•  

Contre l’amiante – Les déchets amiantés commencent à faire des victimes

A Collonges-en-Charolais lors de la constitution de l’association Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours.

Communiqué de l’association Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours.

 » NON A L’AMIANTE A MONT SAINT VINCENT ÉVIDEMMENT, MAIS NON AUSSI A LA CONFUSION !
Un communiqué d’un collectif qui s’intitule « comme un poison dans l’eau » a été publié ce matin se revendiquant de faire partie de notre association  » Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours ».
 
Il est bien évident que chacun a le droit de se mobiliser personnellement contre ce funeste projet mais en aucun cas se servir de notre association comme caution plus légitime parce que c’est une association loi 1901 déclarée en Préfecture.
 
Pour rappel, c’est à l’occasion d’une réunion le samedi 13 mars à Collonge en Charolais en présence d’une quarantaine de personnes du Mont Saint Vincent qu’un vote démocratique a eu lieu en donnant la majorité à la création d’une association type loi 1901 et rejetant par là-même l’idée d’un simple collectif (soutenu par les signataires de ce communiqué) peu reconnu officiellement par les différentes instances politiques et administratives.
 
Cela précisé, si bien sûr nous sommes d’accord avec ce collectif pour combattre ce « funeste projet » et pour cause !!, nous nous désolidarisons par contre, complétement de ce qui est écrit dans certains passages, concernant le fait, par exemple, de s’en prendre sans vergogne à la CUCM, voir même, dans le même esprit, aux élus du Conseil Municipal de Mont Saint Vincent. Ces élus ne sont pas nos ennemis.
 
Le principal responsable dans cette affaire est la Sté ROUGEOT qui n’a que faire présentement de la santé de habitants du Mont, de l’écologie du site et des environs en impactant gravement les générations futures.
 
Notre association cherche à convaincre les élus de la CUCM et de notre village de la nocivité d’un tel projet, non à les culpabiliser comme c’est largement sous entendu dans ce communiqué de ce collectif. C’est complétement suicidaire que de rejeter ces élus dans le camp de la Sté ROUGEOT. Au contraire, nous, nous souhaitons entamer un dialogue constructif avec tous ces élus appuyés par des centaines de personnes qui ont été offusquées d’un tel projet dans un site touristique remarquable.
 
D’ici très peu de temps, nous devrions être reçus par des représentants de la CUCM
 
En attendant, la mobilisation se poursuit autour de notre association en étant présent dès demain matin sur le marché de Montceau les Mines pour appeler la population à signer notre pétition et ainsi soutenir cette juste action
 
Pour le Bureau,
 
La Présidente de l’association « Préserver Mont Saint Vincent et ses alentours »
 
Cathy BARBOIRON

Un commentaire

  1. therville viviane

    Il me semblait que l’union faisait la force ?
    2 entités sont complémentaires et peuvent très bien interagir ,c’est cela qui fait la force Jeanne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *