Confinement – Le petit plaisir du samedi matin sur fond de psychodrame

Le traditionnel marché du samedi matin à Montceau-les-Mines est, certes, l’occasion de faire ses courses au grand air mais, depuis le reconfinement, c’est surtout la possibilité de faire un bin de causette, de prendre la température du moral d’une frange de la population.

Et le moins que l’on puisse dire, le moral n’est pas brillant. Il aurait même tendance à se déliter car invariablement la discussion tourne autour de santé, du virus, du boulot, de cette liberté dont on nous prive et, interrogation qui revient en boucle, « vous pensez qu’on pourra fêter Noël en famille ? »

Mais personne n’est capable d’apporter la moindre réponse. En réalité, c’est la confusion la plus totale, l’incompréhension sur les décisions prises par le gouvernement pour tenter d’enrayer la propagation du covid. En résumé : « Ils (les politiques) font n’importe quoi ». Côté confiance, c’est plutôt raté.

« Bon, on est quand même venus faire le marché ». Ne boudons pas ce petit plaisir du samedi matin.

« Allez, on garde le moral ! »

Jean Bernard

Un commentaire

  1. Ils font n’importe quoi dite vous ? Sur votre10 eme photos , le marchand a le masque sous le menton,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *