•  

Confinement – La demande de l’opposition de Montceau à Marie-Claude Jarrot

Sur la page Facebook de Montceau 2020, ensemble, imaginons notre ville demain.
L’AVENIR DE NOTRE VILLE DEPEND
DE LA SURVIE DE NOS COMMERCES.
Dans une ville comme la notre où le dynamisme du commerce est un indicateur de vitalité et de bien-être, comment pouvons-nous imaginer la survie de l’ensemble de nos commerces fermés pour la seconde fois ?
La résistance à la première vague a été rude, ils ont ré-ouverts avec détermination et courage pour remonter la pente du premier confinement.
Nous savons que résister à une deuxième vague, un deuxième confinement ne sera pas possible pour tous, que relever ce défi sera une lutte contre la montre, une bataille comptable contre l’épidémie !
Si la décision gouvernementale de confinement est une mesure de sauvetage compréhensible et inévitable, la fermeture de nos établissements dans nos quartiers et notre centre-ville en est une conséquence redoutée et désespérée pour un certain nombre d’entre eux.
Nous appelons ce même gouvernement à prendre la mesure de l’impact de ce deuxième confinement sur l’avenir de ces entreprises de proximité et sur l’avenir même de nos communes.
Si les aides annoncées à la fin de la première vague n’ont pas toujours été suffisantes, celles promises lors de cette seconde vague épidémique doivent être à la hauteur des enjeux qui sont face à nous. Elles ne sauraient tarder sous peine de « mise à mort » selon l’expression même de Philippe Etchebest s’exprimant sur la fermeture des bars et restaurants.
A l’issue du premier confinement tous avaient appliqués des protocoles stricts, aménagés leurs locaux commerciaux pour respecter les distanciations. Alors, faisons en sorte que tous ces efforts ne restent pas vains : sauvons nos commerces de proximité, lieux de cohésion sociale et de bien vivre ensemble, ne les oublions pas !
Le gouvernement ne peut rester sourd à la détresse de ces milliers de commerçants, aux décisions prises par de nombreux maires de France pour permettre leur ouverture. En lançant, son plan action cœur de ville il y maintenant 3 ans, l’Etat affichait son ambition de conforter le rôle de moteurs des villes moyennes dans le développement des territoires. Il doit aujourd’hui permettre, chaque fois que cela est possible et dans le cadre de protocoles sanitaires stricts, l’ouverture de nos commerces et apporter le soutien et les aides nécessaires à leur survie. C’est aussi celle de nos villes qui en dépend.
La ville, elle, doit jouer pleinement son rôle de proximité et défendre ses commerçants. Nous demandons une réunion en urgence de la commission municipale « Industrie – Commerce – Artisanat – Tourisme – Economie et emploi » pour que collectivement nous prenions les décisions permettant d’aider nos commerçants à traverser cette période difficile.
Laurent Selvez (opposition) : (il y a une heure) « Je viens d’adresser à Mme le Maire un courriel lui demandant de réunir au plus vite la commission « Industrie – Commerce – Artisanat – Tourisme – Economie et Emploi afin que nous examinions la possibilité d’un arrêté municipal permettant la réouverture des commerces non essentiels.

10 commentaires

  1. Enfin un collectif qui prend la mesure des difficultés des commerçants Mde la maire,en temps que présidente des maires de Saône et Loire et en qualité de maire de Montceau doit s’exprimer sur les demandes de l’opposition Quand sera-t-il ?

  2. C est vrai il faut soutenir « la paillotte ».
    Ce commerce toujours present va encore souffrir du confinement.
    Soutenons ce commerce d herbacees par des subventions!

  3. Je pense monsieur selvez que vous devriez également faire cette demande à votre camarade Marti président de la CCM et maire du Creusot avec l’aide de la rem parti du président car je trouve que cela aurait un plus de gueule et ne passerait pas comme une tactique politicienne dont vous êtes un adepte.
    Faites marcher vos leviers de gauche également et nous jugeront du bien fonde de votre communiqué.
    (…)

  4. Mr selves vous préférez mourir où laisser les commerces fermés ?

    • Les petits commerces doivent fermer, mais et les grandes surfaces ? Ces dernières vendent de tout y compris du non-essentiel. C’est de la concurrence déloyale !!!
      Soit on ferme tout, soit on laisse tout ouvert. Tout comme je ne comprends pas l’intérêt de mettre les gens au travail et les enfants à l’école si ce virus est si dangereux. Pourquoi ne pas tout fermer et tout arrêter ? Ah oui c’est vrai, la sacro-sainte économie, la sacro-sainte finance !!! Qu’on arrête de nous prendre pour des cons !!!

  5. Mr Selvez qu’avez vous fait en tant qu’élu majoritaire et de conseiller départemental pour le commerce montcellien ?
    Alors de grâce épargnez nous vos discours purement politiciens.
    JT

  6. on nous parle de confinement pour les commerces de première nécessité , ok qu’entend ton par première nécessité ? normalement l’alimentation , hier en profitant de mon heure de marche quotidienne je suis devant une station de lavage automobile , qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir que le lavage de la voiture était un élément de première nécessité alors que les commerces doivent fermer et une question j’ai bien cherché sur l’autorisation de sortie je n’ai pas trouvé la case si quelqu’un à la réponse ?

  7. L’analyse du premier confinement montre que les grandes surfaces ont augmentés de 10% leur chiffre d’affaires et de 35% leurs bénéfices nets, mécaniquement ont peut en déduire qu’ils ont grassement bien profité de ce 1er confinement et que leurs concurrents, les petits commerces, déjà en souffrance concurrentielle ont doublement morflé.
    Lorsque vous vous rendez dans un petit commerce ou dans une grande surface vous pouvez vous rendre compte que les mesures sanitaires sont bien plus observées chez les petits commerçants que dans la grande distribution.
    Pour terminer, permettre à un multispecialiste de vendre tout ce qui n’est pas de première nécessité sous prétexte qu’il vend de l’alimentation est une concurrence déloyale pour tous les autres spécialistes, peu importe leur taille.
    Je préfère personnellement fréquenter un petit commerce durant cette période plutôt que d’aller idiotement m’entasser à 500 dans une grande surface.

    Merci Laurent Selvez de cet acte de résistance, pour les commerçants, pour nous les citoyens, pour la liberté d’entreprendre, pour la liberté de pouvoir choisir son commerce, pour éviter la concentration des gens et donc pour lutter plus efficacement contre cette pandémie.

  8. Il y a 36000 communes en France, si il y en au moins 1000 et au mieux 15000 qui le font ça enverrai un message au gouvernement. Après il faut aussi oser désobéir. Ce qui n’est pas le cas de la municipalité qui préfère obéir à l’État sans le remettre en question.

    https://www.leparisien.fr/politique/reconfinement-les-maires-montent-au-front-pour-soutenir-les-commerces-de-proximite-31-10-2020-8405880.php#xtor=AD-1481423552

  9. rien a voir avec une quelconque opposition c'est la meme chose

    Selvez Commeau et Jarrot sont d’accord sur 99%, Noirot à 90% vu qu’on nous propose toujours la meme chose, comme disait Coluche, si voter servait a quelque chose il y a longtemps que ce serait supprimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *