Conseil communautaire – Un lieu inhabituel, un accueil qui l’a été tout autant

C’est dans un lieu inhabituel, le hangar à camions du centre technique sud de la CUCM à Saint-Vallier, que se tient ce soir le conseil communautaire.

Les élus ont été accueillis sous les applaudissements à l’entrée par une haie d’agents communautaires soutenus par la CFDT, la CGT et FO qui ont lancé un préavis de grève pour ce vendredi 2 juillet. Des agents qui réclament davantage de considération et de respect de la hiérarchie. Pas évident que ce vendredi matin, les ordures soient ramassées et les autres services de la CUCM fonctionnent normalement.

En préambule, David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau est revenu sur les résultats des élections départementales et régionales. Il s’est réjouit de la victoire de Marie-Guite Dufay, qu’il a soutenu aux régionales et, aussi « de ne pas voir d’élu(e)s d’extrême droite au sein de l’assemblée départementale qui n’en avait aucunement besoin ».




Discours de David Marti,

président de la communauté urbaine Creusot Montceau.

Avant de commencer l’examen des délibérations de notre conseil qui se tient ce soir dans un lieu inhabituel pour ce genre d’exercice, permettez-moi de revenir quelques instants sur les scrutins qui se sont déroulés dimanche dernier.

Je ne vais pas me livrer à une analyse complète devant vous ne prétendant pas détenir la vérité mais simplement souligner quelques éléments factuels et indiscutables.

Des élections, nous l’avons constaté, marquées par une abstention record et un désintérêt total d’une grande partie des citoyennes et des citoyens.

Nous le regrettons tous bien évidemment, ce n’est pas la première fois que nous en faisons le constat et l’impuissance collective à endiguer ce phénomène est pour le moins très inquiétante.

Les responsabilités et les causes sont diverses et les solutions à mettre en place sans doute tout autant si la volonté à faire est réelle ce dont personnellement je doute.

Cela dit, il ne faut ni minimiser ces résultats ni discréditer les électrices et les électeurs qui se sont déplacés, pas plus que les élu(e)s à l’issue de ces élections.

Certains d’ailleurs siégeant au sein de notre assemblée à qui j’adresse mes sincères félicitations :

Laetitia Martinez et Jean-Claude Lagrange qui sont reconduits à la région.

Evelyne Couillerot, Marie-Thérèse Frizot, Alain Philibert, Bernard Durand, Lionel Duparay, tous les cinq réélus également au département. Enfin Didier Laubérat et Alain Ballot dont c’est la première élection à ce siège de conseiller départemental.

La communauté est donc représentée en nombre dans ces deux assemblées et je ne doute pas que nos élu(e)s territoriaux sauront travailler main dans la main pour défendre les initiatives et les projets de la Communauté Urbaine et de ses habitants.

Il y a sans doute des enseignements à tirer comme après chaque élection et je ne me livrerai pas ce soir à cet exercice mais plutôt à souligner que ce qui était parfois annoncé ne s’est pas produit. Et heureusement !

Je pense bien entendu à la victoire dans certaines régions dont la nôtre du Rassemblement National dont le nom a changé contrairement à sa doctrine et ses thèses fascisantes et négationnistes comme au temps du Front National.

Il serait malvenu de ma part de cacher ma satisfaction devant le résultat obtenu par la liste de Marie-Guite Dufay que j’ai soutenue.

C’est pour moi et d’autres ici une belle satisfaction tout comme le fait que la liste d’extrême droite termine à la troisième position et non à la première comme nous pouvions le redouter surtout dans une quadrangulaire.

Force est de constater que des électrices et des électeurs ont pris leur responsabilité pour reporter leur voix sur la liste conduite par Marie-Guite Dufay ressortie largement en tête au soir du premier tour.

J’aurais aimé que certains candidats aient la même volonté et le même esprit de responsabilité pour empêcher le Rassemblement National de gagner et mettent en cohérence la parole aux actes.

Enfin, je tiens à faire part également de mon soulagement de ne pas voir d’élu(e)s d’extrême droite au sein de l’assemblée départementale qui n’en avait aucunement besoin.

Je ne dirai jamais assez combien le danger est grand et que ces résultats ne préjugent en rien de la suite et particulièrement lors des prochaines élections présidentielles.

Mais à chaque échéance électorale suffit sa peine et à présent je formule le souhait que nous poursuivions le travail avec le département et la région dans une volonté commune de développement du territoire.

Un commentaire

  1. Les élus de la majorité cucm vote la suprecion des acquis je rêve vos enveloppes qui vous rapporte un jolie pécule, tous pour nous les miettes pour les agents (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *