Culture – Corto Maltèse Tome 14 « Equitoria »

Parti à la recherche du « miroir du prêtre Jean » en 191 Corto nous emmène entre Venise et les jungles d’Afrique équatoriale. Pour leur second album Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero nous offrent un album de belle facture. Le scénario est impeccable avec du suspense et des rebondissements, le lecteur doit faire attention aux fausses pistes. On reste fidèle à la veine et le talent d’Hugo Pratt.
Le graphisme pose le problème du respect absolu des canons « Prattiens », mais bon, parfois il y a un peu trop de profils de Corto qui n’ajoutent pas forcément au récit

Les personnages féminins sont attrayants, de jolies femmes plus ou moins en détresse, ce qu’il faut pour développer les qualités du héros et faire monter la sauce.
J’ai pris un vrai plaisir à la lire. On est ou pas afficionado de « Corto ».
Juste un petit reproche : un peu plus de souffle épique et de poésie aurait ajouté encore au plaisir.

Gilles DESNOIX

Tome 14, 80 pages
Editeur : Casterman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *