•  

Découverte – Prendre un savon par Franck Caron, c’est fondre d’un plaisir naturel

A Sainte-Radegonde, il arrive parfois qu’une odeur d’huile brûlée envahisse les abords du terrain de motocross. C’est la mécanique des fluides. Désormais, dans le même périmètre, règne un bouquet plus subtile, plus recherché depuis que Franck Caron a installé sa savonnerie sur la route entre Toulon-sur-Arroux et Luzy.

Dans son petit atelier, il fabrique du savon. Il est si bon et si beau, qu’au premier coup d’oeil, on en mangerait volontiers une tranche. Prendre un savon avec Franck Caron dérive sur du plaisir. De toute évidence, il fait autorité en la matière. Il maîtrise le savon comme un chef pâtissier la crème anglaise, à la perfection. C’est de l’artisanat. Franck Caron est un artiste du savon.

A 56 ans, c’est une totale remise en question quand bien même le savon a toujours été sa passion. « J’en ai toujours fabriqué pour notre consommation personnelle ». Le voici désormais lancé à la conquête du marché d’un produit naturel. « Je professionnalise mon savoir » dit-il.

Le parcours de Franck Caron est plutôt atypique. Déjà, il est originaire du Pas-de-Calais et a atterri à Sainte-Radegonde sur un coup de coeur. Lui et madame ont craqué pour une charmante maison. Il n’a jamais vécu dans sa bulle mais au gré des mutations de son épouse, directrice de l’emploi. « De base, je suis chaudronnier et paysagiste ».

La région, ils connaissaient déjà un peu quand il y a une vingtaine d’années, « nous avons vécu à Château-Chinon ». Voilà quinze mois que le couple a posé ses valises sur la toute de Luzy. Désormais monsieur « savonne » et madame jardine.

Des ingrédients issus de l’agriculture biologique

L’ancien garage a été transformé en savonnerie, « Dans l’air du temps », un véritable laboratoire où Franck Caron créé ses savons. Avec sa technique, « je travaille à froid », c’est-à-dire qu’il chauffe à 30 degrés quand d’autres montent à 120 degrés. C’est ce qu’on appelle dans le jargon du savon, la saponification à froid. « Alors que le savon industriel dessèche la peau, mes savons la nettoient et l’hydratent » explique-t-il. Vous pouvez dire adieu à vos laits corporels !

Evidemment la méthode est plus longue car il faut laisser le temps au savon de durcir, de l’affiner. « Un mois pour un savon simple, six mois pour un savon plus complexe », mentionne-t-il.

Franck Caron pousse le degré de perfection à travailler avec un toxicologue et n’utilise que des ingrédients bio. D’ailleurs sur les emballages, la composition précise bien la nature du savon. « Le psychédélique » contient de l’huile d’olive (la base de tous les savons de Franck), du beurre de Karité, huile vierge de coco, huile de Ricin, huile essentielle de Palmarorosa, argile rouge, etc.

De son travail, Franck Caron propose six savons différents. « J’en ai deux en gestation dont un fabriqué avec une eau thermale, c’est en bonne voie », précise-t-il.

Ses « petits trésors » de bienfaits, il les commercialise sur son site et « je fais les marchés ». D’ailleurs il est très intéressé par le marché des producteurs comme à Saint-Vallier ce vendredi. A 5 € et 6 € le savon, c’est presque du pain béni pour le visage et le corps. Un jour ou l’autre, Franck Caron aura votre peau. Lui, il a le savon dans la peau.

Jean Bernard

Savonnerie Dans l’air du temps

Site : Savonnerie Artisanale « Dans l’Air du Temps… » | Bourgogne (savonneriedanslairdutemps.com)

2 commentaires

  1. C est génial 👌👌👌 plus besoin d en chercher ailleurs et de l authentique, difficile de trouver par ici, rien n empêche de développer celui au lait d Anesse ou autres dont j en suis vraiment accro !!! Bravo et surtout que du bonheur !!!

  2. Ces beaux savons ressemblent beaucoup à ceux qui sont en vente au magasin de vente en vrac de Montceau, Le poids gourmand.
    Est-ce que ce monsieur vend ses savons là-bas?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *