risques déjà encourus par nombre de fonctionnaires au sein de leur établissement.

    • C’est quoi un syndicat democrate : Un syndicat qui accepte tous les reçus qu on tente de nous faire avaler ? Comme LA CFDT

    • Peut-être pourriez-vous les citer ces syndicats prétendument démocrates.
      Je vous propose un autre terme pour remplacer démocrate : collaborateur.

  5. Diviser c est régner. Les fonctionnaires des services publics qui ont continué leur travail sans moyen de protection sont-ils des privilégiés? Et les milliardaires qui s enrichissent tjrs plus, même pdt cette période, vous en dites quoi?. Faire travailler plus jusqu’à 60 h semaine, supprimer des droits, c est l objectif, revenir au 18 ème siècle, vous devriez être indigné.

  6. Je réponds à la fois à Enfin et à Jean et m’excuse par avance de la longueur de ce commentaire, mais puisqu’on doute de la véracité des propos tenus dans cet article, autant développer.

    Pour Enfin : Il serait bon que tout à chacun suivre et décrypte l’actualité, car c’est depuis le tout début de la pandémie (profits économiques obligent) qu’on parle de remettre en cause un certain nombre d’acquis sociaux pour le « bien » de l’humanité et surtout des capitalistes. Le projet est dans les tablettes depuis le mois de mars (si vous voulez prendre le temps de cliquer sur ces liens et de lire, j’ai choisi des médias forts différents pour ne pas être accusée de partialité) :
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-medef-et-le-gouvernement-veulent-que-les-francais-travaillent-plus-apres-le-confinement_3911861.html
    https://www.marianne.net/societe/c-est-confirme-la-loi-urgence-coronavirus-va-revenir-sur-les-droits-aux-conges-les-35-heures
    – puis en avril : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/rtt-conges-35-heures-ce-que-prevoit-vraiment-le-projet-de-loi-sur-l-etat-d-urgence-sanitaire_3881167.html
    – et en mai : https://www.lindependant.fr/2020/05/06/suppression-de-rtt-jours-feries-et-vacances-scolaires-ces-propositions-controversees-pour-relancer-leconomie,8876257.php
    Les propositions sont donc bien là, et ce, dès le début de la pandémie, car l’économie est le souci unique du gouvernement. Les vieux et les enfants peuvent crever, bien au contraire, ça évitera de payer trop de retraites, les soignants aussi qui se plaignent un peu trop de leurs conditions de travail et qui sont grévistes actifs depuis des mois. Que dire des SDF pour qui le mot confinement n’existe plus depuis longtemps ? Mais les SDF, tout le monde s’en fout, alors je continue.
    Ce même gouvernement, qui parle du « trou » de la sécu est prêt à combler les « trous » des grosses entreprises (les petites on s’en brosse) avec des milliards en veux-tu en voilà. Y aurait-il donc des sous quelque part qu’on nous aurait cachés ? Mais peut-être est-ce Bernard Arnaud qui, dans sa compassion bien connue, a décidé de sacrifier les 90 milliards de sa fortune personnelle pour aider la France ?
    Ah, les belles promesses de solidarité pour le « Jour d’après », de soutien aux plus démunis, de préservation du climat et tutti quanti !

    À présent je réponds à Jean en citant un article de presse particulièrement clair (mais il y en a d’autres) qui corrobore parfaitement ce que dit la CGT :
    « Dans la fonction publique, les RTT et congés payés pourront être rognés de 5 à 10 jours selon les cas, à l’initiative des chefs de service, pour compenser la baisse ou l’interruption d’activité due au Covid-19.
    Les fonctionnaires savent désormais à quelle sauce ils seront mangés pour leurs congés et RTT. Cette année, ces derniers pourront être rognés de 5 à 10 jours selon les cas, à l’initiative des chefs de service, pour compenser la baisse ou l’interruption d’activité due au Covid-19. L’ordonnance “relative à la prise de jours de réduction du temps de travail ou de congés dans la fonction publique de l’État et la fonction publique territoriale au titre de la période d’urgence sanitaire” est parue au Journal officiel ce jeudi 16 avril, et précise les règles du jeu pour les agents de la fonction publique d’État et la fonction publique territoriale – les enseignants, assujettis à une organisation spécifique, ne sont pas concernés.
    Le nombre de jours de congés imposés est différent pour les agents de la fonction publique qui sont en télétravail et ceux placés en autorisation spéciale d’absence (ASA) – soit parce que le télétravail n’est pas compatible avec leurs activités, soit parce qu’ils ne peuvent télétravailler en raison d’impératifs familiaux, comme la garde d’enfant, par exemple.

    Des règles communes s’appliquent cependant dans les deux cas : “Le chef de service précise les dates des jours de réduction du temps de travail ou de congés annuels à prendre après le 17 avril en respectant un délai de prévenance d’au moins un jour franc”, prévoit ainsi l’ordonnance. Les RTT et les congés posés volontairement par l’agent sont déduits du nombre de jours imposés.

    LES COLLECTIVITÉS LOCALES CONCERNÉES
    Pour les agents qui ne disposent pas de jours de RTT ou d’un nombre insuffisant, ces derniers sont décomptés sur leurs congés annuels, dans la limite de six jours. Enfin, les jours de réduction du temps de travail pris peuvent l’être parmi ceux épargnés sur le compte épargne-temps. Précision pour les agents en temps partiel : pour eux, le nombre de jours de congé imposés est calculé au prorata.

    L’ordonnance parue ce jeudi permet aux chefs de service d’imposer aux fonctionnaires en ASA de prendre jusqu’à dix jours de congés, dont cinq jours de RTT rétroactifs entre le 16 mars 2020 et le 16 avril 2020, et cinq autres jours de RTT ou de congés annuels entre le 17 avril 2020 et la fin de l’état d’urgence sanitaire. Pour les fonctionnaires en télétravail, l’ordonnance ouvre la possibilité d’imposer cinq jours de RTT ou de congés annuels entre le 17 avril 2020 et la fin de l’état d’urgence sanitaire.

    Les collectivités locales que sont les communes, les départements et les régions ont également la possibilité d’appliquer ce régime exceptionnel à leurs agents, selon leurs conditions, mais jamais au-dessus des plafonds – 10 et 5 jours – prévus par l’ordonnance » (Marianne – mai 2020)

    C’est ce que le gouvernement entend par solidarité. En gros c’est toujours aux mêmes de payer, et ça, il serait bon que chacun puisse s’en rendre compte.

    • Merci Alban pour ces VRAIES informations.
      Ras le bol de tous ces gens qui tapent systématiquement sur sur les fonctionnaires.
      Dans quel état serait notre pays aujourd’hui sans nos soignants et autres personnels tout aussi précieux pour sauver des vies, sans nos éboueurs, nos femmes de ménages pour nettoyer et désinfecter les lieux contaminés (hôpitaux, écoles, ephad…) , nos enseignants pour continuer à donner des cours à nos enfants ?
      Tous ces fonctionnaires qui ont œuvré durant le confinement n’ont pas fait de distinction privé/public, eux….
      Plutôt que de se laisser manipuler par nos hauts fonctionnaires de l’état et par les médias, il serait grand temps que chacun analyse les choses et pense par lui même.
      A bon entendeur…

      • Sans oublier, les fonctionnaires qui paient les salaires. Ont oublient souvent ceux qui sont derrière les bureaux.
        Mais nous aussi ont a eu un boulot monstre pour que tous le monde aient une paye à la fin du mois. Sans moyen de protection.

    • Merci de vos précisions. Je ne regarde pas tant de médias que vous. Je ne suis pas concerné par cette injustice. Les infos nous rabattent les oreilles avec le port du masque pour masquer ….Et nous ne savons pas tout…

  7. @Jean
    J’ajoute, pour éviter à Jean de prendre sa calculette, qu’il s’agit bel et bien de dix jours de congés et non de six.
    D’ailleurs, voici les détails de ce que l’État, dont vous semblez être un fervent serviteur, a décidé pour les fonctionnaires des collectivités publiques. Vous y trouverez tous les cas, étudiés avec précision, ce qui vous évitera peut-être à terme de mettre tout le monde dans le même panier et, surtout, de semer le trouble dans les esprits, avec une mauvaise foi qui frise l’indécence. Mais peut-être vous est-il difficile de compter jusqu’à dix ?
    https://www.cdg68.fr/blog/2020/03/20/coronavirus-situation-agents-de-fonction-publique-pendant-periode-de-confinement-faq/

  8. Bjr
    Personne n a rien demandé….le restez chez vs a été imposé. De pnus beaucoup ont été contaminé juste après les élections municipales…donc rien que pr cela ils devraient ns lacher les baskets.
    Enfin c est entre 6 et 10 jrs ….
    On ns demande de rester chez ns et on ns prend des congés honteux en fait le gouvernement fait ce qu il veut de ns son peuple.
    Et comme dit jojo le concours est ouvert, même aux envieux…

  9. Pourquoi y a t’il eu besoin de les  » réquisitionner »?
    Ils ne se sont pas rendus spontanément au travail, comme les soignants l’ont fait ?

  10. Très vite certains pays vont se remettre au travail sans compter, et nous ? Descendre dans la rue, occuper les ronds points et empêcher les petits commerces de travailler, se mettre en grève ? Je préfère ne pas aller au fond de ma pensée cela risque d’être censuré.

  11. Véronique Bocquet

    Et on ne parle pas des fonctionnaires qui ont travaillé bien évidemment c’est plus facile de les critiquer une fois de plus… Je ne parle pas du domaine hospitalier .
    Maintenant si il y a des envieux, les concours de la fonction publique sont ouverts bien que maintenant il n’y aura plus que des contractuels alors bonne chance pour rentrer un contact avec le service public

  12. Il y a des fonctionnaires qui ont travaillé d’autres qui ont du teletravailler c’est un fait. Mais certains ont annulé leur congés car le télétravail était pour eux des congés et ils ont refusé de se porter volontaire pour aider leur collègue. Alors oui au cas par cas certains n’ont pas à se plaindre au même salaire.

  13. On serait soigné par la CGT on a pas beaucoup de chance pour en sortir vivant , merci pour le dévouement du personnel soignant

    • Quand on a rien à dire le mieux serait de se taire.
      Le syndicat de la CGT fait donc ce pour quoi il est fait : défendre les droits des salariés.
      Mais, vous, Bonnier, vous faites quoi à part tout mélanger ?
      À chacun ses compétences, et comme j’ai été professeur de français, je peux mettre les miennes à votre service ; vous semblez en avoir besoin.

      • Si la CGT défendait les salariés , cela se saurait . Pendant tout le confinement , ils nous ont rabattus les oreilles avec des fake-news plus grosses les unes que les autres voir même à prévoir de faire grève à partir du 11 Mai . Vous ajoutez à cela CGT’Education qui demandait de ne pas ouvrir les écoles ; résultat 85% d’écoles ouvertes . Oui des gens ont travaillés pour permettre à tous les français de pouvoir vivre à peu prêt normalement pendant cet épisode que personne n’avait prévu (sauf certains yakafocons) et je ne fais , personnellement pas de différences entre publics et privés pour les remercier de leur dévouement . Maintenant , il faut penser à se retrousser les manches pour retrouver une vie moins stressante et ce n’est pas en restant à la maison que les gens vont remplir leurs caddies.

        • Quand on verra ministres, sénateurs, députés, etc. lâcher leurs grasses indemnités non imposables et les actionnaires leurs dividendes après qu’ils auront remboursé leurs gains générés par l’évasion et l’optimisation fiscales et que tout ce beau monde retroussera aussi les manches, on commencera à envisager l’hypothèse d’une éventuelle possibilité d’une timide tendance à les imiter… bien sûr, lorsque nous aurons terminé notre plat de homard.
          Le devoir d’exemplarité, vous connaissez ?

          Quant à votre « épisode que personne n’avait prévu », il en était déjà question en France en 2009 sous la plume d’Alexandre Adler dans son ouvrage « Comment sera le monde en 2025 » :
          https://www.publicsenat.fr/article/societe/alexandre-adler-le-terme-corona-apparait-dans-un-rapport-de-la-cia-des-2005-181525

          • Quand on verra des syndicats défendre les droits des salariés sans faire de l’obstruction systématique à toutes les propositions que peuvent faire n’importe quel gouvernement car cela durent depuis plusieurs mandats de Président de la République .Toujours contre tout. Le devoir de citoyenneté vous connaissez ? Pas vraiment .
            Et ce n’est pas vos remarques grandiloquentes qui vont m’impressionner ; le terme corona est ancien mais comme vous êtes si malin , on va vous accuser de ne pas avoir prévenu les autorités « monsieur je sais tout mais je dis rien »

        • Plutôt que de stagner dans votre ignorance ou de rester borné comme vous le faites, fixé sur la CGT que vous haïssez en répétant toujours et encore la même chose, ou encore de répandre de fausses informations (car pour les fake-news, vous n’êtes pas mal non plus), vous feriez mieux de vous informer et de lire les liens qui vous sont adressés.
          D’une part, ça étendra le champs de vos visions et d’autre part vous comprendrez que le monde dans lequel vous vivez n’est peut-être pas celui que vous croyez.
          Alexandre Adler avait prévu dès 2009 ce que nous avons vécu depuis février. Il prévoit encore d’autres épidémies et je vous engage à lire son livre « Le nouveau rapport de la CIA ». C’est édifiant. Mais encore faut-il avoir envie de savoir. Il est plus facile de resservir à tous votre éternelle rengaine sur ces horribles méchants de la CGT. D’ailleurs, j’aimerais bien que vous les citiez les fameuses fake-news dont vous nous rabattez les oreilles, qu’on rigole un peu.

    • La prochaine fois que vous serez malade, ne consultez surtout pas un médecin, rendez-vous au siège du MEDEF. On vous prescrira sans doute un traitement radical.

  14. En France obligé d avoir recours au covoiturage bus avion car nos trains sont au garage depuis début décembre en plus pas d entretien tout ça a cause de la CGT ils en demande encore plus jusqu’au fiasco complet

  15. très sincèrement tout cela a été tellement mal organisé depuis le début manque total de transparence, prise de décisions sans concertation dictature gouvernemental il serait temps de ce réveillé de ce l laxisme bureaucratique très français !!

  16. Mettez vous tous en arrêt cette été pendant 3 semaines pour surmenage et la compensation sera dédommager …

  17. Pour une commune entre Le creusot et Montceau que je ne citerai pas, on a 5 jours enlevés sur 2020 et les jours restant de 2019 (que nous pouvions prendre jusqu’au 1er mai 2020) qui peuvent aller jusqu’à 8 jours pour certains, d’autres plus malins les ont mis sur un compte épargne temps ou soldé avant le confinement, donc inégalité entre les agents.
    Mais l’autorité ne veut rien entendre, sachant que pendant le confinement des agents ont travaillé tous les jours en présentiel ou à distance, d’autres quelques jours par ci par la et d’autres pas du tout.
    Ces congés 2019 sont de droit, ils ont été acquis en 2019, en 2019 nous avons travaillé toute l’année pas de confinement, si nous sommes d’accord sur les 5 jours de 2020, nous ne le sommes pas pour 2019. Si vraiment on ne peut pas les prendre en 2020 ok mais qu’ils nous soient mis sur un compte épargne temps comme les autres, nous n’avons pas à les perdre. A bon entendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *