Confinement – « Eviter la troisième vague », espère le sous-préfet d’Autun, lors d’un contrôle de police

Que faut-il retenir ce mercredi soir à l’issue d’un contrôle routier effectué par les policiers rue Rouget de Lisle à Montceau-les-Mines ?

Les trois verbalisations pour défaut d’attestation de déplacement sur une quarantaine de contrôles de conducteurs ou les propos peu rassurants du sous-préfet d’Autun, Marc Makhlouf ?

Il est certain qu’avant même les paroles du sous-préfet, les derniers chiffres concernant le nombre de contaminations en France ne sont pas bons, surtout en prévision du déconfinement prévu à partir du 15 décembre. En 24 heures, on compte 13 700 nouveaux cas, un chiffre qui confirme la tendance à la hausse observée ces derniers jours.

Trois PV à 135 euros pour défaut d’attestation sur 40 contrôles, ce n’est pas excessif certes mais cela dénote néanmoins « que depuis le 1er décembre, nous remarquons un laisser-aller chez nos concitoyens » fait observer Marc Makhlouf.

Le représentant de l’Etat se montre même alarmant. « Nous sommes loin des 5000 cas par jour selon le souhait du président de la République » dans la perspective du déconfinement mardi prochain.

D’ailleurs Emmanuel Macron a tenu ce matin un conseil de défense sanitaire et Jean Castex, le Premier ministre dévoilera ce jeudi, les décisions prises. Prolongement du confinement ou mise en place du couvre-feu à partir de 19h, telles sont les pistes évoquées.

En attendant, le sous-préfet d’Autun le dit et le redit, « nous sommes toujours en confinement et je note un relâchement, les règles sont faites pour être respectées. Aujourd’hui, nous avons encore des morts du covid ».

Car la grosse inquiétude au sommet de l’Etat est cette possible troisième vague en janvier 2021. « Nous ne devons pas en arriver-là, ce serait catastrophique » déclare Marc Makhlouf.

Les fêtes de fin d’année s’annoncent encore moins réjouissantes. C’est pas la joie.

Jean Bernard

 

Un commentaire :

  1. je pense que les controles en centre ville seraient une bonne chose car on commence aussi a voir un certain relachement concernant le port du masque et quelques petits rassemblements sur quelques coins de rues

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.