Coronavirus – Peur sur la ville ! 11 décès supplémentaires en un mois en Saône-et-Loire

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

COVID : les indicateurs sanitaires

se dégradent, une prise de conscience

est nécessaire

 

En Saône-et-Loire, la situation épidémique se dégrade :

 

– Il y a un mois, on comptait cinq personnes atteintes du virus Covid-19 hospitalisées dont un patient en réanimation dans les hôpitaux et cliniques du département. A ce jour, selon l’agence régionale de santé, 45 personnes atteintes du virus Covid-19 sont hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire. Sept patients sont pris en charge en réanimation. En un mois, ce sont 40 personnes de plus hospitalisées dont 5 patients supplémentaires en réanimation.

213 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites de la Covid-19, soit 11 décès supplémentaires en un mois.

 

– Les indicateurs de circulation du virus au sein de la population continuent à se dégrader également. Le taux d’incidence a dépassé le seuil d’alerte (50/100 000 habitants) et atteint 63/100 000 habitants (période du 19 au 27 septembre). Le taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans est de 43/100 000 habitants sur la même période.

 

– Le taux de positivité évolue également et s’établit à 4,99, proche du seuil d’attention de 5 %.

 

Dans le contexte de reprise épidémique, Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire, a mis en place des mesures applicables depuis le lundi 21 septembre dans l’ensemble du département : port du masque sur les marchés, les vides-greniers, les brocantes et toute forme de vente au déballage et dans un rayon de 50 mètres autour des accès des écoles, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur et fermeture à une heure du matin pour tous les débits de boissons.

 

Après concertation avec les maires, le port du masque est obligatoire dans les centres-villes d’Autun, Bourbon-Lancy, Chalon-sur-Saône, Mâcon et Montceau-les-Mines. Cette mesure vise à limiter la propagation du virus dans les zones et aux heures où la concentration de personnes est la plus importante. Il est cependant recommandé de le porter en dehors de ces zones et horaires car Il constitue une protection contre le virus, lorsqu’il est porté par tous et de façon adéquate.

 

Depuis le 28 septembre, le département de Saône-et-Loire étant classé « zone de circulation active du virus », un arrêté préfectoral interdit également les rassemblements festifs ou familiaux de plus de 30 personnes dans tous les établissements recevant du public pour une période de 15 jours.

 

Le préfet de Saône-et-Loire a demandé aux forces de l’ordre d’assurer le strict respect de ces mesures. En fonction de l’évolution sanitaire des prochains jours, de nouvelles dispositions pourraient être mises en place.

21 commentaires

  1. Très bon film avec Jean Paul Belmondo…👍👍

    • Oui LOUIS.. Belmondo est meilleur que ceux qui s’agitent à la télé toute la journée pour nous rebattre les oreilles.. !!! Humour, comment peut on le garder avec le masque ???

  2. Âgé, poumons fragilisés par des années d’industrie, je fais partie de ceux qui ‘fouettent’.
    Et je suis dans l’expectative devant le comportement de nombre de mes concitoyens….
    Dans les lieux de concentration que sont, entre autre, les commerces, il n’est pas rare de voir des personnes qui mettent le masque sous le nez, quand ce n’est sur la lèvre inférieure, hors :
    « https://www.franceculture.fr/sciences/les-masques-sont-ils-efficaces-contre-le-covid-19 »
    «  »Donc, si vous mettez le masque sous le nez, autant ne pas le mettre parce que vous n’empêchez pas le virus de passer par l’endroit où il préfère passer. » » »
    Et les études semblent confirmer que le nez est la principale zone de concentration du virus, d’où la localisation des tests.
    On trouve aussi de nombreux porteurs de visières, en particulier derrière les étals, mais :
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/09/09/les-visieres-de-protection-sont-elles-efficaces-pour-empecher-la-transmission-du-virus_6051546_4355770.html
    «  ». L’étude conclut que les visières et les masques à valve sont beaucoup moins efficaces que des masques chirurgicaux pour empêcher la diffusion du virus.

    Quelles utilisations pour la visière ?

    La visière peut toutefois être utilisée en complément du masque dans certaines situations professionnelles nécessitant une protection du visage et des yeux, précise le Haut Conseil pour la santé publique. » »
    Notre sécurité va dépendre de notre capacité collective à appliquer des consignes précises mais avons nous tous envie de respecter la santé des autres ?
    A qui revient la charge de faire respecter le port du masque ?
    Surtout que nos « élites » ont développé une France où protester publiquement expose à recevoir un coup de couteau, au minimum un coup de poing

    • Le problème est qu’à un moment donné, il faut bien boire et manger….. donc toucher son masque.
      Je veux dire par là que tout cela est bien moyen-âgeux, nous luttons contre le virus avec des moyens dérisoires et illusoires, pour une société riche et évoluée de 2020, cela fait tâche. Nous sommes envahis de multiples gestes inconscients au cour d’une journée, il est impossible pour un cerveau humain, de par le principe d’économie d’énergie, de contrôler tous ses faits et gestes, ses paroles…..
      https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/le-cerveau-optimise-sa-consommation-d-energie_22479
      Et si nous avions collectivement le souhait réel de protéger la santé de notre prochain, les pesticides seraient déjà interdits, la voiture et l’avion et les bateaux cargo et touristiques seraient bannis, tous les amplificateurs sonores seraient limités à 60 db, le sucre serait restreint dans les plats, les bombes aérosols parfumées seraient interdites, la 5G serait discutée avant son déploiement, etc…etc…. alors, à quand les actions individuelles et collectives pour la vraie santé de TOUS? (à moins que cela arrange dans certains cas et pas dans d’autres?) deux poids, deux mesures……et moi d’abord…..

  3. Bravo Philo ….. vous avez raison… Les suicides, les accidents, la grippe, … la malbouffe, les poisons (avec un seul s…) de nos industries et de notre alimentation (insecticides, pesticides, sel, sucre,…. ) représentent bien plus que ce virus…. Je pense que les gens qui se plaignent que les autres ne portent pas le masque correctement devraient rester à la maison; ils seront sûr de ne pas être affecté.. à moins que BFM à ce moment la les irradie de leur infos nauséabondes..
    Et puis qui est d’accord sur la solution?? personne, autant de médecins, autant d’élites … autant d’avis…
    Le seule chose sûre dont l’état se vante (quelle honte!!) est le nombre de PV distribués pour attestation non remplie ou masque non porté… On se croirait sous le régime de Vichy…..
    La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres….

    • Je pense qu’entre Philo et Philippe ,on a tiré le pompom ; car d’après eux ,il ne faut pas porter le masque alors que probablement il faisait partie des vociférateurs qui en Mars alors que l’on était confiné ;ils se plaignaient qu’il n’y en ait pas. Les Français ne sont pas disciplinés et il suffit de leur dire blanc pour qu’ils disent noir. Vous ajoutez à cela les grincheux Rouge , Jaune (il n’en reste quasiment plus) et les Rnistes et vous avez un gros panier de critiqueurs perpétuels.

      • Bonjour Republiqun
        Comment pouvez vous savoir si je vociférais en mars ???…
        Vous faites donc partie des personnes qui savent tout…
        En tout cas, heureusement qu’il y a des gens qui se battent pour leurs convictions et ne baissent pas l’échine devant l’adversité.. (exemple De Gaulle…

      • Vous soulignez le fait que, selon vous, ceux qui réclamaient des masques au début de la pandémie ne veulent plus les porter et vous avez peut-être raison ; je dis bien peut-être.
        À l’inverse notre gouvernement qui a prétendu que les masques étaient inutiles – pour en couvrir sans l’avouer leur nombre nettement insuffisant – les rend obligatoires dans certains lieux et certaines circonstances quelques mois après.

        On peut supposer que cette obligation répond à un impératif sanitaire… ou a un autre que pourrait justifier ceci qui ne fait que confirmer l’incurie de plus en plus évidente et décriée de ce gouvernement :
        https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/covid-19-entreprises-textiles-restent-leurs-masques-bras-apres-avoir-repondu-appel-aide-1862394.html

        Cela dit, je porte mon masque dès que nécessaire par respect pour ceux que je suis amené à côtoyer.

    • Faut aller au bout de la réflexion, Philippe.
      «  »La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres » »
      Comment déterminer quand les libertés que veulent s’accorder d’aucuns ne rentrent pas en conflit avec celles des autres ? Vaste débat non ?
      Nous sommes dans une démocratie, c.a.d. que nous avons élu des représentants qui votent des lois. en notre nom. C’est eux qui fixent les limites.
      Est ce à ceux qui les respectent de s’adapter aux comportement des asociaux.
      C’est parfois sidérant ; j’ai entendu le représentant d’une corporation expliquer que le problème n’était pas les contaminations (qui pouvaient se faire dans leurs établissements), mais l’incapacité de l’ état à augmenter les capacités d’accueil des hôpitaux ! C’est pas beau ?
      Personne ne semble avoir de solution face à cette pandémie, mais le port du masque semble en limiter la propagation….
      De votre avis, Philo, à part peut être quelques idéalistes, la norme actuelle n’est pas de se soucier du bien être de ses semblables.

      • Bonjour Curieux.. EUH Démocratie…… AH oui c’est ce dont on nous abreuve tous les jours…
        En fait nous sommes plutot dans une autocratie.. Quand on obtient 24% des voix au premier tour et que le vote blanc n’est pas comptabilisé il faut m’expliquer où est la démocratie….
        Quand un état se permet de mutiler ses citoyens lorsqu’ils réclament la justice sociale, quand un état laisse des personnes mourir dans la rue alors qu’ils privilégie ceux qui ne sont pas dans le besoin….. où est la démocratie?
        Même les médecins ne sont pas d’accord entre eux sur le port ou non.. pourquoi vous vous le sauriez plus!!!!!

        • Ce que je sais, Philippe, c’est que depuis fort longtemps la législation impose le port de masques en atmosphère contaminée pour protéger la santé des travailleurs..
          La Covid n’est pas très différente, par exemple, de l’amiante où des contaminations à distance ont été constatée . Ceci est un fait qui n’est plus à démontrer.
          Le masque est donc reconnu de longue date comme une protection valable.
          D’autre part :
          https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/07/17/non-les-virus-ne-sont-pas-trop-petits-pour-etre-bloques-par-les-masques-de-protection_6046549_4355770.html
          Que tous les médecins soient d’accord aurait été surprenant, et inquiétant, non ?
          Comment c’est comportée l’Académie de médecine face à l’ amiante ?
          Démocratie est un terme très vague ; Dico Académie : Système d’organisation politique dans lequel la souveraineté et les décisions qui en découlent sont exercées théoriquement ou réellement, directement ou indirectement, par le peuple….
          C’est pour cela que j’ai écrit une démocratie,ce qui correspond à la République que nous maintenons depuis des lustres et qui, pour moi, consiste en la dictature de la minorité votante la mieux structurée…. La majorité des votants étant incapable de se fédérer, et ne parlons pas de présenter un projet….Alors gérer un pays !!!!
          Une organisation sans structures peut elle être viable, réponse avec les G.J. non ?
          Mais ce n’est que mon point de vue.

      • Alors, selon vous, le maréchal Pétain ayant obtenu les pleins pouvoirs en 1940 par le vote de l’assemblée nationale aurait dû être suivi par tous les français au nom de la démocratie.
        Pauvres Résistants !

        • Le vote de l’assemblée nationale n’est pas le suffrage universel.

          • Bonjour Philo.

            Je répond ici car votre dernière contribution est affichée sans le pavé répondre ….
            «  »Ainsi, comparer les décisions humaines aux équilibres naturels est tout du moins étrange et peu judicieux » »
            Pas tant que cela puisque les décisions humaines découlent du fonctionnement du cerveau, conditionné par les caractéristiques données par la nature , non ?
            Envahisseurs car apparus ou devenus actifs il y a peu et venant rejoindre la cohorte des objets qui seraient, parait il, nos créateurs.
            De votre avis pour la démocratie, mais, à part les utopistes, qui peut croire que notre société pourrait fonctionner sans contraintes, c’est à dire, entre autre, sans lois ?
            Merci pour vos réponses

        • En 40, M. Pétain favorisait l’implantation des envahisseurs.
          En 2020, il existe des « résistants » qui entendent bien contester ce qui pourrait s’opposer à la propagation de milliards d’envahisseurs, non ?
          Maintenant, c’est peut être une attitude confirmant le souhait de voir apparaître une nouvelle société, avec ceux qui résistent sans contraintes aucune et feu les autres ?

          • Les milliards d’envahisseurs n’en sont pas. En biologie, les bactéries et les virus font toujours partie de l’équilibre naturel des espèces terrestres. Darwin a montré comment tout cela s’équilibrait. L’espèce humaine a cela de différent qu’elle est en capacité d’envahir, de conquérir et de déséquilibrer le système entier au point de ne pas remarquer qu’elle s’auto-détruit en conséquence. Ainsi, comparer les décisions humaines aux équilibres naturels est tout du moins étrange et peu judicieux. Attention, je ne viens pas de dire qu’il faut laisser faire, soigner les humains par vaccin, antiviraux, antibiotiques est capital et fondamental. Mais empêcher des virus de circuler est simplement illusoire. Et éradiquer des virus et des bactéries sera peut-être plus préjudiciable que bénéfique (voire pour cela la résistance bactériologique aux antibiotiques).
            Et il n’y a pas « sans contraintes aucune et feu les autres », la pensée peut être plus subtile et mesurée, tout n’est pas blanc ou noir. On peut suivre les règles votées (c’est mon cas) tout en souhaitant en discuter les détails dans leurs perspicacités, ainsi doit être la vraie démocratie dans sa liberté de débattre et de s’exprimer, gage de l’absence de violence. Les neuro-sciences ont par ailleurs prouvé que les enfants à qui on apprenait et permettait de parler et s’exprimer sont les moins violents dans la cours de récré. Maintenant, libres à ceux qui préfèrent imposer leurs points de vue par la force, mais ne pas s’étonner qu’il y aura dès lors de la résistance.
            Pour Pétain, lire « l’étrange défaite » de Marc Bloch pour en savoir plus sur le contexte.

  4. Tant pis si je me fais critiquer , mais cela devient du n’importe !!! Je fais parti de ceux qui sont pour le masque de partout , mais logique pas en mangeant !!! Je ne pense pas que les médias nous bourrent la tête de fausses informations . Si certains prennent le virus à la légère , je leur souhaite de ne jamais avoir un membre de leurs famille touché par ce virus . Pour ma part je fais parti de ceux qui ont de la famille en attente de résultat de test , et , je peux vous assurer que cela ne me fait pas rire . Alors , si certain sont septique aller donc faire un tour dans les services des hôpitaux . Oui , nous ne savons pas réellement quoi faire devant ce virus , mais porter un masque , se nettoyer les mains , éviter les embrassades ; est ce si dur ? Je ne dis pas que l’on doit rester chez soi , mais faire un peu attention à soi , et , aux autres ….

  5. 1°) Où ai-je écrit qu’il ne fallait pas porter le masque? Républiqun, vous faites un biais cognitif, d’une phrase, vous en déduisez une autre. Je ne vous en veux pas, c’est un réflexe cérébral qui tente de ramener chacun à ses propres idées pour se sentir appartenir à un groupe commun et donc protégé.
    2°) Curieux, Relire le post où j’ai recopié la définition de la démocratie selon Paul Ricoeur. Jamais il n’évoque le fait que nous devons laisser un blanc seing aux représentants que nous élisons. La Vraie démocratie est une respiration continue entre les élus et les administrés avec les juges et les journalistes comme garants de la vérité et de la transparence ; dans le cas contraire, c’est un abus de pouvoir, quand bien même parfaitement légal. L’humanité met très longtemps à s’équilibrer dans la paix. L’Habeas Corpus anglais est encore très récent : 1678. (Une paille depuis les premières civilisation syriennes)
    3°) Ange71, attention à ne pas confondre émotion individuelle et relativité générale. Les stoïciens nous apprennent que la Nature est ainsi faite que la mort, la maladie apparaissent sans prévenir et que nous n’y pouvons pas toujours quelque chose. Je porte le masque, je suis pour le ralentissement de la circulation du virus pour permettre à notre devenu misérable système de soin de s’organiser et de ne pas être dépassé (seul motif réel pour lequel nous devons faire cela), mais dans la mesure où cette restriction est pratiquée avec discernement et intelligence. Faire des gestes pour rien est épuisant pour le cerveau.
    Par ailleurs, je ne pleurerai pas si un membre de ma famille est emporté par une maladie incurable, quand c’était le moment, car à un moment donné, notre tour viendra, et je ne déroge pas à la règle, vers 80 ans, je sais que je serai indubitablement mortel.
    En revanche, je pleure chaque jour des injustices, des accidents de la route à cause de chauffards ou de routes mal conçues et mal entretenues, des suicides à cause de harcèlement, de chômage, de solitude, de violences ; je pleure des manques de moyens mis dans le système de soin, des inégalités monétaires et territoriales qui font que les pauvres meurent avant les riches qui se soignent bien avant les autres, du manque d’accompagnement des octogénaires pour une mort sans souffrance, douce, et bien entourée, et bien sûr j’enrage contre les personnes insouciantes, inconscientes et qui font du mal à autrui….. car tout cela est évitable lorsqu’une société est bien organisée.
    En effet, les médias ne bourrent pas de fausses informations, ils omettent seulement quelques vérités qui feraient du bien pour relativiser et s’apaiser : le système immunitaire, les traitements efficaces, la circulation normale et sans symptôme de n’importe quelle virus, les moyens d’éviter les transmissions d’animal sauvage à homme, la relativisation des chiffres en rapport avec la population mondiale, etc….. Bref, certains médias orientent la pensée plutôt que d’informer de tous les aspects de la vérité.

  6. J’apprécie vos arguments, Philo, et il m’est agréable que l’Informateur laisse une place aux débats.
    Pour moi, il est possible de « fourrer » ce que l’on veut sous le terme démocratie.
    Nous sommes en France et c’est le Dico de l’ Académie qui définit ce que veulent dire les mots non ?
    «  »Système d’organisation politique dans lequel la souveraineté et les décisions qui en découlent sont exercées théoriquement ou réellement, directement ou indirectement, par le peuple » »
    Donc notre République fonctionne sous des critères démocratiques selon la volonté des Français qui ont validé la Constitution de la 5 ième avec, excusez du peu, plus de 82% des votes.
    Qu’elle soit juste, équitable, parfaite est un autre débat, après coup, c’est tellement simple, et il ne manquera pas de penseurs pour pour en extraire les travers .
    De votre avis sur l’évolution de la Covid, l’action humaine ne peut que gagner du temps.
    Cordialement

  7. « Pas tant que cela puisque les décisions humaines découlent du fonctionnement du cerveau, conditionné par les caractéristiques données par la nature , non ? » :
    Sauf que le cerveau humain a atteint une complexité qui réalise un saut dans l’évolution. Donc c’est une question d’échelle, depuis nos instincts naturels de base dès lors comparables au comportement animal jusqu’à notre immense capacité de prospection qui fait notre différence. Donc je maintiens qu’il n’est pas judicieux de comparer un virus au fonctionnement complet du cerveau humain.
    De la démocratie : évidemment qu’il faut des lois. Elles sont déjà là : Il y a déjà les limites naturelles physiques de la planète (ça, c’est pour éviter de consommer toutes les matières premières avant qu’on ne sache comment faire autrement), et la déclaration universelle des droits de l’homme (ça, c’est pour permettre aux sociétés humaines de vivre dans la paix et le respect). Que ces lois ne soient pas appliquées ne détermine en rien qu’elles soient bonnes ou mauvaises, ce sont deux phases différentes qu’il ne faut pas confondre.
    Enfin, 82% de 1958 ne peut pas être comparé avec la société de 2020. Il nous faudra donc trouver une solution pérenne pour nous adapter à ce nouveau monde bien plus éparpillé.

    • Merci pour cet échange intéressant Philo.
      Je suis d’accord avec nombre de vos postulats, d’autant que je les retrouve dans « L’hypothèse Gaïa » ou « Le principe de Lucifer ».
      Je crois que nous aurons vécu une évolution incroyable mais qui, comme le suggère le rapport Meadows, tellement déphasée par rapport aux possibilités de la planète qu’elle pourrait, va nous conduire au désastre.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *