Coronavirus – 20 décès entre EHPAD et SSR au centre hospitalier de Montceau

Chaque jour, la préfecture de Saône-et-Loire pour le département et l’ARS (Agence régionale de Santé) pour la Bourgogne – Franche-Comté, informent par communiqués de l’évolution du covid-19.

Si le nombre de décès dus au virus dans les hôpitaux est connu, celui dans les EHPAD est distillé au compte-goutte. Est-ce une manière de ne pas apeurer la population ou éviter de faire une mauvaise publicité à ces établissements pour personnes âgées et dépendantes, surtout les structures privées ? Parce que, accueillir un résident, ça rapporte. Au moins 2000 euros par mois voire plus de 3000 euros, encore davantage dans certains établissements du département. « Même à ce prix-là, je suis obligée de compenser moi-même le nombre de couches » rapporte le membre d’une famille.

Depuis le 7 mai, grâce au site Santé Publique France, nous savons que depuis le 1er mars dernier, 79 résidents sont décédés dans les EHPAD en Saône-et-Loire. Depuis le 27 avril, le chiffre a stagné à 69. « Un chiffre stable depuis le 2 mai » indiquait le communiqué de la préfecture.

79 décès dans les EHPAD, mais dans quels établissements ? Très difficile à savoir. Secret médical, assure-t-on.

Le 22 avril dernier, nous apprenions que 12 résidents étaient décédés à l’EHPAD des Glycines, établissement qui dépend du centre hospitalier de Montceau.

Aujourd’hui, le nombre de décès se monte à 20, tous dus au covid-19 mais répartis entre les EHPAD et le SSR (soins de suite et de réadaptation). « Mais il ne faut pas le dire » nous fait-on comprendre.

Jean Bernard

 

 

4 commentaires

  1. J’espère ne jamais aller dans ces satanés établissements de fin de vie qui sont hors de prix et en plus le personnel n’a même pas protection sanitaire digne, exemple à la Guiche ils sont obligés de découper des sacs plastique pour en faire des sur-blouse, une honte!!

  2. Pierre j’espère pour vous que vous garderez votre autonomie jusqu’à la fin, chose pas très évidente en notre époque et non contrôlable.
     » satané » je trouve votre comparaison très disproportionnée, quelle solution proposé vous pour embellir la situation de ces personnes qui ont choisi ou non de vivre dans ces ehpad? Faudrait t il les laisser vivre seule chez elle ?
    Quant aux sur blouse les CH du département en ont cruellement manquer jusqu’au premières semaines du confinement mais il n’y a plus de problème à cette heure ci.
    Ni même pour les ehpad qui ont tous été livrés en masques, gants, gel, et tabliers jetables. Si je me permet d’écrire celà c’est que je suis en collaboration avec les divers services de santé du département. Donc au lieu d’être mauvaise langue, il serait préférable pour nous la population de tous être soudés les uns aux autres, j’me trompe ?

    • « Ni même pour les ehpad qui ont tous été livrés en masques, gants, gel, et tabliers jetables »

      Vous en êtes sur de ce que vous affirmez, car l’histoire des sacs découpés est arrivé pas plus tard que cette semaine, alors à moins que vous fesiez partie de la direction pour minimiser les faits, cette histoire est vrai, renseignez vous correctement et demander au personnel ce qu’il en pense, et quand je dis personnel c’est celui qui est au plus prêt et non celui derrière son bureau.

  3. 20 personnes sur 79, ça fait du 25%, c’est beaucoup, non ! Sur combien d’autres EHPAD se répartissent les 59 résidents restants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *