Coronavirus – Une épidémie de cas positifs en Bourgogne – Franche-Comté

Le point avec l’ARSLa circulation du coronavirus continue de s’intensifier en Bourgogne-Franche-Comté où tous les départements ont désormais dépassé le seuil d’attention, la Côte d’Or dépassant même le seuil d’alerte. L’ARS en appelle à la responsabilité de chacun pour activer au quotidien les réflexes de prévention. Objectifs : casser les chaînes de transmission, protéger les plus fragiles.

La Bourgogne-Franche-Comté n’échappe pas à l’intensification de la circulation du coronavirus observée depuis plusieurs semaines en France.
Le taux d’incidence (nombre de nouveaux cas rapporté au nombre d’habitants sur 7 jours) a désormais franchi le seuil d’attention de 10 pour 100 000 habitants dans tous les départements de la région, la Côte d’Or dépassant même le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 pour atteindre plus de 70 cas pour 100 000 habitants.

Sur le territoire métropolitain, un plan d’actions présenté le 3 septembre est d’ailleurs mis en œuvre sous la conduite de la préfecture, de Dijon Métropole et de l’ARS.
Le nombre de nouveaux cas sur 7 jours continue de progresser et dépasse pour la première fois les 1000 cas en Bourgogne-Franche-Comté pour s’établir à 1021.
Une partie de cette hausse est liée à la forte dynamique du dépistage (près de 40 000 tests en 7 jours ont été effectués), mais le taux de positivité des tests augmente également sensiblement : 2,6% à l’échelle régionale sur la dernière période de 7 jours, alors qu’il ne dépassait pas 1% il y a un mois.

Département Nb de résultats de tests
du  26 août au 1er septembre
Nb de résultats positifs
du 26 août au 1er septembre
Côte d’or 11 524 386
Doubs 8 150 218
Jura 3 261 64
Nièvre 2 251 38
Haute-Saône 2 592 43
Saône-et-Loire 4 920 120
Yonne 4 730 114
Terr. de Belfort 1 805 38
Total région BFC 39 233 1 021

Si l’impact sur l’activité hospitalière n’est pas encore significatif, la tendance à la reprise des hospitalisations (en moyenne deux par jour ces derniers jours) doit également inciter à la prudence.

Ce 4 septembre, les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 34 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 8 en réanimation.
4 122 personnes sont sorties d’hospitalisation.

1 065 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie ; 650 en établissements médico-sociaux.

 

Plus de 120 signalements les 7 derniers jours

Plus de 660 signalements de regroupements de cas ou de situations en collectivités ont été opérés auprès de l’Agence Régionale de Santé depuis la levée du confinement, dont plus de 120 entre le 28 août et le 3 septembre ; A ce jour, 135 sont en cours d’investigation, de traitement ou de suivi par les différentes cellules de l’ARS mobilisées dans le « tracing » des cas contacts.

Une part significative de ces situations est liée à des rassemblements en milieu sportif ou familial.
COVID-19 circule à ce stade dans une population plutôt jeune et bien portante, mais plus le virus se propage et plus les chaînes de transmission sont susceptibles de toucher le public à risque élevé de formes graves de la maladie.
L’occasion pour l’ARS de rappeler que les gestes barrières s’appliquent à la maison et au travail comme dans l’espace public, en particulier quand l’entourage compte des personnes fragiles.

3 commentaires

  1. Pendant 2 mois , on à vu à la télévision des plages remplies de personnes sans gestes barrières ; des rassemblements la nuits …. C’était les vacances !!!! Et , depuis 15 jours , cela recommence , on nous parle de test , de gestes barrières … Je ne prends pas le virus à la légère , je porte un masque ; mais ce qui me choque c’est que l’on a dit au mois de mai : partez en vacances , profitez ; oui il fallait faire tourner l’économie . Et , maintenant : respectez les gestes barrières , portez un masque , évitez les personnes à risque . Le virus à toujours été là , même après le déconfinement !! Il aurait été plus simple de dire à la télévision : attention vous pouvez partir en vacances mais respecter les gestes barrières . Ce qui c’est passé en début d’années aurait du servir d exemple … Je n’ai pas de recette miracle , mais je souhaite qu’une chose : pas le retour d’une nouvelle vague de ce foutu virus , car cela à été trop dur d’être privé de ceux que j’aimais !!!

  2. Comment voulez vous arrêter l épidémie quand des médecin vous font passé le teste et vous renvoye au travail en attendant le résultat.
    Chose qui c est passé dans mon entreprise. Du coup 3 jours après on apprends que cette personne à le covid . Et nous on fait quoi maintenant.
    Je vais rester chez moi ce week end et retourner au travail lundi puis que l on doit se faire tester mercredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *