Département – Incivilités : c’est interdit, on passe quand même

Incivilités sur les chantiers et vandalisme sur les voies vertes.

Les services de la direction des routes et des infrastructures du Département de Saône-et-Loire constatent régulièrement des incivilités lors de leurs chantiers ainsi que des actes de vandalisme, notamment à hauteur des voies vertes. Deux nouveaux faits récents en témoignent.

Les formes d’incivilités sont régulières et récurrentes envers les personnes qui travaillent sur les routes du département. Si aucun accident grave n’est heureusement à déplorer, il n’en est pas moins que ces actes sont à la fois violents pour les agents de la direction des routes et des infrastructures, victimes d’altercations virulentes lorsqu’ils s’opposent aux usagers qui ne respectent pas la signalétique des chantiers ou qui forcent le passage malgré l’interdiction ; mais aussi coûteux pour toute la collectivité.

Pour exemple, les travaux de renouvellement de la couche de roulement et de mise en œuvre d’enrobés à performances acoustiques sur la RD906, en cours cette semaine à Boyer, ont fait l’objet de ce genre d’attitude ce mercredi. Des usagers ont en effet forcé le passage sur les revêtements fraîchement posés, sans tenir compte de la signalisation du chantier. Les conséquences sont visibles et regrettables, d’autant plus qu’il s’agit ici de réalisations spécifiques coûteuses. Les traces laissées par les véhicules prouvent du passage de véhicules malgré l’interdiction.

Ces comportements, auxquels les agents du Département et les entreprises missionnées ne peuvent s’opposer sans prendre de risques, ajoutent aux actes de vandalisme commis régulièrement sur les voies vertes. Cette semaine, c’est à hauteur de Givry que les services départementaux ont remarqué des dégradations importantes nécessitant le changement de 8 barrières pivotantes et 11 barrières garde-corps. Le coût de ces dégâts volontaires, pour la collectivité, est de l’ordre de 11 000 €.

En attendant de pouvoir procéder aux réparations, le STA du Chalonnais effectue une mise en sécurité provisoire des ouvrages qui n’ont plus de garde-corps.

Le Département de Saône-et-Loire en appelle au civisme de chacun et rappelle de la nécessité, pour les usagers, de bien respecter la signalisation des chantiers engagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *