•  

Fibre – Les travaux du Très haut débit avancent en Saône-et-Loire

La Fibre en Saône-et-Loire : Covage a déployé ses premières prises FTTH raccordables en zone AMEL.

Le 26 octobre 2020 – Covage annonce avoir déployé les premières prises raccordables sur le réseau fibre optique départemental de Saône-et-Loire, pour le secteur de Crèches-sur-Saône. Ces déploiements interviennent à peine plus d’un an après la signature entre l’Etat, le Département de Saône-et-Loire et Covage de la Convention de déploiements FTTH en zone AMEL1 dans le territoire de la Saône-et-Loire.

A horizon 2023, Covage Saône-et-Loire, la filiale locale de l’opérateur d’infrastructure fibre équipera près de 250 communes et déploiera près de 100 000 prises FTTH grâce à un investissement couvert par ses fonds privés. Il s’agit par ailleurs pour Covage du second réseau fibre en zone AMEL qui bénéfice d’un financement de projet, à hauteur de 110 millions d’euros.

Le lancement des premières prises s’est matérialisé par l’inauguration d’une armoire de rue (Sous Répartiteur Optique) à Crèches-sur-Saône le vendredi 23 octobre, en présence de Monsieur Roger Thevenot, maire de la commune, Fabien Genet, Sénateur et Vice-Président en charge du numérique CD71 et d’André Accary, président du Département.

La visite de la nouvelle agence de Covage Saône-et-Loire a ensuite permis d’échanger avec l’équipe locale en charge du déploiement du réseau départemental. Les cinq sociétés de travaux mandatées sont à pied d’œuvre pour couvrir le territoire et ce sont près de 200 personnes qui seront mobilisées pendant la durée du projet. En rendant raccordable à la fibre l’ensemble des logements de particuliers et locaux à usage professionnel d’ici à trois ans, Covage Saône-et-Loire participe ainsi à l’objectif de couverture numérique du Département.

« Cette journée est importante car elle marque un grand pas dans la concrétisation de notre objectif : connecter tous les Saône et Loiriens au THD, quel que soit leur lieu d’habitation. Nous voulions absolument éviter les fractures territoriales que nous avons trop connues par le passé. La mobilisation réactive et efficace de Covage nous laisse entrevoir la tenue des engagements de couverture THD à l’horizon 2023 » se réjouit Fabien Genet, Sénateur et Vice-Président en charge du numérique CD71.

« Suite à l’initiative prise par le Département de Saône-et-Loire pour accélérer la couverture numérique du territoire, une convention a été signée en septembre 2019 avec Covage qui s’est engagé à construire le réseau dans l’ensemble des 250 communes situées en zone AMEL. C’est une grande satisfaction que de voir le déploiement de la fibre s’opérer dans toutes les zones (AMEL, RIP, AMII) du territoire pour atteindre le 100% fibre d’ici à 2023. Le nombre de prises en études, en travaux, de prises construites et raccordables, conforte aujourd’hui notre vision optimiste » se félicite André Accary, président du Département de Saône-et-Loire.

« En effet, très attendue, l’arrivée de la fibre constitue un levier de développement économique et une attractivité pour une commune car de nos jours, l’accès à internet s’avère indispensable. Grâce à ce très haut débit, la connexion des habitants et le téléchargement seront beaucoup plus rapides. A notre époque, encore plus avec la crise sanitaire, le télétravail s’accroît et les professionnels pourront ainsi travailler avec plus d’efficacité et gagner du temps précieux. » explique Roger Thevenot, Maire de Crèches-sur-Saône.

« Nous sommes très heureux d’avoir réussi à déployer les premières centaines de lignes FTTH, en dépit des difficultés liées au contexte sanitaire. L’accès à la fibre et aux usages du numérique est un enjeu de solidarité nationale. Nous sommes par conséquent ravis de pouvoir rendre cela possible. Les équipes locales sont pleinement mobilisées !» déclare Nathalie Dirand, Directrice du développement chez Covage.

Appel à Manifestation d’Engagements Locaux

A propos de Covage

Depuis 2006, Covage est un opérateur d’infrastructures très haut débit expert dans le déploiement, l’exploitation et la commercialisation de réseaux de fibre optique en partenariat avec les collectivités locales et les opérateurs de services. Il exploite 48 réseaux d’initiative publique ou privée desservant les particuliers, les entreprises et les services publics, interconnectés via son réseau national de transmission. Covage a aujourd’hui déployé 1 million de lignes FTTH, sur un périmètre global de 2,3 millions de prises. Plus de 200 opérateurs de communications électroniques, régionaux, nationaux ou internationaux, s’appuient sur les réseaux de Covage pour fournir des services à leurs propres clients. Covage est soutenu dans son développement par des actionnaires puissants : Cube Infrastructure Fund (fonds dédié aux infrastructures et spécialiste des services aux collectivités) et Partners Group (société de gestion de placements dans les marchés privés qui investit pour le compte de ses clients). Covage.com – Twitter @Covage_News

La fibre en Saône-et-Loire

2 commentaires

  1. LA FIBRE POUR QUAND AU GAUTHERETS ???

    Cela fait plus de 2ans que les câbles fibres ont été tirés aux gautherets mais aucune éligibilité sur le site d’orange :
    https://reseaux.orange.fr/cartes-de-couverture/fibre-optique
    Et il y a eu une semaine de cela sur le site d’orange c’était noté « la fibre est a proximité du logement  » mais maintenant c’est marqué « le déploiement a débuté dans votre commune  » du foutage de gueule…🤬
    Et dire que probablement les cours a distance vont reprendre c’est impossible de suivre avec 0,09mbit /seconde ! !!
    Faudrais peut être que ça avance depuis le temps que les travaux on commencés !!! et donc impossible d’avoir la TV par internet .

  2. Vous me l’ ôtez de la bouche !
    St Vallier devait être prioritaire, mais prioritaire de quoi, on se le demande.
    Pour faire du télétravail, bonsoir !
    La TV par internet, c’ est même pas en rêve. Pas plus d’ un ordi en marche à la fois, et ne pas se mêler d’ ouvrir une deuxième fenêtre. Bref, une catastrophe. ça fait 10 ans qu’ on attend. Il faut aimer sa commune pour ne pas déménager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *