Charolles – Françoise Mussel expose au musée du Prieuré

La sculpteuse du Mont-Saint-Vincent présente ses oeuvres jusqu’au 30 septembre 2019 au musée du Prieuré à Charolles. Un événement. 

L’exposition  Françoise Mussel, sculptures, céramique contemporaine » est ouverte du 15 juin au 30 septembre. L’artiste connu au niveau international propose une rétrospective de ses œuvres emblématiques accompagnées de pièces inédites.

Françoise Mussel, originaire de la Drôme et installée au Mont – Saint – Vincent (Saône et Loire),  commence le travail de la terre aux côtés de sa sœur, Odile Bouix. Elle fait ensuite son tour de France et apprend notamment avec Mireille Dailler à Blanot.
Elle s’aperçoit très vite que l’homogénéité des productions la dérange. Quand elle modèle la terre, elle délaisse l’aspect scientifique au profit de la créativité menant et guidant ses mains.
La céramique ne doit pas être lisse car elle reflète la vie, toujours incertaine et semée d’embûches. Pour cette raison, elle oriente son choix vers la terre de Saint Amand, au caractère brut et à la texture irrégulière.
Françoise Mussel met sa personnalité et une partie de son âme dans ses œuvres. C’est ce qui fait l’originalité et la force de sa production artistique.
Quand elle réalise sa première tête coupée (1985), l’accueil est réticent et mitigé. La blessure est profonde mais la persévérance de l’artiste la pousse à continuer et à créer davantage. Les têtes se multiplient racontant, à travers leur regard, leur histoire et nous laissant imaginer leurs secrets. Les coupes et plats à figures se développent, tout comme les pièces historiées traitant de
la mythologie : Ulysse et les silènes, Prométhée et le feu, etc…
Ainsi, depuis quelques années, elle se définit comme « sculpteuse » plus que céramiste. En témoignent ses dernières créations, inspirées notamment de Giacometti, petits personnages longilignes en mouvement happant le dynamisme d’un instant déjà envolé.
Ses créations issues d’un travail acharné, de déception, joie, découverte, créativité lui apportent aujourd’hui une renommée internationale. Figure atypique de la céramique, Françoise Mussel est dorénavant une artiste incontournable de la sculpture contemporaine française.

 

 

Françoise Mussel

Sculptures, Céramique contemporaine

« Dans mon métier, il y a la terre,

il y a l’émail, il y a le four,

et le four, c’est le feu,

c’est 1300 degrés.

Ce sont mes têtes qui m’ont fait connaître.

J’ai envie de vous dire que mon œuvre sort de moi….

sans me demander mon avis. »

« Je vais vous raconter l’histoire de ma première tête: J’ai pris de la terre,

j’ai modelé une tête, je lui ai donné un visage.

J’ai modelé une main que j’ai collée contre son crâne.

J’ai posé un bel émail blanc et j’ai peint des joues rouges.

Je l’ai mise dans le four pour la cuire.

Après la cuisson, j’ai ouvert la porte du four : Surprise!

J’ai vue une tête qui m’était étrangère. Déçue, je l’ai montée au grenier et je l’ai oubliée.

De temps en temps, je fais une visite dans mon grenier.

En apercevant la tête (de nombreuses années plus tard), j’ai dit « chef d’œuvre ».

Peut être comme moi, serez vous déçus au premier regard, à la premier rencontre.

J’aime bien les mythes, les légendes, et les belles histoires.

Dans ma tête comme dans la vôtre, il y a de l’imaginaire.

Prenez un peu d’imaginaire, un peu de terre,

vous mélangez, vous souffrez pour un horizon difficile et lointain,

et c’est peut être une œuvre. »

Françoise Mussel, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *