CNL – Nouvel appel du 18 juin, pour une prolongation de la trêve hivernale

Photo illustration.

Communiqué de la CNL – Alors qu’il fait face à une crise sanitaire mondiale depuis plusieurs mois, c’est à présent une crise sociale majeure que notre pays doit affronter. A l’heure où de très nombreuses familles n’ont pu éviter de tomber dans la précarité pendant le confinement, la Confédération Nationale du Logement et les signataires de l’appel demandent au gouvernement de prolonger la trêve hivernale jusqu’au 31 octobre 2020.

La mise en place du dispositif de chômage partiel et les dispositions prises par le mouvement HLM pour atténuer les pertes de revenus liées au confinement n’ont pu empêcher de nombreuses familles de tomber dans la précarité ou d’aggraver des situations déjà très fragiles ; et ce sont des milliers de foyers qui sont aujourd’hui dans l’incapacité de payer leur loyer, se retrouvant ainsi sous le joug d’une expulsion.

La prolongation de la trêve hivernale – qui met en pause toute procédure d’expulsion – jusqu’au 10 juillet n’est pas suffisante : il est absolument nécessaire d‘accorder un véritable sursis à ces familles afin de laisser le temps aux acteurs sociaux de prendre en charge les dossiers.

Face à l’urgence de la situation et face au risque d’explosion du nombre de personnes expulsables, la Confédération Nationale du Logement et les signataires de l’appel demandent au gouvernement de s’engager auprès des habitants à prolonger la trêve hivernale jusqu’au 31 octobre 2020 afin de les préserver d’une mise à la rue.

Il serait impensable que la France abandonne des milliers de familles à un pareil sort, trop occupée qu’elle serait à relancer l’économie nationale…

Pour une solidarité nationale, pour une prolongation de la trêve hivernale !

Premiers signataires :

Eddie JACQUEMART, Président de la Confédération Nationale du Logement ; Véronique FAYET, Présidente du Secours Catholique-Caritas France ; Florent GUÉGUEN, Directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité ; Malik SALEMKOUR, Président de la Ligue des droits de l’Homme ; Martine AUBRY, ancienne Ministre et Maire de Lille ;  Aurélien TACHÉ, Député du Val-d’Oise et Président du Conseil National de l’Habitat ; Fabien ROUSSEL, Secrétaire national du Parti communiste français et Député du Nord ; Eliane ASSASSI, Présidente du groupe CRCE au Sénat ; Stéphane PEU, Député de Seine-Saint-Denis ; Jean-Michel DAVID, Président de l’UNCLLAJ ; Mélanie LUCE, Présidente de l’UNEF ; Leïla CHAIBI, Députée européenne ; Anne-Sophie PELLETIER, Députée européenne ; Annie GUILLEMOT, Sénatrice du Rhône ; Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole ; Laurent RUSSIER, Maire de Saint-Denis ; Ian BROSSAT, Adjoint au maire de Paris en charge du logement ; Abel SADI, Conseiller départemental de Seine-Saint-Denis ; José MOURY, Conseiller fédéral de la fédération des OPH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *