•  

Coronavirus – Des chiffres inquiétants en Saône-et-Loire

Information de la préfecture de Saône-et-Loire.

COVID : Extension du port du masque

en Saône-et-Loire

 

En Saône-et-Loire, la situation épidémique se dégrade encore. Les indicateurs sanitaires placent le département en première position en Bourgogne Franche-Comté, avant la Côte d’Or.

Au 20 octobre, selon l’agence régionale de santé, 147 personnes atteintes du virus Covid-19 sont hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire (soit + 53 personnes hospitalisées depuis le 16 octobre). 15 patients sont pris en charge en réanimation. 234 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites de la Covid-19 (10 personnes décédées depuis le 16 octobre).

 

La circulation du virus s’accroît rapidement au sein de la population : il s’établit à 286,29/100 000 habitants. Le taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans connaît aussi une forte augmentation et atteint 304,86/100 000.

 

Compte tenu de l’aggravation de la situation sanitaire, une concertation a été engagée avec les sous-préfets d’arrondissement et les élus pour étendre l’obligation du port du masque dans les zones denses de plusieurs communes (sur l’ensemble de la commune ou dans un périmètre plus restreint), pour les personnes âgées de 11 ans ou plus.  A partir du jeudi 22 octobre 2020, les communes suivantes sont concernées par ces nouvelles décisions : Louhans, Bourbon-Lancy, Givry, Chagny, La Chapelle-de-Guinchay, Cluny, Ouroux-sur-Saône. Les arrêtés relatifs à ces mesures seront consultables sur le site internet des services de l’État de Saône-et-Loire : http://www.saone-et-loire.gouv.fr/mesures-mises-en-place-en-saone-et-loire-r3120.html

 

Le respect des règles de distanciation, du port du masque, du lavage des mains et la limitation des interactions sociales sont la clé pour limiter la diffusion de l’épidémie. Chacun doit rester vigilant dans tous les actes de la vie quotidienne, pour protéger les autres, et les personnes les plus fragiles.

5 commentaires

  1. Le taux de population en bonne santé est de 99713,71/100000 habitants.
    et chez les personnes âgées de plus de 65 ans : 99695,14/100000. Imparable opération mathématique.

  2. d’ou si l’on ne veut pas passer à 99713,71 malades de faire un minimum d’attention

    • En effet, c’est ainsi que j’évite les rassemblements et que je porte le masque.
      Néanmoins, d’après ce lien officiel : https://www.data.gouv.fr/en/datasets/coronavirus-covid19-evolution-par-pays-et-dans-le-monde-maj-quotidienne/
      le taux de guérison est de 86,43% (attention, il change chaque jour, mais reste relativement stable depuis mars dernier), donc le taux de malades ne devrait pas dépasser 1357/100000.
      Sans compter d’après cette autre source officielle : https://app.powerbi.com/view?r=eyJrIjoiMTUzZGJiZTktMjE4MC00YjM4LWEzYmItMzIwOWY1YjhiOGYxIiwidCI6ImQwYjE3MTZmLWQ5NDEtNGNjMy1iNWY5LWU0MmViMzdmZDgwYiIsImMiOjh9
      le taux d’immunité (en haut à droite) est de 18%, donc assurément jamais plus de 82000/100000 malades.
      Søren Kierkegaard a réalisé une jolie démonstration sur le fait que nous regardons la réalité en fonction de notre focale. La psychologie a démontré que nos focales sont l’environnement, nos gènes, notre éducation, notre inconscient, les événements plus ou moins heureux de nos vies, etc….
      Il est alors un effort surhumain d’observer les faits selon toutes les focales, car cela nécessite du temps, du courage, de l’énergie et de se décaler par rapport à soi-même, mais le jeu en vaut la chandelle, car cela conduira à la paix perpétuelle appelée de ses voeux par Emmanuel Kant, puisque nous serons tous en phase avec les réalités physiques du globe.
      Pour le moment, l’Histoire démontre que les visionnaires sont condamnés par la vindicte populaire et/ou dirigeante…. « et pourtant, elle tourne! » (Galilée). L’histoire prouve encore que ces scientifiques – philosophes « condamnés » avaient finalement raison. Quand est-ce que l’être humain saura enfin tirer les bonnes leçons de l’Histoire???

  3. Cette épidémie semble prendre l’allure d’un poker menteur .
    J’aimerai que soient publiés les chiffres des D.C. non liés au virus et qu’ils soient comparés avec ce qui existait avant la crise.
    Est ce que certains n’auraient pas un intérêt à booster les chiffres ?

    • Voici le graphique officiel (data.gouv) le plus intéressant pour les décès liés au virus. Où on voit très clairement la population à risque (+ de 50% passé 80 ans), sommes toutes la routine pour toutes les maladies (ou presque), et où on voit tout aussi clairement le taux très élevé de guérison des moins de 60 ans. https://app.powerbi.com/view?r=eyJrIjoiMTUzZGJiZTktMjE4MC00YjM4LWEzYmItMzIwOWY1YjhiOGYxIiwidCI6ImQwYjE3MTZmLWQ5NDEtNGNjMy1iNWY5LWU0MmViMzdmZDgwYiIsImMiOjh9
      Dans un post plus récent, j’ai mis un lien vers Vidal (l’encyclopédie du médicament que les médecins utilisent eux-même). Il est très intéressant de recouper les informations, car on lit en passant que 3,5M de personnes sont touchées par les BPCO (quelles en sont les causes?) pour environ 17000 décès par an.
      La moyenne des décès totaux quotidiens sont un secret de polichinelle : 1600 par jour. (chiffres de l’INSEE). À partir de là, on peut faire des recoupements, c’est ainsi que les enquêteurs procèdent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *