Collectif pour la paix – Les ventes d’armes décollent, mauvaise nouvelle

Communiqué – 

La France, Patrie des Droits de l’Homme et du Commerce des Armes !

Le gouvernement français a publié mardi 4 juin son rapport 2018 sur les exportations d’armements.
Avec 9,1 milliards d’euros en 2018, en augmentation de 30 % par rapport à 2017, les ventes à l’étranger de matériels de guerre français témoignent d’« excellents résultats », se félicite le gouvernement. Pour le Collectif pour la Paix, c’est une bien mauvaise nouvelle !
Etabli sur la décennie 2009-2018, le bilan des commandes place l’Inde en tête des clients de la France, grâce au contrat des trente-six avions Rafale passé en 2016. En deuxième place figure l’Arabie saoudite, qui a acquis pour 11,3 milliards d’armement français sur les dix ans. En 2018, Riyad a commandé des navires patrouilleurs.
Le Qatar qui est le plus gros client pour 2018, a commandé des hélicoptères et des chasseurs Rafale.
La Belgique a commandé des blindés.
L’Egypte, qui a elle aussi acheté des Rafale en 2015, est le quatrième client.
Le Brésil arrive en cinquième position, grâce au contrat géant des sous-marins signé en 2009.
Les Organisations Non Gouvernementales dénoncent depuis de nombreux mois l’emploi d’armes françaises par les belligérants engagés au Yémen. Des journalistes ont subi des interrogatoires de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure pour avoir enquêté sur ce sujet.
« Les contrats et les livraisons avec des pays accusés de crimes de guerre (Arabie saoudite) ou de répression contre leur population (Egypte) atteignent des montants très élevés », regrette l’Observatoire des armements, qui accuse la France de violer ses engagements pris dans le cadre du Traité sur le Commerce des Armes. « Depuis 2015, les ventes de la France vers l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis s’élèvent à près de 6 milliards d’euros, relève OXFAM. La France doit réagir et arrêter de se rendre complice d’une des pires crises humanitaires dans le monde et de la souffrance subie par la population yéménite depuis plus de quatre ans. »
Le Collectif pour la Paix s’insurge contre cette politique de ventes d’armes qui envenime les conflits, fait de nombreuses victimes civiles, et disperse des armes à travers le monde.
Il demande de la transparence et la consultation du Parlement sur des contrats qui sont actuellement négociés secrètement au plus haut sommet de l’Etat avec les industriels de l’armement.

Collectif pour la Paix – 5, rue Guynemer – Le Creusot

collectifpaixcreusot@gmail.com

3 commentaires

  1. Et si la France refusait la vente de ces armes (mais ça n’arrivera jamais), quelle serait la réactions des pays souhaitant acheter ?
     
    1) Bon, la France refuse, tant pis, on fera avec ce qu’on a …
    2) La France refuse ? Bon, allons voir les chinois, les USA, la Russie, le Royaume-uni, l’Allemagne, l’Espagne, Israël, l’Italie, l’Ukraine, etc.
     
    Malheureusement, faire la guerre semble être une des occupations favorites de l’homme …

    • Je reprends votre conclusion : « Malheureusement, faire la guerre semble être une des occupations favorites de l’homme… ».
      Posez cette question aux personnes que vous rencontrez : « Faire la guerre est-elle une de vos occupations favorites ? ». Vous n’aurez que des réponses négatives.
      Non, à part quelques illuminés qui travaillent du képi, l’être humain n’aime pas la guerre. Alors, il doit bien y avoir des raisons, un fondement à ces affrontements incessants.
      Et alors qu’il n’y a jamais assez de ressources pour combattre la misère, il y en a toujours pour financer les guerres.
      Alors, à qui profite le crime ?

  2. Effectivement Bernard, si la France ne vend pas ses armes, les pays qui veulent en acheter iront ailleurs….hélas. L’espèce humaine n’a pas besoin de guerre.
    Si seulement l’homme dépensait autant pour faire évoluer la médecine ou pour les hôpitaux ça serait magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *