Buralistes – Ils suivent le mouvement, à leur rythme

Le tabac est insuffisant, ils en ont pleinement conscience alors au Barbes à Montceau et Les Goergets à Sanvignes, les buralistes d’adaptent. Chacun fait selon ses moyens.

LE BARBES (rue Barbes) à Montceau-les-Mines  

Il a repris l’affaire en mars 2018. Cédric Clair a toujours le sourire et compte bien le conserver. Si la vente de tabac représente 50% de son chiffre d’affaires, lui aussi compte sur d’autres produits pour attirer la clientèle et la retenir. « Mon prédécesseur faisait un peu d’épicerie, de la carterie, des bibelots alors je développe et augmente l’offre » explique-t-il.

Ainsi on trouve des boissons fraîches, du pain, des oeufs, évidemment la cigarette électronique, de la maroquinerie, coutellerie… Rien en grosse quantité. « Ce ne sont pas des ventes énormes mais c’est le cumul de l’ensemble qui rapporte » explique Cédric Clair.

Mais s’empresse-t-il d’ajouter, « les gens viennent en majorité pour le tabac et les jeux… et pour le sourire ». Après, évidemment, c’est aussi une question de place. Mais il l’assure, « nous sommes appelés à devenir des commerçants multi-services ».

J.B.

LES GEORGETS à Sanvignes

Barbara Jaskot est plutôt fière de présenter son commerce qui a pris un coup de jeune depuis son arrivée il y a huit semaines. Barbara arrive de Roselay et sa clientèle lui rende visite avant tout pour le tabac et les magazines. Mais déjà, en fonction de la place qui n’est pas extensible, elle diversifie l’offre.

« Pour commencer, je décore la vitrine. En ce moment, c’est sur le thème de l’été. Bientôt je ferai la rentrée scolaire » dit-elle et la papeterie qui va avec.

Déjà trône un frigo avec des boissons fraîches, la cigarette électronique, le PMU était déjà là. « J’attends de pouvoir faire les colis, je développe les bijoux fantaisies. Je fais au fur et à mesure. Je sais bien je dois diversifier l’offre ».

Et puis elle écoute ses clients qui lui réclament des photocopies entre autres. Alors oui, « mais attendez que je gagne un peu d’argent ».

Barbara Jaskot est là seulement depuis deux mois !

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *