Crise sanitaire – Service public : avec les félicitations de la CGT

Photo illustration.

Communiqué de la CGT du bassin montcellien.

LE SERVICE PUBLIC NOUS PRÉSERVE

La crise sanitaire aurait pu ébranler plus gravement notre pays, comme ce fut le cas par ailleurs. Mais la colonne vertébrale de notre nation, si malmenée depuis bien des années, a tenu bon.
Force est de constater que les personnels de l’État ou assimilés se sont dépensés sans compter pendant la pandémie. Beaucoup en ont payé le prix, et pas seulement les personnels de santé.
Ils ont permis à des millions de gens de tenir le coup pendant cette période pour le moins violente. Ils ont prouvé partout que, sans eux, la France ne serait qu’un désert de lamentations.
Ce sont donc près de 6 millions de fonctionnaires* qui ont répondu présent à l’urgence et assument, encore aujourd’hui, le lent redémarrage de l’activité économique et citoyenne du pays.
Tous les échos provenant des points chauds qui ont été traités pendant la pandémie démontrent à quel point ceux qui, hier, étaient considérés comme des parasites infréquentables par la gouvernance, sont devenus d’un seul coup des héros de la nation dignes de médailles et de primes ponctuelles.
Alors que nombre d’entre eux sont épuisés, la menace d’une augmentation du temps de travail, pour cause de retard dans les comptes de la nation, accompagnée du maintien des plans de restructuration austéritaires est accueillie comme une grave provocation.
Il est donc grand temps que tous ceux qui ont applaudi les personnels mobilisés agissent, avec eux, pour défendre ce qui devrait être le plus beau et plus efficace outil, permettant l’épanouissement de tous les citoyens, que sont les services publics. Ces
dernières années la com’ anti service public a fait reculer leur rôle. C’est le moment de récupérer le terrain perdu pour faire plus et mieux.
* 1,9 millions de fonctionnaires font partie de la fonction publique territoriale, 1,2 millions de la fonction publique hospitalière et 2,4 millions de la fonction publique d’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *