Comité de jumelage FLAM – Ils iront danser la tarentelle en Calabre en juillet 2022

Soni Cordoano (à gauche) et Giovanni Bavasso, premier président du comité de jumelage FLAM.

Depuis octobre 2019, date mémorable du jumelage de Montceau-les-Mines avec les communes calabraises d’Acquaformosa, Lungro et Firmo, les activités entre les deux pays sont restées au point mort avec l’arrivée de la crise sanitaire.

Aujourd’hui, une éclaircie se dessine même si elle semble précaire avec l’arrivée de la cinquième vague du virus. En attendant, du côté de Montceau,  depuis que l’association Calabria Casa Nostra a fusionné avec le comité de jumelage Montceau – Acquaformosa/Lungro/Firmo, s’est enfin tenue mercredi soir à la salle du centre nautique, la première assemblée générale du comité de jumelage FLAM (Firmo-Lungro-Acquaformosa-Montceau).

Après une si longue période d’abstinence, le besoin de se revoir ne pouvait durer plus longtemps.

Aussi fallait-il désigner un président à ce comité de jumelage et c’est désormais Giovanni Bavasso qui enrôle ce poste, lui le président du Cercle récréatif italien de Montchanin. Parce que c’est toute l’Italie du territoire de la communauté urbaine avec l’ANFE du Creusot ou encore l’Association Volontaire Italienne, qui donne du poids à ce jumelage avec les villes de Calabre.

Autant dire que les échanges avec le trio Firmo, Lungro et Acquaformosa devraient très vite reprendre et, est déjà au programme, un voyage en Calabre du 14 au 24 juillet 2022, avec néanmoins cette incertitude liée au covid. Ces dates n’ont pas été choisies au hasard, elles coïncident avec la fête de la Madone.

Sur le plan montcellien, il est prévu d’organiser deux lotos au Bois du Verne, les 23 janvier et 27 mars 2022 ainsi qu’un repas à l’Embarcadère, le 25 juin.

Voilà qui va donner des ailes au comité de jumelage qui attend cependant avec impatience que la municipalité de Montceau-les-Mines, mette une salle à disposition, « à l’exemple des Portugais » citait Soni Cordoano en s’adressant à madame le maire. « Nous avons besoin d’un lieu de rencontre, un local pour se retrouver » dira-t-il.

« Nous n’avons plus de locaux disponibles » lui répondait Marie-Claude Jarrot. Des associations solidaires rejoindront prochainement le bâtiment de l’ancienne Carmi au BDV et libèreront des places. « Je pense pouvoir vous faire une proposition cet été » précisait le maire.

L’occasion de fêter l’attribution du local en Calabre et danser les célèbres tarentelles en juillet prochain. Des prévisions alléchantes.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.