Economie – La transformation imminente de la Station garage André à Saint-Vallier

Il

Il était une fois un garage au centre-bourg à Saint-Vallier avec son auvent ovale _ rarissime de nos jours_, « le petit garage » de quartier qui, un jour, cela fait un an, a reçu la visite d’une gentille fée. Avant de se transformer en carrosse, une importante évolution a été nécessaire. Aurélie la gérante, Alexandre son mari et collaborateur, David son frère et mécanicien ont rapidement dès leur arrivée en janvier 2017 amélioré les infrastructures. « Nous avons développé la partie mécanique, acheté un pont élévateur, une valise diagnostic, une machine à pneu, aménagé une station de lavage haute pression » rappelle Alexandre André.
Après la SARL Meunier, la famille André a donc sérieusement boosté les activités du garage et la visite des clients par la même occasion. Et ce n’est pas fini ! Dès ce soir, lundi 8 janvier 2018, une importante métamorphose du site va débuter. Jusqu’au 17 janvier au soir, les pompes à essence seront fermées, en revanche l’atelier mécanique restera ouvert. « Nous étions en fin contrat avec Agip et après avoir fait jouer la concurrence, notre choix s’est porté sur Dyneff, un groupe familial comme nous » souligne Alexandre.
En un peu moins de deux semaines, la Station André va prendre a un sacré coup de jeune : pompes neuves et pompe pour poids lourds, rénovation également de l’accueil entre autres un pour investissement de 100 000€. Ce n’est pas rien !
Le passé va donc faire place au présent pour un plus grand confort en direction de la clientèle. « Nous souhaitons conserver cette image de convivialité, de garage de proximité » martèle notre interlocuteur. Voilà comment le centre-bourg de Saint-Vallier va stimuler encore davantage l’activité commerciale. Sachant également, glisse au passage Alexandre, « que nous avons encore des projets pour 2018 ». Il se dit aussi que dans la nuit du 24 et 25 décembre 2017, le père Noel et son traîneau ont fait une halte à la Station garage André. Un petit problème de patin… Une renommée qui va donc bien au-delà du Bassin minier.
Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *