Ecuisses – La villa Perrusson pose comme modèle

Pour les artistes, peintres, aquarellistes ou dessinateurs, se poser dans les jardins de la ville Perrusson à Ecuisses, est une source d’inspiration.

Ce week-end, à l’initiative de l’Ecomusée Creusot Montceau, une douzaine le samedi et six dimanche, ont croqué à leur manière cette bâtisse de fin 19e siècle.

Pour cette Creusotine qui fait plutôt dans l’abstrait, ce sera donc une villa abstraite avec sa végétation luxuriante. Un peu plus loin, à l’ombre des grands arbres, c’est une aile de la villa, qui sous les doigts de l’artiste apparaît au,pastel gras. Il vient de Beaune et découvre le lieu. Sa main est rapide, « j’aime aller vite » dit-il entre deux coups d’oeil sur son modèle.

Devant lui, une dame au chapeau de Saint-Vallier. Elle dessine au feutre sur son cahier. Un feutre fin pour bien retranscrire les moindres détails. Un travail méticuleux.

Au pied de la ville, une femme et son enfant. Ils sont de Marmagne. « Je suis pastelliste, en amateur ». C’est la première fois qu’elle vient ici. Son regard se fixe sur l’allée, « ça m’inspire ». Sur ses feuilles, des esquisses, « je croque de petites touches du bâtiment ou du jardin que je vais retravailler chez moi et sans doute devenir des pastels ».

Le public est là aussi malgré la chaleur. Il profite de cette belle journée pour admirer le travail des artistes et découvrir l’exposition Greffes, en fer sur terre de Jean Fontaine. Ses oeuvres sont éparpillées dans le jardin.

Il y avait comme un soupçon de ressemblance avec la maison de Giverny, sans Claude Monet.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *