Conseil communautaire – Budget de combat et combat des chefs

Jean-Claude Lagrange.

Eric Commeau.

Daniel Meunier.

Marie-Claude Jarrot.

David Marti.

Pendant un moment, nous pouvons même dire un long passage, le débat avant le vote du budget primitif 2021 présenté par l’exécutif de la communauté urbaine Creusot Montceau,  a donné lieu à des échanges courtois et surtout argumentés, autant par les interventions des vice-présidents que dans les rangs de l’opposition. Même Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines, en pleine lune de miel avec le président David Marti, qui a fait part de certains points de vigilance, a expliqué les raisons de son choix de voter pour le budget et notamment la mise en place du nouvel impôt, la taxe foncière sur les  propriétés bâties.

Un taxe foncière qui, pour cinq conseillers de l’opposition, demeure le point d’achoppement. Donc tout allait bien jusqu’à la prise de parole de Charles Landre, le seul toutefois lors du débat d’orientation budgétaire, à avoir immédiatement montrer son hostilité à ce nouvel impôt.

Daniel Meunier piqué au vif

A chaque fois, néanmoins, il oublie qu’en face, le président David Marti l’attend avec des munitions. Avec son arme de poing, Charles Landre est fort démuni pour s’opposer à l’artillerie lourde. D’autant plus comme le soulignait David Marti en ouverture du conseil communautaire, « c’est un budget de combat ». Et dans le corps à corps, le président est particulièrement efficace.

Le  DOB (débat d’orientation budgétaire) du 11 février avec l’annonce du nouvel impôt et surtout les réactions qu’il a suscité ensuite dans la presse, ont froissé Daniel Meunier, premier vice-président notamment chargé des finances. « Il cristallise les positions. Ce budget ne fera peut-être pas l’unanimité mais les propos porteurs de sous-entendus, je ne peux pas les admettre. Certains ont donné de la voix et du crayon sans connaître les tenants et les aboutissants », dit-il sans la moindre pensée poétique. « Car c’est un budget offensif, ambitieux et réfléchi ».

Même si Alain Ballot, vice-président au commerce et maire de Saint-Eusèbe en tant que représentant du groupe des communes rurales de moins de 3000 habitants, a fait planer le doute (lire par ailleurs son intervention) sur son intention de voter pour le budget _ petit coup de pression légitime _ , il a maintenu toute sa confiance au président. Les commune rurales, 17 sur 34, ont leur mot à dire, notamment sur le ramassage des déchets.

Jean-Claude Lagrange, délégué au développement économique, a tressé des lauriers à l’exécutif , « nous sommes sans doute les meilleurs dans la Région en termes  d’investissements et d’accompagnement aux entreprises » assure-t-il. « Pas sans doute, nous sommes les meilleurs » assène David Marti.

Dans leur domaine, Jérémy Pinto, vice-président à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation, Cyril Gaumet chargé du patrimoine ou encore Jean-François Jaunet,  en charge du développement durable et des déchets, ont salué  l’ambitieux budget primitif 2021.

Marie-Claude Jarrot remet Eric Commeau à sa place

Dans une logorrhée propre à Laëtitia Martinez, la cheffe de file de la majorité (lire son intervention par ailleurs), l’opposition se trouva face à un mur que certains de l’opposition n’eurent aucun scrupule à tenter de fissurer.

Il n’y eut qu’Eric Commeau, fervent défenseur de la cause écologique de la majorité, à émettre un reproche quant à l’équilibre entre les deux villes centres, Creusot et Montceau. « Mais peut-être que Montceau n’a pas présenté de projets pour les inscrire au budget 2021 », des projets en lien avec la transition écologique.

« Monsieur Commeau, vous n’allez pas utiliser toutes les scènes pour attaquer Montceau » lui rétorque Marie-Claude Jarrot, fortement agacé par les piques de son opposant au conseil municipal.

Madame le maire de Montceau a donc fait savoir qu’elle voterait le budget et le nouvel impôt, sur lequel elle stipule, « si j’avais été en charge de l’exécutif, je n’aurais pas fait le même choix ». A Montceau, les taxes n’augmentent pas.

D’expliquer aussi que dans sa majorité municipal, la nouvelle taxe a fait débat, « logique, nous sommes une majorité plurielle ». Une nouvelle taxe, d’accord mais à condition qu’elle « n’augmente pas tous les ans, sinon ce serait une faute » mentionne-t-elle.

Toutefois, Marie-Claude Jarrot se veut très attentive, « sensible » dit-elle sur le patrimoine et notamment l’évolution de l’Ecomusée, le suivi des aménagements des centres-villes ou encore le démarrage du dossier sur le Magny (sa transformation). « Il faut qu’on agisse ». David Marti la rassure, « c’est un dossier plus complexe qu’il n’y paraît qui doit se réaliser ». Attentive, elle le sera également sur les projets au Plessis portés par la CUCM, l’état de la voirie, « un sujet très sensible » et les aménagements urbains.

« Ce mandat avec la conjoncture actuelle doit nous obliger à agir dans l’urgence, que ce nouvel impôt réponde à ces exigences » formule le maire de Montceau.

Au moment du vote, Lionel Duparay avec le pouvoir de Michel Tramoy (élus Montcelliens de la majorité), vote contre le budget (lire par ailleurs).

Jean Bernard

 

8 commentaires :

  1. Bravo Mme Jarrot ; vous avez eu le courage de voter pour alors que vous étiez contre. Les Montcelliens vous remercient.

    • Rassure toi ou plutôt non, ici Mr Meunier concernant le regroupement d’écoles en une est contre mais vote pour. Aucune colonne vertébrale😫

      • l'histoire se répète

         » on a les mêmes vous m’avez devancé »
        C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit :
         » je suis contre mais je vote pour » mais bon c’était à Saint Vallier 🤣, en plus (…), il est tout froissé.

  2. Faire de la Politique peut être un art et Madame MC JARROT est dans l’intelligence pour les Montcelliennes et Montcelliens, ses chantiers très importants pour sa ville se feront, cela valait bien une messe. Je salue l’intelligence de cette Femme qui ne joue jamais pour elle mais pour ses concitoyens, c’est devenu très rare.
    grandezoreilles

  3. Concernant Mme Jarrot,c est vrai elle aura eu l intelligence de « COCUFIER  » une grande partie de ses soutiens et une grande partie des électeurs.Exemple d une grande intelligente, annoncer que les impôts locaux n augmenterons pas et de voter un nouvel impôt à la CCM….CA mérite une médaille……j aurai aimé que Mme Jarrot PROPOSEun plan d economie des postes de fonctionnement de la CCM , propose un progamme ambitieux pour l attrait de la Ccm et NON, son seul programme d associer aux socialo communistes ….QUEL PROGRAMME !!!!!!!
    ……

  4. Rémus de la Galuze

    Ce cher Daniel Meunier, à force de Repasser les autres , ne peut être que Froissé
    Et en plus il fait des émules :
    « Je suis Contre mais je vote Pour »
    Cela pourrait être de l’humour ? Et bien Non

  5. Mais ou est Selvez, le courageux avec ses copains gilets jaunes, Lutte ouvrière, melenchon, pas avec les écolos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.